Al Pacino révèle qu'il est pervers et qu'il fait exprès de choisir des mauvais films

Christophe Foltzer | 25 novembre 2019 - MAJ : 25/11/2019 09:51
Christophe Foltzer | 25 novembre 2019 - MAJ : 25/11/2019 09:51

C'est donc dans quelques jours que nous pourrons enfin découvrir The Irishman sur Netflix, le nouveau film de Martin Scorsese qui permettra enfin la réunion d'Al Pacino, Robert De Niro et Joe Pesci. Et dire que l'on a hâte est un euphémisme...

Si l'on en croit les premiers échos, The Irishman devrait être l'un des chocs de cette année 2019 et, si c'est vraiment le cas, on s'excuse par avance de ne pas pouvoir les mettre dans nos tops, parce qu'il arrive bien tard et qu'on les tourne en amont. Cela dit, ce n'est pas ce qui va nous empêcher de clamer haut et fort tout notre amour pour ce film dans nos articles si nous sommes conquis.

 

PhotoRaaaaaaaah, vite ! On n'en peut plus !

 

L'un des premiers points d'accroche du nouveau film de Martin Scorsese, c'était la réunion entre Al Pacino et Robert De Niro, qu'on attendait tous dans de bonnes conditions depuis très longtemps. Surtout que ces comédiens, aussi immenses soient-ils, ont fait preuve de quelques choix douteux dans leurs carrières respectives ces dernières années. Pacino par exemple, s'est compromis dans pas mal de navets dont le plus éloquent restera sans aucun doute le Jack et Julie avec Adam Sandler en 2012.

Pourtant, en pleine interview accordée au magazine GQ, le bonhomme s'est montré totalement clair dans ses choix de projet, allant même jusqu'à avouer que choisir de mauvais films faisait partie d'une vraie démarche personnelle :

 

Al Pacino Jack et JulieFaut aussi payer les factures hein...

 

« Vous savez quoi ? Je commence probablement à avoir une mauvaise habitude maintenant. Je pense que je deviens un peu pervers. Je veux faire des films qui ne sont pas très bons pour les rendre meilleurs. Ça en devient un défi. Je ne pense pas que j'y vais en pensant que ce ne sera pas bon. Comme le dit Robert De Niro : parfois ils vous donnent de l'argent pour faire quelque chose qui n'est pas adéquat. Et vous vous convainquez. Et quelque part au fond de vous, vous savez que ça ne va pas fonctionner.

 

Photo Brad Pitt, Leonardo DiCaprio, Al PacinoHeureusement, Tarantino et d'autres sont là

 

Mais ensuite, quand vous voyez le plan d'ensemble, vous vous dites que vous allez devoir améliorer tout ça. Alors vous ne comptez plus vos heures, vous faites toutes ces choses en vous disant que vous devez au moins faire en sorte que ce film soit juste médiocre. Et ça commence à vous passionner. C'est une impulsion que j'ai, d'arranger les choses. "Dès que j'éprouve le besoin de faire de l'exercice, je m'allonge jusqu'à ce que ça passe." C'est Oscar Wilde qui disait ça, je crois. Et c'est vrai. Je travaille beaucoup sur scène lorsque je ne fais pas d'autres choses. »

On pourrait donc voir dans sa filmo récente une récréation tous frais payés, ce qui expliquerait aussi qu'il ne s'embarrasse pas trop de ce qu'il choisit comme projets. Surtout s'il est effectivement dans cette dynamique de sauveur, à la limite de la pathologie. Évidemment, on espère que The Irishman n'entre pas dans cette catégorie. Non, on en est même sûrs, ça va être géant.

 

Al PacinoDes choix impensables à l'époque

Tout savoir sur The Irishman

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

Starfox
25/11/2019 à 20:29

La loi et l'ordre, c'était bien nul aussi. La vache, que c'était nul. Mais nul !! Mériterait d'être sur nanarland tiens...

corleone
25/11/2019 à 14:56

T'as pas à te justifier d'être le meilleur mon vieux Al.

letruc
25/11/2019 à 13:56

Certains découvrent que acteur est avant tout un métier.
Il y a quelques acteurs très célèbres à un moment de leur carrière, comme Pacino ou De Niro et qui ensuite se retrouvent à cachetonner dans dans des films de seconde zone parce qu'ils ne correspondent plus à l'air du temps. ou que les réalisateurs qui les faisaient tourner sont moins en odeur de sainteté. Leur métier est de jouer la comédie, ils sont payés pour ça, il jouent donc la comédie. C'est comme n'importe quel boulot. On peut faire parti de la poignée d'acteurs dont tout le monde parle, mais la majorité des acteurs jouent simplement dans des films pour vivre.

Incroyable, non ?

Yo
25/11/2019 à 13:45

J'ai vu le film au cinéma et il est légendaire. Rien d'autres à dire. LEGENDAIRE

Dirty Harry
25/11/2019 à 12:20

Me suis déplacé au cinéma en Belgique pour voir The Irishman il y a 10 jours, c'est du morceau....3H30 d'une vie d'homme de main entière dédiée à un clan maffieux....interprétation, dialogues, mise en scène, montage...le Patron est revenu dans son domaine et vient clore une sorte de trilogie initiée par Les Affranchis et Casino, ce Irishman étant plus funèbre, genre le cas de conscience, les regrets/secrets face à la mort (il est à noter que le thème de la trahison revient mais sous un autre angle encore) et doté du plus lourd casting de l'année. Je n'ai même pas fait gaffe à la technique de rajeunissement tellement l'histoire est prenante.... "Putain ils s'appellent tous Tony ou quoi ?"

tenia54
25/11/2019 à 12:07

@Sébastien : il y a beaucoup d'interprètes qui se retrouvent dans des productions médiocres, soit parce qu'ils cachetonnent, soit parce que ça s'avère avoir été un très mauvais choix. Cependant, il est vrai que très peu dépassent la seule explication de "je devais payer mes impôts" alors que comme Pacino le dit, après tout, il vaut mieux pour eux et leurs carrières que les films ne soient pas si mauvais que ça. C'est rare de voir un interprète admettre se retrouver dans des situations où ils doivent du coup ramer pour faire du mieux possible. On a plus l'habitude d'un Bruce Willis ou d'un Steven Seagal qui semblent avoir perdus toute envie de travailler mais continuent à le faire dans des DTV pourris où il est clair qu'ils n'ont pas envie d'être dedans.

Au moins, Pacino semble s'amuser, ou du moins avoir envie de travailler.
Ca change.

Sébastien
25/11/2019 à 11:25

Je n'avais jamais envisagé le métier d'acteur sous cet angle. Intéressant.

Geoffrey Crété - Rédaction
25/11/2019 à 10:57

@Blop

Oui, d'ici 24-48h :)

@brucetheshark

Coucou ! On l'a vu et adoré aussi !

Blop
25/11/2019 à 10:48

Vous allez nous faire la critique pour bientôt ???

brucetheshark
25/11/2019 à 10:38

Coucou les français, j'ai vu le film au cinéma la semaine dernière et c'était vraiment top !
Petit bisous de Belgique !

votre commentaire