Fast & Furious 9 : toujours plus n'importe quoi dans la première bande-annonce

La Rédaction | 1 février 2020 - MAJ : 05/02/2020 19:16
La Rédaction | 1 février 2020 - MAJ : 05/02/2020 19:16

Vin Diesel mène sa famille dans une guerre très personnelle dans Fast & Furious 9, de Justin Lin.

Après la fausse mort et l'amnésie de Letty, ou encore le fils caché de Vin Diesel dans Fast & Furious 8, la saga confirme son amour pour Dallas et les telenovelas avec Fast & Furious 9. C'est donc le frère caché de Dom qui se dresse face aux héros dans ce nouvel épisode, qui verra aussi le retour surprise de Han, le copain qui avait été tué par Deckard Shaw dans le sixième opus, sauf que non.

Cinquième épisode réalisé par Justin Lin (déjà engagé sur Fast & Furious 10), F9 se dévoile dans une première bande-annonce avec beaucoup de voitures, de gens qui se jettent dans le vide, de John Cena qui prend un air grave, et de Charlize Theron avec une coupe au bol et un air affecté.

 

 

Alors que la prétendue fin de la saga principale approche, avec le dixième épisode, et que la vie continuera côté spin-off (Fast & Furious : Hobbs & Shaw a été un carton, et un film féminin est annoncé), Fast & Furious 9 tente de faire croire que les enjeux sont plus élevés que jamais.

Le synopsis officiel en atteste, même si la seule chose qui importe, c'est les voitures qui foncent sur des ponts en corde ou se lancent dans le vide avec une corde.

Si Dom Toretto mène une vie tranquille, loin du bitume, auprès de Letty et de leur fils, le petit Brian, ils savent bien tous les deux que derrière les horizons les plus radieux se cachent toujours les dangers les plus sournois. Cette fois, pour sauver ceux à qui il tient le plus, Dom va devoir affronter les démons de son passé. Son équipe se rassemble pour démanteler un complot à échelle mondiale mené par le tueur le plus implacable qu’ils aient jamais affronté, aussi redoutable avec une arme que derrière un volant : un homme qui n’est autre que le frère désavoué de Dom, Jakob.

 

photo, Vin DieselEnième combat de coq

 

John Cena sera t-il un vrai méchant ou un vrai gentil, qui rejoindra les héros comme les autres tas de muscles de la saga ? Helen Mirren servira t-elle à autre chose qu'un quota de prestige ? Jordana Brewster aura t-elle quelque chose à faire ? Le film va t-il ramener Hobbs et Shaw et autres, pour annoncer un dixième épisode sous forme de grande réunion ?

Réponse le 20 mai en salles.

 

Affiche

commentaires

Evann45i
17/05/2020 à 23:20

Franchement j'irai bien le voir John Cena le frère cache de Dom sa doit être dart si il font une équipe tous les 2 avec les autres

Evann45i
17/05/2020 à 23:19

Il est bien

pepe 2
09/02/2020 à 00:10

La voiture qui fait tarzan à la fin ... Sérieux Baboulinet ? XD

Ben
06/02/2020 à 17:30

Quand j'écris qu'au-dessus de 8 ans d'âge mental ce type de film ne passe plus, je ne considère pas qu'avoir cet âge mental c'est être un débile. C'est juste que jusqu'à 8 ans, à peu près, toutes les idioties dont sont parsemés des films du type F&F, passent sans problème.

Dans mon cas, toutes ces idioties et le fond réac des scenarii me gâchent toute envie de me divertir devant ce n'importe quoi. Et je suis aussi allergique à Vin Diesel dans cette saga alors que j'aime beaucoup les Chroniques de Riddick.

J'ai le même problème avec les scènes de bagarre où des mecs à gros bras se foutent des dizaines de coups mortels mais se relèvent quand même.

On pourrait faire un film de bagnoles hyper réaliste et des scènes de bagarre sèches et efficaces et ça ferait des films intéressants, pas seulement des produits à usage jetables.

Prenons John Wick. C'est une série de films qui ressemblent à F&F par la compilation de WTF qu'ils contiennent et l'amoncellement de violence sans discontinuer qui use très rapidement.
J'ai beaucoup de mal a rester plus de 40 minutes devant un John Wick et dans le 3ème, à part les scènes avec Halle Berry et les deux chiens qui sont très impressionnantes, j'ai zappé tout le reste tellement toute cette violence outrancière devient finalement malsaine. C'est très complaisant John Wick, avec la violence.
En tous cas me concernant. Néanmoins, l'engagement physique de Keanu Reeve me rappelle les belles heures du polars hard boiled de la période HK. Il y a une vraie performance de la part de Reeve dans JW qu'il n'y a pas dans la saga F&F où tout est toc et cgi. On est plus devant un film d'animation qu'autre chose.

Maintenant, je sais que plein de gens kiffent ce genre de films, et globalement, c'est leur vie, ils en font ce qu'ils veulent, je ne juge pas. Je dis juste que ce type de produit correspond à un moment du développement de l'individu où le sens critique est encore absent.

Après on peut avoir 8 ans d'âge mental pendant deux heures et reprendre une vie normal d'adulte juste après la projection.

Mojo
03/02/2020 à 17:27

Moi ce qui me choque.le.plus c'est l'avion qui récupère la bagnole en plein vol il vont trop loin, suis fan de la première heure mais ces trucs gâche le film

MystereK
03/02/2020 à 07:33

PEPSIMAN Le cinéma est depuis ces origines un art du divertissement, d’abord dans les fêtes foraines puis Pathé est venu avec un réseau de salles qui présentaient, avant le film, des attractions populaires, musicales, des tours de magies et l’équivalent de nos journaux télévisés, on y mangeaient des saucisses avant d’y manger des pop-corns. Les spectateurs allaient rires en allant voir du burlesque, le premier film de fiction scénarisé est un gag avec l’arroseur arrosé. Mes grands-parents n’allait pas au cinéma pour voir le dernier Abel Gance comme un chef-d’œuvre, mais pour s’amuser, pour être émerveillé avec les films de Melies. Le film, bon ou mauvais, faisait partie d’une soirée plus complète que juste le long-métrage. Par ailleurs, ils préféraient voir un Charlot qu’un Gance et ils se rappellent plus souvent des bobines d’actualités du film qu’ils avaient vu. C’est avec l’arrivée de la télévision que les salles ont été exclusivement dédiées au film, car le spectateur avait dorénavant accès au divertissement chez lui et les sérials, qui ont drainés un grand public en salle, passaient désormais à la télévision.

Aujourd’hui, chacun va au cinéma pour des raisons différentes et il y a des films pour tous les goûts, et si quelqu’un a envie de se vider la tête après une dure journée de boulot avec Fast and Furious (que personnellement je n’aime pas), qui sommes-nous pour les en blâmer ? Aimer Fast and Furious n’empêcher pas d’aimer Aronosky ou Lynch, pourquoi créer des cases de bons et de mauvais cinéma ? Ppourquoi admirer les sérials de l’époque et dénigrer les sérials actuels incarnés dans ces longues sagas qui n’ont qu’un seul but : divertir ?

Kolby
02/02/2020 à 21:19

@pepsiman
Pitié pour un gars comme toi qui injure derrière un clavier. Quelle bassesse d'esprit. Tu t'y connais tellement en art pour dire que les autres c'est zero Parce qu'il ne sont pas d'accord avec tes propos. C'est très triste ton esprit.
Inchallah veut simplement dire s'il plaît à Dieu car étant humain nous ne sommes pas sur d'être en vie le 20mai... Alors quoi de plus normal...
Tu n'es pas obligé de répondre si t'es pas content c'est juste un échange entre cinéphiles.
Si tu étais si intelligent je crois bien que tu serais entrain de réaliser ton film toi tu t'y connais tellement en art.
Et je répète encore le cinéma c'est d'abord de la distraction avant tout, sinon on ne perdrait pas notre à les regarder

PepsiMan
02/02/2020 à 18:40

@Kolby
"Le cinéma c'est d'abord l'enjoy quelque soit le genre du film sinon on ne perdrai pas notre temps à les regarder. Ensuite viennent les autre éléments."
Tais-toi please. Tu ne piges rien à l'art, à la création, à que dalle. T'es juste un bouffeur de pop-corns décérébré qui crois détenir la sainte parole alors que t'es à la ramasse.
Laisse tomber.

Et ton moralisme religieux, tu te le fous au cul.

Jacques
02/02/2020 à 10:31

On attend voir

Rick-Ornichon
02/02/2020 à 09:35

quand Idiocracy devient une oeuvre prophétique du monde réel à venir...

Plus

votre commentaire