Tenet : le délire SF de Christopher Nolan dévoile un making-of impressionnant

Mathias Penguilly | 27 août 2020 - MAJ : 27/08/2020 16:30
Mathias Penguilly | 27 août 2020 - MAJ : 27/08/2020 16:30

À peine sorti dans les salles françaises, Tenet nous laisse sans voix, notamment par la complexité de ses scènes d'action, expliquées dans un nouveau making-of.

Que le scénario alambiqué du nouveau film de Christopher Nolan vous ait plu ou non, il faut reconnaître que les scènes d'actions et les effets spéciaux sont particulièrement impressionnants. Ils le deviennent encore plus quand, lors du visionnage du making-of, on se rend compte de la complexité de ces scènes le plus souvent réalisées sans recourir (ou minimum) aux effets spéciaux numériques.

Warner Bros. a justement publié une vidéo de quasiment dix minutes qui en montre un peu plus sur l'envers du décor. Accrochez-vous : si votre mâchoire est toujours bien accrochée, cette vidéo va à coup sûr vous subjuguer un peu plus.

 

 

Elle commence par quelques images de la star du film, John David Washington (fils de Denzel) lors de son entrainement. La vidéo souligne bien les capacités physiques requises pour jouer le rôle du Protagoniste - des capacités que seul un ancien athlète de haut niveau pouvait réaliser. L'ancien footballeur américain multiplie les cascades, y compris certaines techniques de combat chorégraphiées comme si elles se déroulaient en marche arrière pour un rendu vraiment sensationnel. À la Tom Cruise, il aurait visiblement insisté pour réaliser ses cascades sans doublure.

Le making-of souligne également le travail des collègues de Chris Nolan - on célèbre souvent le génie du cinéaste, mais le travail de son décorateur, de ses producteurs, de son chef opérateur Hoyte Van Hoytema est tout aussi impressionnant. De l'opéra ukrainien aux rues de Londres en passant par l'aéroport scandinave ou encore le décor paradisiaque des Cinq-Terres en Italie, le film a requis de véritables prouesses logistiques qu'on commence à peine à deviner dans la vidéo. 

 

photo, John David WashingtonUn saut impressionnant... et sans doublure !

 

On mentionne par ailleurs souvent l'explosion de l'avion de ligne comme un éclair de génie doublé d'un caprice de réalisateur, mais ça n'est pas la seule scène d'anthologie du long-métrage. Pour le combat sur l'autoroute estonienne, l'équipe du film a ainsi bloqué huit kilomètres de voie rapide pendant 21 jours... une éternité. Imaginez un peu ce genre de situations sur le périph' parisien ! Washington blague justement sur le fait que vider l'autoroute a finalement donné un avant-goût de la crise sanitaire et du confinement subséquent, qui lui aussi, a vidé nos villes quelques mois plus tard. 

Le film est au cinéma depuis le 26 août dernier et avec lui, l'industrie semble reprendre des couleurs. Il nous faudra attendre les résultats du box-office de la semaine prochaine pour en être définitivement sûrs, mais les premiers signes sont encourageants. Si la réception du film vous intrigue, on vous invite aussi à consulter notre critique sans spoilers (en article ou en vidéo).

 

Affiche française

Tout savoir sur Tenet

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

MK
28/08/2020 à 10:38

DAMIEN plus précisment pour la côte que l'on voit depuis la mer, le village d'Amalfi (à l'est de Ravello) dont on reconnait facilement la tour en tapant Amalfi dans Google.

Damien
27/08/2020 à 23:41

Les scènes en Italie ont été tournées à Ravello à côté de Naples et non pas aux cinque terre.
https://www.christophernolan.fr/filmographie/tenet/tournage/italie/

Rayan Montreal
27/08/2020 à 17:04

J'adore Nolan mais en quoi faire péter un avion est un éclair de génie ?

votre commentaire