Martin Scorsese : Emily Mortimer raconte le bonheur de tourner avec le cinéaste

Mathias Penguilly | 22 juillet 2020 - MAJ : 22/07/2020 17:10
Mathias Penguilly | 22 juillet 2020 - MAJ : 22/07/2020 17:10

Martin Scorsese est un de ces monstres de cinéma qu'il peut être intimidant de rencontrer sur un plateau, et Emily Mortimer en sait quelque chose.

En presque cinquante ans de carrière, le réalisateur italo-américain a réalisé plus d'une vingtaine de longs-métrages de fiction (et une dizaine de documentaires), dont une grande partie est entrée au panthéon des plus grands films de tous les temps. Nommé quatorze fois aux Oscars, il a été consacré en 2007 pour Les Infiltrésremportant à la fois la statuette du meilleur réalisateur et celle du meilleur film.

Depuis, il a aussi été doublement nommé pour Le Loup de Wall Street en 2014 et pour Hugo Cabret en 2012. Emily Mortimer justement, l'interprète de la fleuriste Lisette, a souligné à quel point pénétrer sur un tournage du maître avait quelque chose de mystique, et ce elle n'était pas à son coup d'essai puisqu'elle avait été aperçue dans Shutter Island.

 

Photo Emily MortimerJouer pour Scorsese, ça ne s'apprend pas dans un bouquin !

 

Dans une interview avec Collider, Mortimer a ainsi longuement décrit l'atmosphère quasi-liturgique d'un tournage chez Scorsese :

"Marcher sur son plateau, c'est comme marcher dans une église. Vraiment, on pourrait presque entendre une épingle tomber et tout le monde connait sa place. Il y a quelque chose de rituel, d'être avec tous ces gens qui travaillent avec lui depuis des années, qui l'adorent et qu'il adore en retour [...].

Ce sont des personnalités parmi les plus brillantes de notre industrie et pouvoir être à proximité d'elles et profiter de leur expertise, c'est tellement dingue, merveilleux et intimidant (mais dans le bon sens du terme). Je ne sais pas, il y a quelque chose en travaillant avec ces personnes talentueuses et Martin Scorsese qui est si bon dans ce qu'il fait, il y a quelque chose qui fait que la terreur, l'horreur d'une situation est complètement diluée dans le fait qu'ils sont des experts et qu'ils sont bons."

 

Photo Emily MortimerEmily Mortimer rêvassant à propos de son dernier film avec Scorsese

 

Par la suite, l'actrice a continué en faisant un bel éloge du réalisateur : 

"La raison pour laquelle il fait des films, c'est qu'il adore les films. C'est un cinéphile, point barre. Et il a tellement d'enthousiasme pour le processus de réalisation d'un film et il n'est tellement pas ronflant à ce propos [...]. Il possède ce talent que les grands cinéastes ont, grâce à une osmose ou quelque chose du genre, de faire comprendre le monde dans lequel on évolue, de faire comprendre le monde qu'il crée... On sait que la moitié du job est prémâchée parce qu'il nous fait comprendre ce qu'est l'univers, et qu'il suffit d'entrer et de se laisser aller."

 

Photo Our idiot brotherQuand malgré 9 nominations, tu repars des Oscars sans rien

 

Depuis Hugo Cabret, Mortimer et Scorsese ne se sont pas recroisés sur un plateau de cinéma. Récemment l'actrice était à l'affiche des films d'horreur Mary (Michael Goi) et Relicréalisé par Natalie Erika James. Elle est également apparue dans un des rôles principaux de la série The Newsroom.

Le cinéaste quant à lui a dernièrement réalisé The Irishman, son premier long-métrage pour Netflix, le leader de la SVoD. Malgré une dizaine de nominations aux Oscars 2020 (dont celles de meilleur film et de meilleur réalisateur), il est reparti bredouille de la cérémonie. Chez Écran Large, en pourfendeurs de l'injustice, on l'a quand même mis dans nos classements des meilleurs films de l'année 2019. Vous pouvez d'ailleurs retrouver juste ici, notre critique du film de gangsters.

 

Photo Jesse Plemons, Ray Romano, Robert De Niro, Al PacinoDe Niro en mafieux irlandais, une farce à la géographie

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

Aucun commentaire.

votre commentaire