Césars 2020 : l'actrice Sara Forestier exprime sa colère face à Polanski et ses prix

Camille Vignes | 1 mars 2020 - MAJ : 01/03/2020 11:10
Camille Vignes | 1 mars 2020 - MAJ : 01/03/2020 11:10

J’accuse et Roman Polanski n'ont pas fini de faire parler d'eux.

Est-ce l’émotion de Roschdy Zem, meilleur acteur pour son rôle dans Roubaix, Une lumière ? La spontanéité d’Anaïs Demoustier alors qu’elle acceptait celui de la meilleure actrice pour Alice et le maire ? L’humilité du discours de Swann Arlaud, sacré meilleur acteur dans un second rôle pour Grâce à Dieu, la classe mystérieuse de Fanny Ardant ou la joie de l’équipe des Misérables ? Non. Malheureusement pour les talents réunis dans la salles Pleyel de Paris ce vendredi 28 février, les récompenses garderont pour toujours un goût amer, celui d’une cérémonie compliquée à priori.

Plus encore, l’image d’épinale de cette 45e cérémonie des Césars restera celle d’Adèle Haenel quittant la salle, indignée par le prix qui venait d’être décerné à Roman Polanski pour J’accuse, celui de la meilleure réalisation - après avoir déjà reçu celui de la meilleure adaptation avec Robert Harris. 

 

Photo Jean DujardinAccusé 

 

L’actrice qui a relancé le mouvement #MeToo en France a d’ailleurs donné son ressenti au micro de ParisMatch, expliquant que, pour elle, l’Académie et les votants voulaient renvoyer les femmes au silence et leur imposer de se taire.

Sara Forestier, actrice révélée en 2004 par L'Esquive d'Abdellatif Kechiche, à l'affiche de Roubaix, Une lumière en 2019 nommée au César de la meilleure actrice dans un second rôle, n’a pas quitté la salle mais a expliqué son erreur (via Twitter). 

« J’aurais dû quitter la salle. On aurait dû quitter la salle. Je n’ai pas réussi à dormir de la nuit. C’est après coup, seule dans ma chambre, que j’ai pris la mesure de la terreur de la situation.

 

photo, Sara ForestierSara Forestier dans Roubaix, Une lumière

 

Que le film de Polanski soit éligible c’est une chose, liée à la responsabilité de l’Etat français de garder Polanski sur notre sol, mais le consacrer en est une autre. C’est notre responsabilité, à nous gens du cinéma. Et profondément je me sens mal. Nous ne pouvons pas faire comme si il était un citoyen lambda, dans la mesure où il est fugitif. Je pense aux femmes, et clairement là ce soir en faisant le choix de le récompenser certains ont le choix d’étouffer une réalité pour faire comme si la situation était normale. Non être fugitif n’est pas normal, ni acceptable. 

#césarsdelahonte

Revillons nous! ». 

  

photo, Roman PolanskiRoman Ploansky

 

Volonté outrancière de museler les femmes, insulte faite aux victimes de viol, irresponsabilité face au actions criminelles d'une personne du cinéma... les révoltes contre ce prix sont légions et n'ont pas fini de faire couler de l'encre.

La liste des films nommés au César du meilleur film était assez exhaustive : de Roubaix, Une lumière à Grâce à DieuHors NormesLes Misérables et même J’accuse (dans son propos - revenir sur l’Affaire Dreyfus), le cinéma français a offert une année lourde de sens et de combats sociaux. Peut-être alors que voir le monde s'agiter autour de Roman Polanski et être aussi véhément quand il s'agit d'art et d'humanité est-il une bonne chose. C'est en tout cas la preuve que débat sur la place publique il peut encore y avoir et que la liberté d'expression n'est pas totalement tombée en désuétude.

 

Photo Jean DujardinJean Dujardin dans J'accuse 

 

Tout savoir sur J’accuse

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

Rebelle33
06/03/2020 à 08:56

@cervo
"Porc un jour,porc toujours""
Vous croyez vous en sortir avec des expressions aussi "éculées"...
Je répète : est-ce qu'un aucun moment j'ai manifesté la moindre complaisance pour les pédocriminels???
Aucun de mes propos (relisez les avec attention!) ne peut le laisser supposer!!!
Arrêter de me faire ainsi des procès d'intention!!!

@Cervo
05/03/2020 à 12:08

@Rebelle

Je vous l'ai donné plusieurs fois, mais manifestement ça n'imprime pas.

Ils ne m'inspirent aucun sentiment et n'ont aucune raison d'en inspirer à quiconque ne la connaît pas. Elle peut penser ce qu'elle veut. Sur quelque sujet que ce soit. Ne la connaissant pas, je ne m'intéresse pas à son opinion.

Ce qu'elle pense de polanski, ce qu'elle a pu pardonner et ce que ses accords financiers avec lui stipulent qu'elle doit exprimer n'ont aucun intérêt. C'est juste nul et non avenu.

Doit-on honorer publiquement les pedocriminels en fuite ? Considère-t-on la souffrance de millions de femmes comme anodine ou oubliable ?

Je ne vois pas à quel moment les déclarations de Geimer ont le plus petit rapport avec ce débat. Je note d'ailleurs que ceux qui la brandissent, comme vous le faites, pour défendre polanski, le font avec un mépris répugnant pour sa première, son unique demande : qu'on cesse de la jeter dans l'arène.

Mais comme vous interdisez de séparer l'homme et l'artiste, en réclamant qu'on sacre l'homme vous lui interdisez le silence qu'elle réclame, et la violez à nouveau. Porc un jour, porc toujours.

Rebelle33
05/03/2020 à 11:54

@cervo
Je n'ai vraiment pas le sentiment de "m'humilier"!!!
J'ai développé mes arguments mais vous ne voulez pas les entendre!!!
Ou, mieux, vous les tourner en dérision!!!
Si on ne prenait en compte que les faits, mon cher, la notion de "circonstances atténuantes" n'existerait pas !!Et, pourtant, elle constitue un élément essentiel de notre Droit!!!
Une dernière chose: vous ne m'avez toujours pas donné votre sentiment sur les propos de Samantha GEIMER...J'attends...

Rebelle33
05/03/2020 à 10:00

@cervo
Je vous ai répondu à propos de l'association "féminisme/nazisme"...
Dans son dossier de presse, Roman POLANSKI laisse entendre effectivement que certains propos et agissements des mouvements féministes pouvaient rappeler la violence et les propos inqualifiables et dégradants qui fleurissaient durant la période nazie;;;dont je vous rappelle qu'il a payé lui-même et sa famille un lourd tribut!!!
Ni plus,ni moins ...Et ce n'est pas être misogyne que de dire cela...Toutes les femmes sont loin d'adhérer à l'idéologie des mouvements féministes!!!

Cervo
04/03/2020 à 17:27

@rebelle33

Une affirmation gratuite ?
Huhuhuhuh.

Et quand dans le dossier de presse de J'accuse, il associe féminisme et nazisme, c'est pas de la misogynie ?

Ah et je me gausse en constatant que vous employez décidément le concept de vérité n'importe comment. Il vous tient tellement à coeur que vous êtes une nouvelle fois dans l'incapacité de répondre aux arguments ou aux faits alignés, une nouvelle fois patiemment dans mon précédent commentaire. Pourquoi continuer cette conversation dans laquelle vous vous humiliez publiquement ?

Rebelle33
04/03/2020 à 17:22

@cervo
Vous pensez que vos répétitions , que vos imprécations (vos propos ne sont que cela...)) finiront par ressembler à la VERITE!!!
Votre démarche est le contraire même de la dialectique que vous évoquez dans votre précédent commentaire!!!
L'insulte vous sied très bien mais sachez que ne m'aurez pas à ce petit jeu là!!!
Que j'avance des arguments qui ne vous plaisent pas...J'en conviens...Mais évoquer à mon propos des "vertiges de bêtises" est-ce que vous ne pensez pas que vous 'en faites un peu trop???
"Tout ce qui est exagéré est insignifiant" avait déclaré Talleyrand ...
Quant à la prétendue misogynie de Roman POLANSKI, il s'agit d'une affirmation gratuite (comme nombre de vos affirmations du reste...) qui ne repose sur aucun élément factuel!!!!

Cervo
04/03/2020 à 16:13

@Rebelle33

Vertiges de la bêtise.
Vous êtes donc bien incapable de lire.
Incapable de reproduire les propos d'autrui. Ou d'en formuler d'intelligibles.

Je n'ai jamais dit ou écrit rien de ce que vous babillez.

Je dis simplement que dans une logique de simple respect humain, les pedocriminels en fuite devraient être éloignés des honneurs publics. C'est le cas de Polanski, qui réalisa quelques chefs d'oeuvres il y a une cinquantaine d'années, avant de se spécialiser dans le nanar de luxe.

" les circonstances exactes des faits incriminés ainsi que les circonstances liées à son départ des USA"
Ah ? Oui, c'est facile. Drogue et sodomise une enfant. Profite d'un flou juridique pour fuir après quelques jours de prison, est toujours en fuite. Simple. Basique.

"hauteur de vue" ? Prendre en compte l'humanité de ses semblables et le crachat au visage que constitue pour toutes les victimes de violence, le sacre d'un pedocriminel me paraît une hauteur bienvenue.

Je n'ai jamais prétendu que les 11 accusation (puisqu'il est condamné pour la 12e) étaient autre chose que des accusations. Mais le pourcentage de faux témoignages en la matière, leur cohérence, la misogynie affichée de polanski, le fait qu'il soit déjà un criminel sexuel avéré et en fuite, intiment à minima à la prudence au doute. Et donc, à un doute qui ne peut lui bénéficier quand il est question de l'honorer.

Encore une fois. Simplicité. Cohérence. Humanité. Ce qui manque cruellement aux pedocriminels en fuite désignant les féministes comme des nazies.

Rebelle33
04/03/2020 à 15:57

@cervo
Vous n'avez depuis le début qu'un seul lprétendu argument ; Roman POLANSKI est un pédocriminel et, à ce titre, il ne doit pas être célébré...(ceci est une affirmation, ce n'est pas un argument)
Mais, ceci étant, vous vous interdisez de prendre en compte à la fois les circonstances exactes des faits incriminés ainsi que les circonstances liées à son départ des USA...Et cela fait toute la différence!!!
Quoique vous prétendiez, Roman POLANSKI a mérité ses 3 prix et ne vous en déplaise , il est d'ores et déjà consacré par le monde du cinéma comme un des plus grands réalisateurs de son temps!!!
J'espère qu'un jour, vous prendrez un peu de hauteur et que vous modifierez votre jugement!!!!
Une dernière chose (je sais, je me répète)...Pour le moment les 12 "accusations " ne sont que des allégations!!!!Prouvez moi le contraire!!!

Cervo
04/03/2020 à 15:37

@Rebelle33

Bien sûr que non, ce ne sont pas des arguments. Ce sont les sarcasmes qui accompagnent les dits arguments, et qui me permettent à nouveau de souligner votre incompétence dialectique.

Un petit appât, facile à éviter, des arguments clairs : vous êtes incapable de saisir ces derniers, vous vous précipitez sur les premiers et n'essayez même pas de démontrer quelque chose.

Le plus fascinant n'est pas tant votre médiocrité que son ampleur, infectant chaque recoin de votre pensée. Rarement aurai-je échangé avec quelqu'un à ce point insuffisant en tout. Il n'est pas un domaine où vous fassiez illusion. Ce qui fait de vous, j'en conviens volontiers, un spécimen fascinant.

(mais arrêtez avec cette histoire d'enseignement, vous ne trompez personne, et sans doute même plus vous-même)

Rebelle33
04/03/2020 à 15:27

@cervo
Me traiter d'ambassadeur de la pédocriminalité institutionnalisée, vous pensez que c'est un ARGUMENT???
Et mon expression déficiente alors que j'ai enseigné durant plusieurs année "l'art de l'argumentation", vous pensez que c'est un ARGUMENT???
Me traiter de menteur, sans preuve aucune, vous pensez que c'est un argument???
Vos propos sont confus, vos connaissances sont approximatives, votre moralisme est puant, bref vous être un bien triste individu!!!!!

Plus

votre commentaire