The Last Days of American Crime est un des pires films au monde selon la presse américaine

Mathias Penguilly | 9 juin 2020
Mathias Penguilly | 9 juin 2020

Sorti vendredi sur Netflix, le nouveau film d'Olivier Megaton a récolté certaines des pires critiques jamais vu de la part de journalistes américains.

"Un navet insipide de 149 minutes". C'est en ces termes qu'on pourrait résumer les différentes critiques, à l'encontre du dernier film du réalisateur de Taken 2 et 3.

Adapté d'un roman graphique américain de Rick Remender (un des scénaristes de Captain America), le pitch était pourtant très alléchant. Situé dans un futur proche, l'intrigue se concentre sur un groupe de braqueurs qui décide de commettre un ultime crime avant que le gouvernement américain ne diffuse des ondes qui coupera l'envie à quiconque de commettre la moindre infraction. Le dernier crime de l'Histoire en somme.

Un dernier crime que la presse ciné américaine se serait bien abstenue de regarder, en témoigne les réactions unanimes et révoltées à son encontre.

 

photoSi le film était sorti en salle, Megaton n'aurait certainement pas braqué le box-office

 

Effectivement, le film a même obtenu un triste record : une note de 0 % sur Rotten Tomatoes ; un exploit que peu de longs-métrages sont parvenus à égaler. Depuis vingt-deux ans, cet agrégateur de critiques compile les avis de la presse américaine et réalise une moyenne des scores attribués pour chaque film. Au-dessus de 60 % d'avis positifs, le film est un succès critique, "certifié Frais", en dessous... c'est Rotten (pourri, en français) !

Avec plus d'une vingtaine de critiques en quelques jours, The Last Days of American Crime s'est taillé une place très solide au sein d'un groupe de films très sélect (qu'on ose à peine mentionner pour être tout à fait franc). Dans ce triste club des films à 0 %, on trouve du navet bien gras à l'image des Ridiculous 6 d'Adam SandlerLes Dents de la mer 4 : La revanche ou encore plus récemment Dark Crimes un thriller avec Jim Carrey en tête d'affiche.

 

photo, Édgar RamírezOlivier Megaton en train de pitcher son navet à Netflix

 

Qu'est-ce qui en fait un si mauvais film ? Une mise en scène simpliste et attendue, des dialogues bas de plafond et une intrigue très premier degré qui finissent d'achever le spectateur. Non seulement c'est un mauvais film, mais en plus, ça se prend beaucoup trop au sérieux !

Le casting ne vient même pas sauver les meubles, tant les personnages que les acteurs campent donnent envie de s'arracher les cheveux. À l'affiche de ce nanard, on retrouve Édgar Ramírez (récemment vu dans Cuban Network d'Olivier Assayas), mais aussi Anna Brewster et Michael Pitt, qui livrent ici une performance sans aucune nuance, très stéréotypée.

Autrement dit, à moins que le masochisme soit une pratique à laquelle vous aimez vous adonner, abstenez-vous de regarder The Last Days of American Crime. Après tout, c'est si rare qu'un film fasse l'unanimité dans le petit monde de la critique ciné !

 

photo, Sharlto CopleyLa presse américaine se creusant la tête pour trouver une qualité à The Last Days...

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

pepe 2
10/06/2020 à 22:10

Donc ça pourrait prouver que des bons acteurs ne peuvent pas sauver un film, c'est donc bien le real et le scenar qui font les acteurs ?
(L'oeuf ou la poule quoi)

2h30 pire que 2 mois de confinement
10/06/2020 à 18:26

D'accord avec EL pour une fois...

Rorov94
09/06/2020 à 19:29

Désolé,comment on peut comparer Megaton à Leclerc!?
Comparer L'ASSAULT,GIBRALTAR,BRAQUEURS,LUKAS,LA TERRE ET LE SANG...à TAKEN 2,3,LA SIRÈNE ROUGE,COLUMBIANA,EXIT...y'en a qui ont peur de rien!
Leclerc sait tenir sa caméra,gère avec un sens de l'espace peu commun dans le cinéma français et dirige bien ses acteurs même dans un scénar convenu.
Par contre,Megaton....ben,voir la liste ci-dessus.

Dateuss
09/06/2020 à 16:55

Film ramassis de gros clichés. J'ai été étonné de sa nullité. Vraiment....
Après, peut être que c'est moi qui suis trop vieux ou qui ne suis pas rentré ''dans le truc '' !

NiKo
09/06/2020 à 13:39

Déjà olivier megaton....merci au revoir

Dirty Harry
09/06/2020 à 13:31

Il y a plein de films et de jeunes réalisateurs qui en ont dans le ventre et pourtant ces types là (qui auraient dû être grillé depuis longtemps) continuent de sévir....ils n'ont ni le public, ni la presse avec eux, cela prouve une chose : les producteurs de ce métier sont aussi incompétents et ne se reconnaissent qu'à travers d'autres incompétents.

Stavos
09/06/2020 à 13:09

Ça me bute que des tâches comme Megaton et Leclerq, qui ont déjà eu plusieurs chances, continuent à pouvoir bosser alors qu'ils enchaînent les daubes. J'espère vraiment que le jeune Pierret va mettre un coup de pied dans la fourmilière avec son Balle Perdue, et permettre l'émergence de nouveaux talents si son film est bon et qu'il a du succès.

Remender the time
09/06/2020 à 12:43

Rick Remender super scénariste Inde deux adaptations deux échecs après deadly class (malgré un respect de l'œuvre papier à signaler). J'espère qu'il va avoir des bons films ou séries adaptés.

3atef
09/06/2020 à 12:20

Et ce n'est même pas signé Uwe Boll... Scandaleux!

Ps: diffusera des ondes qui ''couperont'' toute envie...

alulu
09/06/2020 à 12:14

Ridiculous 6, moi je le kiffe ce film. Le Citizen kane du caca-prout :)

votre commentaire