Le Sous-sol de la peur : après Get Out et Us, bientôt un remake signé Jordan Peele

Mathias Penguilly | 31 octobre 2020 - MAJ : 31/10/2020 14:12
Mathias Penguilly | 31 octobre 2020 - MAJ : 31/10/2020 14:12

Après Lovecraft Country, le cinéaste américain devrait s'attaquer à une autre célèbre satire d'horreur.

Avec l'acclamé Get Out, Jordan Peele s'est durablement inscrit dans le paysage horrifique américain. Ses déstabilisants longs-métrages refont le portrait d'une Amérique en proie à des démons. Applaudi pour la justesse de son propos sur le racisme, il essuie également de nombreuses critiques pour des sorties médiatiques jugées communautaristes. Récemment, il s'est illustré en produisant la superbe série HBO Lovecraft Country, ainsi que le très attendu Candyman de Nia DaCosta.

À la veille d'Halloween, le magazine Collider a annoncé le nouveau projet du cinéaste : un remake du Sous-sol de la peur, de Wes Craven. Le film met en scène un jeune garçon noir (Brandon Adams) qui s'introduit chez un mystérieux couple d'ermites (Everett McGill et Wendy Robie) pour leur piquer une collection de pièces rares. Ce couple incestueux cache un terrible secret : ils gardent un groupe d'enfants cannibales, cachés dans leur cave. Un petit bijou, dont on a reparlé récemment ici.

Vingt-neuf ans après sa première diffusion, Jordan Peele a décidé de s'attaquer au remake et c'est un projet qui lui vraiment tient à cœur.

 

Photo"Papa" Robeson aime son steak bien saignant

 

Par le passé, il a d'ailleurs donné plusieurs interviews dans lesquelles il souligne son intérêt pour le travail du maître Wes Craven (à qui on doit également Scream  Les griffes de la nuit ainsi que La Colline a des yeux). Slash Film rappelle ainsi quelques déclarations du cinéaste, non sans rappeler les thématiques récurrentes de son travail :

"Une des choses que ce film dépeint vraiment, c'est la peur qu'ont les noirs de certains espaces 'réservés' aux blancs."

"Le Sous-sol de la peur représente, de manière intentionnelle ou non, une certaine peur de ce qui se passe derrière la porte de la maison des blancs. Ça parle aussi de la notion d'esclavagisme avec tous ces gens qu'ils ont cachés sous leurs escaliers."

 

photoJordan Peele vs. les Langues de vipères

 

À sa sortie en 1991, le film s'inscrivait dans un contexte politique très particulier. Quelques années après la fin de l'ère Reagan, les inégalités sont plus prégnantes que jamais. Le long-métrage horrifique de Craven était alors une satire acide des antagonismes de classes et de la gentrification aux États-Unis. En 2020, alors que Donald Trump achève son mandat présidentiel et que les tensions raciales sont exacerbées outre-Atlantique, la version signée Jordan Peele sera, à coup sûr, une critique vitriolée des travers de l'Amérique d'aujourd'hui.

Pour l'instant, le cinéaste n'est crédité qu'en tant que producteur sur le projet. Il fera partie de l'énorme accord signé entre Monkeypaw, sa société de production, et Universal Pictures. Collider rappelle néanmoins qu'il pourrait également participer à son écriture, comme il l'a fait pour Candyman de Nia DaCosta. Initialement prévu pour l'été 2020, le film avait été décalé pour cette saison d'Halloween, puis une seconde fois pour l'été prochain. Il devrait être diffusé en salles à partir du 25 août 2021.

D'ici là, on vous invite à aller voir notre dossier sur Get Out ainsi que nos critiques de Lovecraft Country, la dernière collaboration entre Peele et HBO. Malgré un excellent accueil critique, la série n'a pas encore été renouvelée pour une seconde saison.

 

Tout savoir sur Le Sous-sol de la peur

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

Madolic
02/11/2020 à 09:19

Le couple d'ermite c'est pas le duo d'acteur qui jouait déjà des amants dans Twin Peaks ?

Ray Peterson
31/10/2020 à 14:08

Un des meilleurs films de Wes Craven selon moi.
L'affiche est d'enfer et Everett McGill en combi sado-maso est terrible.
Intriguant si Peele en fait un remake. Il pourra toujours faire mieux que US qui m'avait
bien ennuyé.

Mx
31/10/2020 à 14:02

Pfff, il va nous faire le coup à chaque fois, peelle, sa métaphore noir/blanc, et en plus, là i ls'agit encore d'un remake, ha le cinoche de genre d'aujourd'hui, on cherche encore l'inspiration..

Tonto
31/10/2020 à 13:50

Beaucoup plus d'attente pour Sinkhole, qui me paraît plus intéressant, perso...

votre commentaire