Borderlands : l'adaptation du jeu délirant s'est trouvé un réalisateur qui aime le gore

Mathieu Jaborska | 21 février 2020 - MAJ : 21/02/2020 15:01
Mathieu Jaborska | 21 février 2020 - MAJ : 21/02/2020 15:01

Des explosions, des flingues insultant leurs propriétaires, des personnages aussi loquaces que délirants : beaucoup de joueurs connaissent l'univers du jeu.

Débutée en 2010 avec Borderlands, la franchise de Gearbox a plus ou moins porté aux nues le sous-genre du looter-shooter, combinant des éléments de RPG, de FPS et du loot généré aléatoirement. Pour les novices, ça veut dire qu'on tue beaucoup de gens grâce à beaucoup d'armes différentes.

Mais surtout, elle a introduit un univers de science-fiction apocalyptique et très diversifié à partir du 2e opus, extrêmement bourrin et référencé. Borderlands, c'est avant tout un melting pot(es) d'influences et de personnages barrés, le tout enveloppé dans une atmosphère faisant de la violence une religion et des flingues des prophètes.

 

PhotoLes sadiques du premier volet

 

Après trois jeux principaux (dont un Borderlands 3 tout neuf), une pluie de DLC, un Pre-Sequel et même une série vidéoludique supervisée par TellTale, la saga a réussi à imposer son univers rigolard dans l'industrie et à compter pour les joueurs amateurs de sang, de chiques et de mollard. Forcément, la question d'un film s'est très vite posée. Cela fait quelques années que le projet est évoqué et Chris McKay avait été pressenti à une époque. Mais le problème de Borderlands version cinéma est le suivant : pour être fidèle au jeu, il ne faudra pas hésiter à verser dans la violence, physique et verbale.

Sachant que le monde déployé, la planète Pandore, est visuellement assez ambitieux, il y a de quoi refroidir les producteurs. Heureusement, récemment, le genre super-héroïque a prouvé qu'on pouvait tout de même rapporter gros avec un classement R, et ça, Lionsgate l'a bien compris. Selon Deadline, le studio vient de débloquer la situation en s'alliant avec Avi et Ari Arad (Arad Productions) et Erik Feig (Picturestart). Les trois firmes se chargeront de concrétiser un scénario écrit par Craig Mazin, auteur sur deux Very bad Trip, deux Scary Movie, mais aussi la glaçante série Chernobyl.

 

PhotoChernobyl, un peu moins drôle

 

Et en choisissant le trublion Eli Roth à la mise en scène, les compagnies à l'origine du long-métrage ont exprimé leur volonté d'en faire une oeuvre aussi violente et perpétuellement irrévérencieuse que le jeu dont elle s'inspire. Le cinéaste est surtout connu pour ses films d'horreur ultra sanglants tels que Cabin Fever, les deux Hostel ou encore The Green Inferno. Dernièrement, il s'est un peu calmé pour Knock KnockDeath Wish et l'étrangement sympathique La Prophétie de l'horloge, mais son appétence pour l'humour noir n'en a pas été diminuée pour autant. Il l'a dit lui-même.

"Je suis si impatient de plonger dans le monde de Borderlands et je ne pourrais pas le faire avec un meilleur scénario, équipe de production et studio. Je partage une longue histoire emplie de succès avec Lionsgate. J'ai l'impression qu'on a grandi ensemble et que tout dans ma carrière de réalisateur a mené à un projet de cette échelle et de cette ambition. J'ai hâte d'amener ma propre énergie, mes propres idées et ma propre vision au monde sauvage, amusant et créatif à l'infini du jeu. Randy Pitchford et tout le monde à Gearbox ont été un soutien incroyable pour mes idées - ça ressemble vraiment à un regroupement parfait de créateurs. Nous sommes résolus à faire un nouveau classique, que les fans du jeu vont adorer, mais qui va aussi se trouver un nouveau public dans le monde."

 

ClaptrapClap-trap dans Borderlands: The Pre-Sequel!

 

Tout porte à croire que les ambitions de cette petite équipe sont celles d'un blockbuster spectaculaire. Reste à voir les histoires adaptées par ce fameux scénario. Si l'intrigue débute officiellement dans le premier volet, c'est bien Borderlands 2 et son PDG dictateur iconique qui ont le plus marqué les joueurs grâce à une extension démente de l'univers et une galerie de personnages hauts en couleur. Lesquels seront sélectionnés ? Clap-trap devrait être qualifié d'office, même si on prie pour une apparition de Mr. Torgue.

En tout cas, pour le président de Lionsgate, c'est un réel aboutissement.

"Avec la vision d'Eli et le scénario de Craig, on pense avoir cracké le code pour amener en grande pompe le monde anarchique de Borderlands sur grand écran, ce qui créera un événement frais, cinématographique et irrésistible pour les cinéphiles et les fans du jeu."

 

photoBorderlands 2, flamboyant

 

Randy Pitchford, président de Gearbox et producteur exécutif du film aux côtés de Strauss Zelnick pour Take-Two Interractive, ne tarit pas non plus d'éloges sur le projet.

"Je suis incroyablement fier de pouvoir emmener ce jeu vidéo chéri en salles pour nos fans autour du monde. Eli et Craig, déjà des visionnaires accomplis et remarquables, seront les responsables géniaux des personnages et histoires innovants du Borderlands de Gearbox."

Les brutasses terriennes et autres chasseurs de l'arche sont donc tenus de suivre l'avancement des choses. Pour l'instant, bien sûr, aucune date de tournage n'a été annoncée. On prend les paris pour le casting.

 

Affiche officielle

commentaires

Troudku
21/02/2020 à 17:27

Uwe Boll ça aurait eu tellement plus de gueule :)

votre commentaire