Joker : Bradley Cooper a eu un rôle majeur sur le montage final du film DC

Mathieu Jaborska | 24 janvier 2020 - MAJ : 24/01/2020 18:22
Mathieu Jaborska | 24 janvier 2020 - MAJ : 24/01/2020 18:22

Ce n'est pas trop se mouiller que d'annoncer que Warner a fait un très bon coup avec Joker. Et Joaquin Phoenix n'est pas la seule raison de ce succès.

Plus d'un milliard de dollars de recette pour un budget d'à peine 55 millions : c'est en effet une opération plutôt rentable. Désormais grande favorite des Oscars avec quand même 11 nominations, l'origin story dépressive de Todd Phillips a marqué l'année 2019 au fer rouge. Du coup, on béatifie l'intégralité de son équipe créative, Joaquin Phoenix en tête bien sûr. Mais il ne faut pas oublier les techniciens agissant lors de la post-production, essentielle à la conception de tout best-seller hollywoodien.

 

photo, Todd PhillipsTodd Phillips dirige Joaquin Phoenix

 

 

Avec sa nomination pour l'Oscar du meilleur montage, le travail de Jeff Groth est reconnu à sa juste valeur, d'autant que la qualité du film lui doit sans doute beaucoup. Ses choix ont été cruciaux, étant donné que l'intenable Phoenix est connu pour improviser à chaque prise. Il a donc fallu sélectionner ses meilleures performances et les respecter tout en assemblant les plans du film. La cohérence de Joker est tributaire de son travail. Mais apparemment, il a bénéficié d'une aide pour le moins inattendue.

Dans un entretien accordé à Collider, il a évoqué l'assistance de Bradley Cooper, producteur venu donc s'assurer de la finalisation de son investissement.

« On l'a projeté de façon plus personnelle à des gens et des cinéastes. Bradley Cooper est bien venu 2 ou 3 fois. Il était producteur sur le film, mais il s'est vraiment assis tant de fois pour regarder le film avec nous. On l'appelait si on était coincé sur quelque chose et on faisait : "Hey, peux-tu venir et regarder tout ça ?"

 

photo, Bradley CooperBradley Cooper

 

Il ne ratait rien [rires]. Il regardait des choses puis il relevait les plus petits trucs et les trucs qu'il pouvait nous faire corriger. Il a définitivement été d'une grande aide. Je pense qu'il a beaucoup plus d'expérience au montage qu'on pourrait croire. »

Loin de se cantonner au rôle d'acteur, Cooper est en effet depuis peu un réalisateur confirmé puisqu'il a sorti il y a deux ans A Star is Born avec Lady Gaga. Le film avait été loué par la critique, d'autant plus pour un premier film.

Ainsi, il a pu faire profiter au Joker de sa petite expérience (mais pas anodine), à l'instar de Joaquin Phoenix, décidément impliqué dans toutes les étapes de sa confection. Pour Groth, l'interprète du clown triste a passé plus de temps en salle de montage que n'importe quel acteur avec qui il a déjà travaillé. Forcément, son avis à propos de ses performances a largement aidé le résultat final.

 

Photo Joaquin PhoenixJoaquin Phoenix fait tout lui-même, y compris le maquillage

 

« Ce qui était intéressant dans sa venue, c'est qu'il cherchait toujours à atteindre le sentiment qu'il avait au moment du tournage et à l'imiter à l'écran. C'était une perspective très intéressante à avoir dans la salle. Bien sûr, vous mettez ensemble ce que vous mettez ensemble, mais avoir quelqu'un qui dit : "J'ai vécu ce moment et voilà ce que je ressens", c'est une autre perspective intéressante, alors bravo à Todd pour l'avoir fait venir. »

Cela lui donne peut-être encore plus de chance de remporter un Oscar.

 

Affiche fr

commentaires

Dardjee
26/01/2020 à 07:41

Sébastien ce n'est pas a star is born qui est un navet mais c'est ton commentaire jaloux va!!!!!!

Ghislain
25/01/2020 à 23:55

@Sébastien
Comme joker ...

Sébastien
25/01/2020 à 10:51

A Star is Born est un navet.

Alec
25/01/2020 à 05:15

c'est

Clown
25/01/2020 à 02:09

Il mérite l'Oscar, ses tout..

Numberz
24/01/2020 à 22:03

Pour une personne pas gerable soit disant, Phoenix s'est quand même investi devant et derrière caméra.

Ratatak
24/01/2020 à 20:25

Une semaine, un compliment à Bradley Cooper. 2020 va être intéressant.

votre commentaire