Le reboot de Massacre à la tronçonneuse avance tranquillement et fait de plus en plus envie

Mathieu Jaborska | 20 novembre 2019 - MAJ : 20/11/2019 16:25
Mathieu Jaborska | 20 novembre 2019 - MAJ : 20/11/2019 16:25

Sorti en 1974 aux États-Unis, Massacre à la tronçonneuse est clairement un des films d'horreur les plus capitaux dans l'évolution du genre.

Une approche quasi-documentaire, une vraie violence psychologique, et surtout l'idée que le mal absolu peut être profondément humain : le Texas Chainsaw Massacre de Tobe Hooper a marqué des générations de cinéphiles au fer rouge. Son culte en a fait une des franchises les plus longues de l'histoire du cinéma d'horreur, ce qui n'est pas peut dire. Leatherface a fait 8 apparitions au cinéma en tout, dont un remake produit par la firme de Michael Bay, Platinium Dune.

 

photoLeatherface dans le film original

 

Le dernier opus en date est le prequel Leatherface, réalisé par les artisans français Alexandre Bustillo et Julien Maury. Martyrisé par un studio qui n'a pas vraiment suivi leur vision du mythe, le long-métrage a échoué en DVD et VOD dans nos contrées et n'a pas marqué les esprits. Il était temps que des artistes un peu plus indépendants s'en emparent (ou qu'on mette fin à la franchise, mais ça parait impossible), et il se pourrait bien que ce nouveau reboot soit, en ça, un peu plus excitant.

Le nom de Fede Alvarez, réalisateur des très estimés Evil Dead et Don't Breathe - La Maison des ténèbres, avait déjà été annoncée à la production. Désormais, grâce à Deadline, on sait que le petit protégé de Sam Raimi développera et concevra le film sous la bannière de sa firme Bad Hombre. Il sera donc accompagné par son compère Rodo Sayagues, co-créateur de cette société de production et déjà auteur sur les deux premiers longs-métrages d'Alvarez.

 

photoEvil Dead, un remake avec déjà un massacre et des tronçonneuses

 

Mais il ne faut pas crier victoire trop vite : le projet est quand même le fruit d'un accord avec Legendary Pictures, probablement détentrice des droits de la franchise. Mais Bad Hombre semble quand même pour l'instant assez libre : elle a recruté en tant que chef de production Shintaro Shimosawa, co-producteur des deux premiers The Grudge americano-japonais, en 2004 et 2006, ainsi que Chris Thomas Devlin au scénario. Inconnu au bataillon, ce dernier est impliqué dans deux autres futures productions encore assez floues.

Il aura du pain sur la planche, tant tout a déjà été raconté sur la famille de rednecks texans, pour le meilleur et pour le pire. Annoncé en même temps qu'un film d'épouvante se comparant déjà à Shining, le projet prouve la volonté de Fede Alvarez et Rodo Sayagues de s'imposer dans le paysage du cinéma de genre américain, aux côtés d'autres firmes telles que SpectreVision, peut-être initiateurs d'un nouveau Griffes de la nuit. Si cette nouvelle vague de reboots parvient à s'affranchir des impératifs des studios, elle pourrait peut-être bien nous réconcilier avec les franchises horrifiques.

 

Photo Stephen DorffLeatherface, découpé, reshooté et remonté à la tronçonneuse par Millenium Films

commentaires

Will
21/11/2019 à 15:51

Du vue et du revue tout a déjà etait fait alors il faudra beaucoup d imagination

Boddicker
20/11/2019 à 20:26

Zero intéret sinon de redécouvrir l'original :)


20/11/2019 à 19:01

C'est surtout clair que le mot "reboot" est dans le top ten ces dernières années... ça me fait un peu déprimer pour ce pauvre débile qu'est l'"originalité" .

votre commentaire