César 2020 : Polanski fuira peut-être la cérémonie suite aux polémiques d'agressions sexuelles

Marion Barlet | 26 février 2020 - MAJ : 26/02/2020 16:25
Marion Barlet | 26 février 2020 - MAJ : 26/02/2020 16:25

Cette année, la polémique sur J’accuse et son réalisateur Roman Polanski risque de voler la vedette aux films en compétition, à moins que le film ne rafle tout et ne provoque une émeute dans la salle Pleyel. 

La 45e cérémonie des César est tendue depuis le 29 janvier et l'annonce des nominations. Douze chances ont été données à J’accuse de remporter un prix, dont ceux du meilleur film et du meilleur réalisateur, portant explicitement le film (et Polanski) au rang de préférés, voire de protégés. Le soutien des César pour le réalisateur a paru inadmissible à une frange conséquente du milieu, qui a exigé une refonte du système et entraîné la démission de sa direction

 

Photo Jean DujardinOn lorgne la mêlée qui se prépare

 

Le producteur Alain Terzian, qui était à la tête de l'institution, a jeté l'éponge après l'avalanche de critiques qui se sont abattues sur lui et sur la gestion des César. Il avait entre autres affirmé que l'Académie n'était pas une instance qui devait avoir des positions morales, ce qui a mis le feu aux poudres, notamment avec le contexte Polanski. Accusé par plusieurs femmes de viol, le réalisateur et sa présence parmi les nommés relèvent de la provocation et ressemblent à un crachat sur victimes, comme l'a déclaré Adèle Haenel dans une récente interview au New York Times

L'actrice a dénoncé l'omerta du milieu sur les agressions sexuelles, dont elle a été la victime à l'âge de 12 ans, en octobre 2019, ravivant #MeToo. Elle est en compétition cette année dans la catégorie meilleure actrice pour son interprétation dans Portrait de la jeune fille en feu de Céline Sciamma, qui a elle aussi dénoncé le sexisme à l'œuvre au cinéma et dans le milieu. La réalisatrice concurrence Roman Polanski dans la double catégorie prestigieuse, dont elle est d'ailleurs la seule représentante féminine.

 

Photo Adèle HaenelAdèle Haenel tente de soigner le mal du siècle

 

L'ambiance est électrique et la tension ne cesse de grimper quant aux César 2020. Le moindre dérapage pourrait se transformer en mutinerie, surtout si Polanski fait partie des lauréats. Mais le réalisateur n'est pas certain de participer à la cérémonie et sa communicante a transmis ses réserves. Manque de courage, aveu de faiblesse ou bon sens ? 

En revanche, l'actrice Adèle Haenel a confirmé qu'elle serait présente. Si elle gagne le César de la meilleure actrice, qu'elle a déjà eu en 2015 pour Les Combattantsles gants de boxe risquent d'être de sortie dans son discours. La cérémonie se déroulera ce vendredi 28 février et sera diffusée en clair sur Canal+. Ça va swinguer. 

 

Affiche française

commentaires

Cervo
02/03/2020 à 12:51

@Rebelle33

Difficile, puisque vous refusez de vous pencher sur le seul qui ait un rapport avec le sujet.

Faut-il célébrer les pedocriminels, fugitifs de surcroît ?

L'affaire se résume à cela. Si on considère qu'il faut séparer oeuvre et artiste, alors il est évident qu'il ne fallait pas primer Polanski, sauf à vouloir soutenir la pedocriminalité. Si on considère qu'il faut pas séparer homme et artiste, alors le constat est le même, en primant l'artiste, on prime l'homme et valide donc la pedocriminalité.

C'est la seule question débattue ici. Vous n'avez même pas osé proposer une réponse. On se demande bien pourquoi.

Du reste, je m'étonne que vous n'arriviez pas à sortir de cette confusion entre les termes "ineptie" et "faits".

Rebelle33
02/03/2020 à 12:46

@cervo
Vous n'êtes pas encore fatigué de répéter à l'envi vos INEPTIES...
Essayez de faire un effort pour trouver de vrais ARGUMENTS...je suis prêt à les prendre en compte et vous répondre;;;
Tout le reste est stérile!!!!

Cervo
02/03/2020 à 12:04

@Rebelledu33

Intéressant de cohérence.

Le déshonneur pour les femmes qui ont le malheur de moquer les pedocriminels en fuite. La gloire pour ceux et celles qui préfèrent siéger du côté des dominants, à la seule condition qu'ils violent et fuient.

Et bien sûr votre adoration de qui drogue et sodomise une enfant. Surtout si on peut primer le fuyard à l'occasion d'un embarrassant téléfilm.

Rebelle33
02/03/2020 à 11:59

Je voudrais proposer un autre palmarès en marge de la cérémonie des Césars:

Prix du RIDICULE :
-Florence FORESTI pour "Allusions déplacées et propos imbéciles"

Prix du FAUX-CUL :
-Jean-Pierre DAROUSSIN pour"Bégaiement incontrôlé en prononçant le nom de POLANSKI

Prix du COURAGE :
-Fanny ARDANT pour "Déclaration d'amour à Roman POLANSKI"

Prix de la FIDELITE :
-Jean DUJARDIN pour "Absence justifiée"

Prix du Génie :
-Roman POLANSKI pour...l'ensemble de son oeuvre...

MacReady
01/03/2020 à 17:18

Je voudrais rappeler que derrière l'autre masse (celle qui se précipite sur ces articles Polanski et compagnie pour soi-disant contrer les moutons, faire preuve de bon sens, être dans la modération, pas soumis à la mode etc), il y a plein de monde qui ne prend pas forcément la peine d'occuper cet espace, mais existe, et n'est pas cette caricature hystérique-extrême-chasse aux sorcières qui arrange certains discours simplistes.

Rebelle33
01/03/2020 à 17:14

Je voudrais rendre hommage aujourd'hui à Jean DUJARDIN ainsi qu'à Fanny ARDANT pour leur comportement DIGNE et COURAGEUX ...
En effet, ce n'est pas véritablement faire preuve de courage que de hurler avec la meute et se donner bonne conscience en jouant les moralisateurs à bon compte!!!

Rebelle33
01/03/2020 à 17:10

@Cervo
Quelle justice, mon cher, celle incarnée par un procureur véreux et immoral qui s'est rendu coupable d'un dédit!!!
Regardez enfin les choses en face au lieu de vous complaire dans des dénonciations sans fin qui ne reposent essentiellement comme l'a précisé aujourd'hui Emmanuelle SEIGNER sur les allégations de"quelques folles hystériques"!!!!

Cervo
29/02/2020 à 17:44

Vous me décevez, vous oubliez de souligner le courage qu'il a fallu à ce grand artiste pour droguer et sodomiser une enfant avant de fuir la justice.

Rebelle33
29/02/2020 à 12:27

Je n'ai jamais entendu dire par les personnes qui travaillent ou ont travaillé avec Roman POLANSKI estimaint que ce dernier était odieux, infect et hautin...JAMAIS..Il s'avère simplement EXIGEANT ce qui est la moindre des choses pour un réalisateur de sa trempe!!!
Les 4900 votants de l'Académie des Césars ont rendu leur verdict et ont récompensé -comme il le mérite- UN GRAND REALISATEUR, faisant fi des pressions multiples dont ils ont été l'objet...
Leur décision les honore et j'estime que le véritable COURAGE était là!!!!!

Flo
29/02/2020 à 10:51

Puéril de croire qu'il y aura plus de victimes à cause de ça ?
Ce serait plutôt l'inverse.
Dommage plutôt pour "Portait..." il méritait plus que ça.

Plus

votre commentaire