Warner : le studio serait sur le point d'utiliser une intelligence artificielle pour choisir ses prochains films

Christophe Foltzer | 9 janvier 2020 - MAJ : 09/01/2020 10:38
Christophe Foltzer | 9 janvier 2020 - MAJ : 09/01/2020 10:38

Si on ne peut pas aller contre la marche du temps et combattre le futur, il s'agirait aussi de ne pas faire n'importe quoi. Sauf qu'en ce moment, on a l'impression que le monde entier vit une grosse crise d'adolescence et, comme chacun le sait, c'est l'âge où on fait les plus grosses conneries.

L'industrie du divertissement ayant pris encore plus d'importance ces dernières années, il n'est pas illogique de penser que les grands studios souhaitent que cela dure le plus longtemps possible. Quand on voit les chiffres des films de super-héros (et notamment Avengers : Endgame), effectivement, ça fait rêver et on se dit que Marvel et consorts ont peut-être trouvé une formule magique.

 

photo, Chris EvansAh bah merci Marvel hein !

 

Encore que, qui a un peu de bouteilles dans ce milieu sait qu'une formule magique, ça n'existe pas, surtout dans le cinéma. Oui, c'est un peu le Graal de chaque studio, trouver la recette qui marche à tous les coups pour se faire un max de pognon. Sauf qu'il y a le facteur humain à prendre en compte. Un humain, c'est changeant dans ses envies et ce qui plait un jour peut déplaire le lendemain sans qu'une vraie explication soit fournie. Difficile de prédire les choses, donc, surtout quand on est soi-même un humain.

Le studio derrière Joker (dont la formule a séduit au-delà des espérances) a semble-t-il trouvé la solution pour contourner le problème et trouver le succès garanti puisque, comme nous l'explique un article du Hollywood Reporter, le studio aurait signé un contrat avec la société Cinelytic pour utiliser leur intelligence artificielle et les aider dans leurs choix de produire certains films ou non :

 

MatrixPas super envie de finir comme ça, perso

 

"Warner va tirer parti des capacités de compréhension du système et de ses analyses prédictives pour le guider dans ses choix de projets. La plateforme online intégrée peut calculer la valeur d'une star sur n'importe quel territoire et combien un film peut y faire de l'argent dans les cinémas et les médias auxiliaires. Le système aidera le studio à réduire le temps de travail des exécutifs passé sur des marques faibles, sur des tâches répétitives et, à la place, fournira de meilleures indications quant au budget global, au marketing, aux décisions de distribution et même aux dates de sorties."

Oui, ça fait super flipper et cela annonce l'arrivée du stade terminal du productivisme déshumanisé, tout comme cela nous promet, à long terme, et si l'expérience est concluante, la mort totale du cinéma d'auteur ou des films à plus petits budgets puisque tout sera calculé par avance par un ordinateur en fonction des profits recherchés.

 

Photo Robert Downey Jr.En plus, on a vu ce que ça donne quand ça se passe mal

 

Mais, qu'on se rassure, le Skynet de Terminator, ce n'est pas pour demain si l'on en croit Tobias Queisser, le fondateur de Cinelytic :

"L'intelligence artificielle fait peur, mais à l'heure actuelle, elle ne peut prendre aucune décision d'ordre créatif. Elle est par contre très performante dans le traitement des données de volumes importants et pour montrer des patterns invisibles à l'oeil humain. Mais pour la création, vous avez encore besoin d'une expérience et d'un instinct humains."

Ah bah tout de suite ça va mieux ! Ouf ! On est sauvés ! Plus sérieusement, cela ne nous rassure pas beaucoup plus de voir que l'art est de plus en plus remisé au rang de chiffres dans une colonne et donc, pire, de 1 et de 0. Si le soulèvement des machines ce n'est pas pour tout de suite, il ne faudrait pas oublier qu'avant ça, il serait bon que l'humain soit encore un peu maitre de son destin. Enfin, un minimum.

 

photoMerci, mais non merci

Tout savoir sur Terminator 2 : Le Jugement dernier

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

Micju
10/01/2020 à 21:17

Saouth park? Connais pas ?

Greg
10/01/2020 à 18:27

Saouth park l as déjà fait !!mdr

philou01
10/01/2020 à 12:13

heureusement il reste le cinema français

gege le vrai
09/01/2020 à 19:10

"mais à l'heure actuelle, elle ne peut prendre aucune décision d'ordre créatif" si c'est ça le futur du cinéma....

Chris67
09/01/2020 à 17:37

C est Besson qui a inventé cette machine ??

thanos
09/01/2020 à 16:22

donc étant donnée les scores faibles au box office pour terminator : genysis sorti en 2015 et terminator : dark fate sorti en 2019 , si je me trompe pas avec le titre...? il y aura pas de terminator 6...?

Mwouahahaha
09/01/2020 à 14:35

Mdr en angleterre y'a des assureurs et des bailleurs utilisent déjà ces ia, pour décider d'assurer ou de louer, y'en a même qui les couple aux comptes facebook des futurs clients. HaHa vous avez encore rien vu, demain l'IA de la warner sera couplée à vos comptes facebook pour voir quel gouts en commun revient le plus pour paramétrer les films et la comm.

Philip
09/01/2020 à 14:02

Ce que dit Madolic est très juste : au-delà de la peur sur l'intelligence artificielle (crainte non-fondée), elle est surtout un terrible aveu de l'incompétence d'un certain milieu cinématographique.

Madolic
09/01/2020 à 12:16

C'est un gros aveux d'incompétence tout de même !

kong
09/01/2020 à 11:41

ça fait déjà 10-15 ans que les studios produisent de la m.... en série.
rien de nouveau sous le soleil !

Plus

votre commentaire