Esther : le film d'horreur va avoir le droit à un prequel qui dévoile son synopsis

Marion Barlet | 20 février 2020
Marion Barlet | 20 février 2020

Esther a été un joli succès lors de sa sortie en 2009, et c'est tout naturellement qu'elle revient hanter le cinéma 10 ans plus tard. Et évidemment, impossible d'en parler ici sans spoiler le twist du film, vous êtes prévenus.

Le film de Jaume Collet-Serra a récolté avec son film d'horreur quasiment le quadruple de la mise de départ : les recettes ont atteint 78,8 millions de dollars pour un budget de 20 millions. La petite fille de 9 ans a attiré le public en salles, même si le film a souffert d'une presse très mitigée et d'avis publics loin d'être unanimes. 

Ce n'est pas grave, la graine a été plantée et Esther est un personnage identifié du genre horrifique. Cette gamine flippante et beaucoup trop mature pour son âge s'est trouvée (surprise surprise) ne pas être celle qu'on croit. Son passé s'explique par quantité de phénomènes étranges, sanglants et meurtriers, le tout ayant débuté dans un hôpital psychiatrique en Russie (double frayeur). Si le film horrifique jouait énormément sur son gros twist final, il avait posé des éléments narratifs qui seront donc développés dans un nouveau film réalisé par William Brent Bell.

 

photo, Isabelle FuhrmanSPOILE : Isabelle Fuhrman avait 12 ans quand elle a joué Esther qui avait 9 ans, mais en fait 33

 

En effet, The Hollywood Reporter a dévoilé que le long-métrage aurait le droit à un prequel intitulé Esther aux États-Unis (car le titre du film original est Orphan en anglais et non Esther comme chez nous, pas simple). On ne connait bien évidemment pas le titre français, mais à ce rythme-là, on va se retrouver avec un Esther 2 voire un Esther -1. Bref, une chose est sûre, William Brent Bell a une certaine expérience dans le genre puisqu'il est derrière The Boy sorti en 2016 et la suite The Boy : La malédiction de Brahms qui arrive en salles ce 26 février. Spécialiste de l'horreur infantile, il sera épaulé par le scénariste David Coggeshall pour construire ce prequel. 

A priori, Leena Klammer alias Esther y orchestrera une évasion brillante de l'hôpital psychiatrique où elle est retenue, en Russie, et se rendra aux États-Unis. Elle se fera passer pour la fille disparue d'une riche famille et se fera adopter, mais elle devra composer avec une mère prête à tout pour protéger sa famille, et qu'Esther voudra certainement buter.

 

photo, Isabelle FuhrmanMoralité : méfions-nous des enfants

 

On va donc retrouver une Leena plus jeune, mais qui n'aura toujours pas les 9 ans qu'elle prétend avoir, et qui risque de flirter avec le père de famille, comme à son habitude. S'agit-il du fameux meurtre de la famille nombreuse dans Esther ? Mystère et boule de gomme pour le moment. Le tournage devrait commencer au troisième trimestre.

D'ici là, on vous invite à consulter les deux bandes-annonces de The Boy : La malédiction de Brahms, pour savoir si vous adhérez au style du réalisateur William Brent Bell. La première est ici et la seconde est

 

Affiche officielle

commentaires

Maurice Escargot
21/02/2020 à 19:09

Le réal n'a fait que des navets, rien à sauver dans sa filmo. Ça pue le DTV, et ça vaut peut-être mieux en fait.

Aime ilouis
21/02/2020 à 02:46

"mais msieur l'agent elle était consentante je vous jure ! Pis de toute façons elle fait clairement pas 9 ans ! Si ?"

Maski mask
21/02/2020 à 01:24

@beyond je m'y attendais pas Elle est valider

Maski mask
21/02/2020 à 01:23

@Beyond pas mal je my ayten

Mera
20/02/2020 à 20:47

On va sûrement avoir un titre du genre : Esther : Les Origines du Mal.
Vu la qualité discutable du précédent (première partie sympa, twist ridicule) et le CV douteux du réal', aucune attente.

Beyond
20/02/2020 à 20:41

Humour spoiler :

Il est légal de coucher avec Esther mais c'est très dur à prouver.

votre commentaire