Films

Après Nicky Larson, Philippe Lacheau prépare un film de super-héros

Par Mathieu Jaborska
17 décembre 2019
MAJ : 29 mars 2022
20 commentaires
photo, Elodie Fontan, Philippe Lacheau

Mine de rien, film après film, l’acteur devenu réalisateur a réussi à se faire une petite place dans l’industrie française où il est bien installé désormais.

Après un petit rôle dans Scènes de ménages et L’ArnacoeurPhilippe Lacheau s’est fait remarquer en réalisant Babysitting, remake français à peine déguisé de Projet X (mais pensé avant l’oeuvre américaine si l’on en croit le Français).

Il y a mis en scène sa petite bande désormais assez connue, constituée par exemple de Julien ArrutiTarek Boudali et Vincent Desagnat. Ce fut un carton. Pas énormément distribué, il a tout de même attiré 2,3 millions de spectateurs. Forcément, il a rempilé sur une suite, Babysitting 2, qui a, elle, comptabilisé 3,2 millions d’entrées. Sa carrière était bien lancée.

 

Photo Philippe LacheauBabysitting 2

 

Après le petit succès de Alibi.com et sa participation à Epouse-moi mon pote, la petite communauté qui s’est formée autour de la fameuse bande à Fifi se demandait quel serait son prochain projet en tant que réalisateur. Et la nouvelle est tombée : il planchait sur une adaptation de City Hunter, série culte connue sous le nom de Nicky Larson en France. Malgré les immolations quotidiennes des fans de l’oeuvre originale, sa version est sortie en 2018, pour ne pas connaître le triomphe attendu.

Ainsi, beaucoup pensaient que le metteur en scène allait abandonner les univers nourrissant la pop culture. Que nenni : il vient de poster sur son compte Instagram la photo d’un clap de cinéma, annonçant en même temps son nouveau film, une création originale.

 

 

À l’instar de Douglas Attal et son Comment je suis devenu super-héros, avec Pio MarmaïVimala Pons et Benoît Poelvoorde, Lacheau compte bien surfer sur le phénomène super-héroïque, tout en l’adaptant à la sauce française. C’est le seul élément de communication pour l’instant : on ne sait pas si la bande à Fifi sera de la partie, par exemple. Mais en voyant cette photo, plusieurs autres questions se posent : pourquoi écrire un film avec un clap sur son clavier ? À quoi peut bien servir un clap aussi petit ? N’est-ce pas un peu facile d’être fan de son propre scénario ?

Si Philippe Lacheau vous manque, vous pourrez le retrouver le 14 octobre 2020 dans 30 jours max de son ami Tarek Boudali.

 

AfficheComment je suis devenu super-héros

Rédacteurs :
Tout savoir sur Philippe Lacheau
Abonnez-vous à notre youtube
Pictogramme étoile pour les abonnés aux contenus premium de EcranLarge Vous n'êtes pas d'accord avec nous ? Raison de plus pour vous abonner !
Soutenir la liberté critique
Vous aimerez aussi
Commentaires
guest
20 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Chris

Vous ne comptez pas faire de critique sur « Brooklyn Affairs » de et avec Edouard Norton? C’est quand même dommage qu’un film comme ça passe inaperçu alors que des gros navets sont toujours mis en évidence…

Simon Riaux

@Chris

C’est uniquement une question de temps. Mais oui, j’aurais bien aimé le traiter !

Adam

Tout les fumiers qui ont incendie nicky larson avant sa sortie en salle devrait s excuser. J ai hate pour le prochain.

commode

ça dois être superdupont ! 😉

gege le vrai

ses fils sont des gros navets, hallucinant que ça fasse autant d’entrée