Super-héros malgré lui : la bande à Fifi est-elle le Avengers du box-office et du rire français ?

Lino Cassinat | 6 mai 2022 - MAJ : 06/05/2022 11:12
Lino Cassinat | 6 mai 2022 - MAJ : 06/05/2022 11:12

Premier gros représentant du rire français de 2022, Super-héros malgré lui a-t-il permis à la bande à Fifi d'exploser le box-office façon Avengers ?

La bande à Philippe Lacheau, Elodie Fontan, Tarek Boudali et Julien Arruti qui se réunit pour une parodie à la française des films de super-héros, Super-héros malgré lui, avait tout pour réussir et ramener un maximum de monde dans les salles obscures. Et cela n'a presque pas manqué : Super-héros malgré lui est une embellie pour la troupe après ses deux derniers Nicky Larson et le Parfum de Cupidon puis 30 jours max, premières oeuvres à avoir fait moins de deux millions d'entrées.

Pour autant, même si Super-héros malgré lui est un succès clair et net sur le papier, on ne peut s'empêcher de penser qu'il aurait pu faire mieux. Explications.

 

Super-héros malgré lui : photo, Philippe LacheauUraken le box-office !

 

LE CONTEXTE

En sortant le 3 février 2022, Super-héros malgré lui s'est placé judicieusement sur un créneau extrêmement stratégique. La France s'apprêtait à rentrer dans la période des vacances d'hiver le 5 février, et le film avait les épaules bien assez larges pour se maintenir de nombreuses semaines à l'affiche et profiter de la large plage de jours fériés que le roulement des zones lui procurera jusqu'au 7 mars. La bande à Fifi se paiera même le luxe de surfer sur le printemps du cinéma, un week-end extrêmement lucratif dans le calendrier français, et Super-héros malgré lui a ainsi obtenu un impressionnant regain de fréquentation de plus de 28% en septième semaine.

La date était donc extrêmement bien choisie, malgré un contexte sanitaire très compliqué, alors que la France commençait à sortir la tête de l'eau Omicron. Mais en plus, la chance a souri à Super-héros malgré lui, puisque son concurrent le plus direct, Qu'est-ce qu'on a tous fait au Bon Dieu ?, a décalé sa date de sortie initialement prévue la même semaine à deux mois plus tard. C'est donc un boulevard qui s'est ouvert pour la bande à Fifi, qui peut en plus profiter d'un effet d'entraînement comics avec la fin de la carrière de Spider-Man : No Way Home la promotion de The Batman, qui bat alors son plein pour une sortie début mars et s'échine à préparer les esprits.

 

Super-héros malgré lui : photo, Philippe LacheauAprès du comics, y'aura du comics, et après, encore du comics

 

LA SORTIE

Arrive le 3 février fatidique et le premier jour d'exploitation de Super-héros malgré lui est... plutôt réussi. Comme le reste de la première semaine : avec 576 000 entrées, Super-héros malgré lui est le premier film à détrôner Spider-Man : No Way Home de la tête du classement français, et devient le plus gros démarrage de l'année à cet instant. Cependant, c'est assez poussif. Il aura fallu attendre la fin du week-end pour que la bande à Fifi passe définitivement devant le Tisseur et, malgré cette victoire symbolique, c'est le moins bon démarrage de tous les films de Philippe Lacheau en dehors de Babysitting, son premier film.

Mais la raison de cette mollesse a probablement moins de lien avec la force intrinsèque du film qu'avec le contexte. Idéale sur le papier, cette première semaine de février 2022 se révèle en réalité un piège mortel. Omicron continue de faire des ravages et dévaste la fréquentation des salles : - 41% de fréquentation par rapport à la normale de février 2019 d'après le CNC sur tout février 2022. Les planètes ont beau s'aligner pour Super-héros malgré lui, impossible de prendre vie si le soleil refuse de briller sur le marché, définitivement en berne pour tout le monde.

 

Super-héros malgré lui : photo, Julien ArrutiQuand il faut choisir entre attraper le Covid et aller au cinéma

 

L'EXPLOITATION

Pourtant, il ne faut pas enterrer Philippe Lacheau trop vite, et malgré un démarrage plus fragile qu'attendu, la deuxième semaine d'exploitation viendra lui apporter le petit souffle qui lui manquait. Super-héros malgré lui ne perd en effet que 16% de son public, beaucoup moins que la moyenne de déperdition en général - a fortiori pour un film de ce type, ce qui dénote d'ailleurs probablement un bouche-à-oreille positif en plus de l'effet vacances. C'est durant cette fructueuse deuxième semaine que Super-héros malgré lui dépasse le million d'entrées.

En huit semaines, la bande à Fifi récolte 1,8 million d'entrées, après une exploitation au long cours. Financièrement, c'est assez sûrement un succès, mais probablement moins qu'espéré. Impossible de comparer avec le budget puisqu'il n'est pas accessible à l'heure où ses lignes sont écrites, mais on soupçonne que l'objectif était au minimum d'aller chercher deux millions d'entrées (et encore on est sympas). Cependant, avec l'exploitation internationale dans les autres territoires francophones (Belgique, Suisse...), puis l'exploitation vidéo et télé, il ne fait quasiment aucun doute que Super-héros malgré lui s'avèrera être une opération rentable - si elle ne l'est pas déjà.

 

Super-héros malgré lui : photo, Philippe LacheauY'a des carrières plus dures que d'autres

 

Pour autant, le box-office glorieux d'antan est loin. Septième film de la bande à Fifi, Super-héros malgré lui n'est que cinquième du classement, et largement devancé par les autres. Seuls 30 jours max (1,3 million d'entrées) et Nicky Larson et le Parfum de Cupidon (1,7 million) font moins, tandis que Babysitting (2,3 millions) et Epouse-moi mon pote (2,5 millions) dépassent largement les 1,8 million de Super-héros malgré lui. Et Babysitting 2 (3,2 millions) et Alibi.com (3,6 millions) volent telles des vaches sacrées (oui) au-dessus de tout, inatteignables.

 

Super-héros malgré lui : photo, Rayane BensettiI believe I can fly

 

LA CONCURRENCE

L'addition manque donc un peu de sel pour la bande à Fifi. Alors qu'elle visait un imaginaire porteur, ciblait un public facile, et jouait sur les codes comiques qu'elle maîtrise le plus, elle est la grosse comédie française la plus faible de l'année pour le moment. Même si Qu'est-ce qu'on a tous fait au Bon Dieu ? s'est effondré en salles, le dernier Christian Clavier est déjà devant Super-héros malgré lui et devrait - péniblement - dépasser les deux millions d'entrées. De même, Kev Adams et son Maison de Retraite (sorti aussi en février) ont coiffé la bande à Fifi au poteau avec deux millions d'entrées.

 

Super-héros malgré lui : photo, Philippe LacheauDésolé, t'es pas aussi mou que Vin Diesel mais tu ne fais pas le poids

 

En filigrane se pose la question de l'attractivité du rire à la française : si Super-héros malgré lui n'a pas fracassé le box-office, on est obligés de constater que personne d'autre ne parvient à briller, et que la concurrence est devant certes, mais de peu. Dans un contexte de crise, le public fait son choix, et les vrais super-héros The Batman et Spider-Man : No Way Home passent en priorité. Reste à Coupez ! ou Incroyable mais vrai de faire leurs preuves, mais la saison des clowns s'annonce tristounette, et Super-héros malgré lui pourrait bien être un roi borgne dans un royaume d'aveugles.

Pas vraiment de quoi pleurer des larmes de crocodile cela dit alors que, sur la même période, Les Vedettes du Palmashow a été pulvérisé : 351 000 entrées, déprogrammé en trois semaines. Si vous cherchez le mort de 2022, il est là, et si vous cherchez le respect, il est en taule.

Tout savoir sur Super-héros malgré lui

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Phillipa lachaude
07/05/2022 à 19:35

Philippe lacheau est un des seuls, un des rares, réalisateur français à avoir conscience qu'il tourne des films pour le cinéma et pas un enieme épisode de Louis la brocante.

Je vous conseille vivement Nicky Larson afin de constater la qualité du travail qu'il peut accomplir lorsqu'il sait que le film sera vu par un public plus large que celui limitée à la France.

Il est même probable qu'un studio lui mette le grappin dessus pour faire de lui un "YES man" et à sa place je dirais OUI !!

Mieux vaut faire un seul film américain que de ne jamais en faire ^^

Je croise les doigts pour lui et sa bande, très productif depuis moult années !! Des vrais bosseurs !

Palmatemperaturambiente
07/05/2022 à 19:10

Bon sang bon soir j'avais complétement oublié "les vedettes"

Pourtant promo de ouf, le truc dans un magasin de DVD avec Konbini, la chanson, les passages TV les pub sur Youtube... Et c'était HIER ÇA !

Le film devait vraiment pas voler haut si tout le monde à fermer sa bouche à la seconde ou le film est sorti...

Galt
06/05/2022 à 16:25

Impossible de rigoler devant un film de Philippe Lacheau, je trouve ça mais d'un beauf... Et pourtant j'ai un minimum d'humour !
Pareil pour les dernières daubes avec Christian Clavier, les "qu'est ce qu'on a fait......", c'est clairement pour moi le fond des chiottes de la comédie française.
Tous ces scores au box-office me laissent dubitatif, pour rester poli...

Castor
06/05/2022 à 16:15

C’est désolant mais quand on voit ce qui cartonne aux usa on se dit que les fr ne sont pas pire que les autres !

Chris11
06/05/2022 à 13:33

Je suis choqué du boxoffice de Les Vedettes. J'ai adoré ce film, comme j'ai adoré Super héros malgré lui.
A l'inverse les scores de QQAFABD ou Maison de retraite me laissent pantois.

JeuSetMat
06/05/2022 à 12:21

De grands téléfilms pour cinéma , et non de grand films pour Grans Ecran...Vive la comédie Française !

votre commentaire