Les Blagues de Toto : le grand gagnant de l'été désastreux au cinéma ?

La Rédaction | 22 septembre 2020 - MAJ : 22/09/2020 20:27
La Rédaction | 22 septembre 2020 - MAJ : 22/09/2020 20:27

Ce n'est pas une blague : Les Blagues de Toto pourrait être le carton du box-office 2020.

Dans une réalité parallèle, Les Blagues de Toto est sorti au milieu d'un été riche en popcorn made in Hollywood, entre Jungle CruiseTop Gun : MaverickTenet, Wonder Woman 1984, S.O.S. Fantômes, ou encore Morbius. Mais 2020 avait d'autres plans pour le monde, et le monde s'en souviendra.

Au milieu d'une tornade qui a forcé les studios à changer leurs plans, et ranger les blockbusters en attendant des temps meilleurs pour les ventes de tickets et sodas, le film français adapté de la BD de Thierry Coppée a eu le champ libre. Sorti le 5 août dans les salles, il avait une concurrence très maigre, avec le film catastrophe Greenland porté par Gerard Butler, Eva en août de Jonás Trueba, L'Infirmière de Koji Fukada, et le film d'animation Bigfoot Family sur le même créneau familial.

Et dans cet été ravagé pour les exploitants, la comédie avec Gavril Dartevelle et Guillaume De Tonquedec a donc fait mouche au box-office.

 

photo, Gavril DartevelleLe bon élève ou le tricheur de l'été ?

 

Les Blagues de Toto trace tranquillement sa route vers le million de spectateurs, avec jusque là 920 000 entrées environ. De quoi le placer à l'entrée du top 10 de l'année, pas loin derrière Birds of Prey et la fantabuleuse histoire de Harley Quinn (environ 1 million d'entrées), 10 jours sans maman (1,1 million) et L'Appel de la forêt (1,2 million). 1917 et Sonic le film sont jusque là en tête, avec plus de 2 millions d'entrées.

A titre de comparaison, Greenland stagne aux alentours de 550 000 entrées malgré ses météorites hollywoodiennes, et la machine de guerre Tenet approche du 1,8 million d'entrée. Le petit Toto tient donc la route.

920 000 entrées, c'est moins bien que Ducobu 3, sorti début 2020, qui a attiré près de 1,5 million de spectateurs, avec une rallonge d'exploitation puisque le film était sorti en février, et a été replacé dans les salles lorsqu'elles ont réouvert le 22 juin. Mais Ducobu a aussi bénéficié de l'attachement au personnage, puisque L'élève Ducobu est sorti en 2011, pour frôler le 1,5 million d'entrées aussi.

Le contexte coronavirus est à double tranchant : d'un côté, la concurrence est réduite, et le choix des spectateurs aussi ; de l'autre, les mesures de distanciation sociale peuvent véritablement freiner le public.

 

photo, Gavril DartevelleLa fierté des producteurs, la blasitude du public

 

Dans la famille des adaptations de BD, Les Blagues de Toto s'en sort plutôt bien, voire très bien vu le contexte. Car pour un carton plein comme Le Petit Nicolas (5,5 millions d'entrées en 2009) ou Les Profs (3,9 millions d'entrées), il y a quelques déceptions plus ou moins spectaculaires : Gaston Lagaffe (environ 530 000), Boule & Bill 2 (moins de 500 000), Tamara Vol.2 (moins de 430 000), Bécassine ! (225 000), Les Aventures de Spirou et Fantasio (moins de 240 000)...

Toto a coûté dans les 7,4 millions d'euros, soit moins que Ducobu 3 (quasiment 9 millions d'euros), Boule et Bill et sa suite (environ 16 millions) Les Profs 2 (16 millions), ou Gaston Lagaffe (presque 19 millions). Là encore, l'équation business se révèle très positive.

Entre un budget relativement modeste pour le genre, et le barre du million d'entrées en vue, Les Blagues de Toto est donc un succès. D'autant plus que la fréquentation se maintient : après trois semaines en tête des sorties, le film a naturellement chuté et pris un gros coup face à Tenet ; mais il a repris du poil de la bête par la suite, et a même remonté la pente mi-septembre, tout en perdant des écrans. La preuve que Toto continue à attirer, et bénéficie d'un bon bouche-à-oreille. De quoi en faire l'un des films les plus solides du premier chapitre post-confinement au box-office français.

 

photoVivement Toto vs Ducobu chez les Profs

commentaires

euh...
23/09/2020 à 10:15

En même temps, avec toutes les classes/ centres de loisirs de 30 gamins et + (plus les accompagnants) qui ont été voir ça par défaut, c'est pas dur de comprendre la logique d'avoir toujours au moins un film de ce genre à l'affiche...

De là à dire que ça en justifie la production à but purement mercantile, il n'y a qu'un pas que je franchis sans problème.

MystereK
22/09/2020 à 20:07

Je n'irais pas voir cela au cinéma et peut-être même pas à la télévision, mais je peux tout à fait comprendre que les spectateurs aient envie de divertissement en ces temps particuliers, alors tant mieux pour les producteurs.

Rayan Montreal
22/09/2020 à 19:58

La culture cinématographique made in France, prendre la peine d aller au cinéma dans cette periode pour regarder lzs blagues de toto...

...

Daddy Rich
22/09/2020 à 16:26

En déconnant au début, j'avais parié que c'est ce... "truc" qui serait le grand gagnant de tout cela!
(j'aurai préféré me planter!)

votre commentaire