Films

Philippe Lacheau se la joue Superman dans la première photo de son film de super-héros

Par Gaël Delachapelle
24 septembre 2020
MAJ : 25 septembre 2020
20 commentaires
Nicky Larson

Studio Canal vient de dévoiler une première image et une date de sortie pour Super-Héros malgré lui, le nouveau film de Philippe Lacheau.  

Après Nicky Larson et le Parfum de Cupidon, le comédien et réalisateur Philippe Lacheau est de retour avec sa « bande à fifi », pour son cinquième long-métrage, intitulé sobrement Super héros malgré lui. Et comme son nom l’indique, il s’attaquera au genre super-héroïque surfant sur la vague des blockbusters Marvel et DC

Nouveau projet déjà annoncé par une photo d’un clap, publié sur Instagram en décembre 2019, le nouveau film du réalisateur prend forme avec une première image, partagé par le compte Twitter de Studio Canal :

 

Philippe Lacheau retrouve sa bande pour son cinquième long-métrage SUPER-HEROS MALGRE LUI.
Une comédie déjantée sur un « presque super-héros » qui réunit autour de lui @TarekBoudali, @JulienArruti et @Elodie_Fontan. Sortie ciné : 20 octobre 2021 @PhilippeLacheau pic.twitter.com/7nbuIqkGUL

— STUDIOCANAL (@STUDIOCANAL) September 24, 2020

On peut y voir l’acteur dévoiler son costume en ouvrant le haut de sa veste, une référence directe à Superman qui ne passera pas inaperçue. Un nouveau film revendiqué comme une création originale par le réalisateur, et non une suite ou une adaptation. On retrouvera dans ce nouveau film les membres de sa bande de potes à savoir Tarek BoudaliJulien Arruti et Elodie Fontan.

Le tweet de Studio Canal vend « une comédie déjantée sur un ‘presque super-héros' ». On peut donc s’attendre à retrouver l’humour habituel de la bande, avec probablement des références aux blockbusters Marvel actuels voire quelques oeuvres plus anciennes comme les Batman de Tim Burton. 

 

photo, Elodie Fontan, Philippe LacheauL’humour de la « bande à fifi »

 

En attendant d’avoir plus d’éléments sur le film, un autre film de super-héros français beaucoup plus alléchant est sur le point de sortir : Comment je suis devenu super-hérosLe film de Douglas Attal s’annonce comme une vraie tentative de film de super-héros à la française, avec un casting dingue et des premiers retours plutôt positifs. Le projet de Philippe Lacheau semble, lui, avant tout parti pour être une comédie de super-héros déjantée. 

Super héros malgré lui de et avec Philippe Lacheau a en tout cas dévoilé sa date de sortie : 21 octobre 2021. Le réalisateur et acteur sera, avant cela, à l’affiche du deuxième film de son ami Tarek Boudali : 30 jours maxCe sera visible dans les salles dès le 14 octobre 2020. Enfin, le très attendu Comment je suis devenu super-héros sortira le 16 décembre 2020.

Rédacteurs :
Tout savoir sur Super-héros malgré lui
Rejoignez la communauté pngwing.com
Pictogramme étoile pour les abonnés aux contenus premium de EcranLarge Vous n'êtes pas d'accord avec nous ? Raison de plus pour vous abonner !
Soutenir la liberté critique
Vous aimerez aussi
Commentaires
guest
Trier par:
Le plus récent
Le plus ancien Le plus populaire
icon arrow down
Pictogramme commentaire 20 commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
amds

ce qu’on voit du costume est classe

Simon Riaux

@Davmey

Ah c’est quand même chaud de se planter aussi facilement et totalement.
Il y a un paquet de films d’Ang Lee que je trouve absolument soporifiques, et je tiens Tigres et Dragon pour un sommet de neurasthénie. Je ne vois pas bien en quoi j’ai pu soutenir que Lucas était indéfendable (THX, La Guerre des Etoiles ça pose un peu le bonhomme quand même).

Del Toro, avec ce que je me suis pris dans la figure pour mes commentaires peu amènes sur Crimson s**t, Pacific Rim Job, laissez-moi rire grassement hein.

Mann, qui me passionne, m’ennuie terriblement quand il cause Mohicans et Révélations.

Les Wachos, que je trouve passionnantes ne me semblent pas particulièrement intouchables, tout simplement parce que quand on a collaboré à un gros naveton comme V pour Vendetta, on n’est pas intouchable.

Cameron, pareil, je ne vois pas bien ce qui vous fait dire ça. Le fait qu’on accueille son travail avec enthousiasme ? Oui, c’est bizarre de faire preuve de curiosité pour le boulot de quelqu’un qui a son CV. Vraiment…

C’est dommage, si vous aviez ne serait-ce qu’une connaissance superficielle de votre sujet, vous aviez une cible en or : Malick, dont effectivement j’apprécie tous les films, et dont je ne pense pas avoir jamais écrit ou dit quoi que ce soit de mitigé ou négatif. Mais même ça, vous l’avez loupé.

Bref, comme annoncé, vous venez de vous prendre les pieds dans le tapis tout seul, comme un grand.

Geoffrey Crété

@Davmey

Allez donc voir mon avis sur le dernier Ang Lee, sur la critique de Simon et en vidéo surtout.
Allez donc lire ma critique de Crimson Peak.

Comme pour Paul W.S. Anderson, même problème : vous mettez toute l’équipe dans le même sac alors qu’on est rarement d’accord ; vous nous accusez de la jouer objectifs alors qu’on revendique le contraire ; vous vous agacez qu’on ait un avis souvent différent du vôtre, ce qui devrait apparemment être le signe que quelque chose cloche chez nous.

Non, tout va bien. Personne n’a tort ou raison, personne n’est dans une guerre de camp malgré les efforts pour caricaturer nos avis, et si vous n’êtes pas d’accord avec nous, ça veut pas dire qu’il y a un problème. Au contraire, ça veut juste dire qu’on parle de cinéma.
Et aimer un ou une cinéaste, suivre sa carrière, voir les thématiques et y être sensible en tant que cinéphile et donc individu… libre à vous d’y voir un problème, mais on y voit tout le contraire.

Tout ça, on en a parlé sur Monster Hunter, y’a moins de 24h. Mais on peut recommencer encore si vous voulez.

Amelimelo

@davmey

Ce qui serait noble, sauf que tu as passé ta colère stupide sur un site qui a dit plein de bien de Paul W. S. Anderson, et avec une mauvaise foi qui te fait passer pour un prepubere dans une journée compliquée. Encore ici c’est pareil, ça tape sans argument juste avec des impressions et pour le plaisir. Ne pas vouloir l’unanimité c’est pas gueuler à tout va et sur n’importe quoi et qui, au contraire. Écouter, c’est déjà une bonne base.

Davmey

Prenons un rédacteur au hasard. Simon Riaux par exemple… Lucas indéfendable, les Wachowski purs génies intouchables. Ou Ang Lee. Mais si je dois parler du site en général Michael Mann, Del Toro, Cameron et plein d’autres sont quasiment systématiquement traités avec faveur.