Candyman : Jordan Peele sort le miel et les abeilles dans une bande-annonce poisseuse et sanglante

La Rédaction | 27 février 2020 - MAJ : 27/02/2020 17:48
La Rédaction | 27 février 2020 - MAJ : 27/02/2020 17:48

Court roman de Clive Barker, adapté avec génie par Bernard Rose, Candyman a droit à un remake produit par Jordan Peele, et sa première bande-annonce est extrêmement prometteuse. 

Long-métrage violent et angoissant, qui questionnait autant la naissance des mythes, le pouvoir parfois profondément négatif des légendes urbaines, que les passerelles entre l’histoire américaine et sa digestion d’un racisme endémique, Candyman fut un des grands films d’horreur des années 90. À l’annonce d’un remake produit par Jordan Peele, plusieurs questions se posaient : le réalisateur de Us et Get Out saurait-il renouveler le background du film, le respecter, et parviendrait-il à s’en emparer sans nécessairement verser dans la redite ou le discours politique un peu facile ou attendu ?

À la vue de la première bande-annonce de cette relecture, on a envie de croire très fort dans le projet, tant il semble posséder sa propre identité, et nous en proposer une réinterprétation puissante. Le film mis en scène par Nia DaCosta propose dès son trailer plusieurs images léchées, et un soin évident apporté à son atmosphère.

 

 

Poisseux, grave, et semble-t-il bien vicieux comme il faut, ce Candyman semble également porter la marque de Jordan Peele, intéressé aussi bien aux violences sociales que raciales. Ainsi en témoigne un carnage ici esquissé au sein d’une galerie d’art contemporain (la deuxième photo ci-(dessous), dont on suppose qu’elle visera tout particulièrement une certaine bourgeoisie urbaine, prompte à épouser des causes dont elle est en réalité bien éloignée.

Pour en savoir plus, il faudra déguster ce Candyman dans les salles obscures dès le 17 juin 2020.

 

photoDes images déjà bien frissonnantes

photoLa fiction et l'identité une nouvelle fois au coeur du récit ?

Affiche US

commentaires

cxb
28/02/2020 à 15:24

xb fn

Blasé
28/02/2020 à 14:12

@Blason

Faire parler les teubés ?

Blason
28/02/2020 à 13:55

Les personnages principaux sont des noirs et on voit que des victimes blanches, il y a un propos derriere ca.

Flo
28/02/2020 à 09:45

Possession ?

Sandro
28/02/2020 à 09:30

Poisseux et sanglant? Vous avez du miel dans les yeux ou quoi? C'est lisse et pseudo arty comme pas possible, on dirait un mauvais DTV. C'est une catastrophe cette B.A. Il est possible que le film soit mieux que ça, mais ils le vendent très mal en tout cas.

trashyboy
27/02/2020 à 23:46

Mon dieu que ça a l'air laid!

Balek
27/02/2020 à 22:34

Sympa d'avoir remis le thème original remixé avec say my name...

Breizhan
27/02/2020 à 22:32

Franchement ça a pas l'air terrible... Je vais plutôt reregarder candyman (l'orignal)...

Dario 2 Palma
27/02/2020 à 21:32

ça a l'air très très loin de l'originalité et la force du film de Bernard Rose avec des acteurs jeunes qui ont l'air mauvais, des abeilles numériques moyennement convaincues et des effets "choc" éculés...on dirait un pastiche de slasher même s'il faut dire qu'il est difficile de passer après Bernard Rose, Virginia Madsen, Tony Todd et Philip Glass!!

Andrew Van
27/02/2020 à 20:26

le premier film est vraiment excellent avec un vrai propos assez novateur et moderne pour son époque( les autres font plus DTV d'exploitation)

Après je me méfie de Jordan Peele qui a tendance à manquer de subtilité dans son approche. Candyman est un film sociale sur les disparités socio-économico-culturelles et le racisme envers les noirs, mais aussi une approche des mythologies/légendes urbaines (merci Clive Baker).

A voir...

Plus

votre commentaire