Joker : on connait enfin le destin du personnage de Zazie Beetz dans le film DC

Déborah Lechner | 28 octobre 2019 - MAJ : 28/10/2019 18:12
Déborah Lechner | 28 octobre 2019 - MAJ : 28/10/2019 18:12

La fin de Joker soulève plusieurs théories, notamment sur le personnage de Sophie, mais le débat est maintenant clos puisqu'on sait enfin ce qui lui est arrivé.

ATTENTION : SPOILERS DE PARTOUT !

 

photo"Vous connaissez la blague du gars qui n'avait pas encore vu le film et qui se fait spoiler ?"

 

Joker est récemment devenu le plus gros box-office pour un film Rated R et comme lors de la Mostra de Venise et du Festival de Toronto, il continue de séduire une large partie du public. À tel point qu'une suite serait déjà en développement chez la Warner d'après une rumeur relayée par We Got This Covered, ce qui a naturellement multiplié les débats et théories (on a les nôtres d'ailleurs) autour du film de Todd Phillips.

Une des questions qui revient le plus souvent concerne le personnage de Sophie Dumond, interprété par Zazie Beetz (Atlanta, Deadpool 2, Wounds). La jeune mère de famille est la voisine d'Arthur Fleck (Joaquin Phoenix) qui noue progressivement une relation amoureuse avec ce dernier avant que les spectateurs comprennent que cette idylle était le fruit de l'imagination de celui qui deviendra le Joker.

Quand Arthur comprend en même temps que le public que tout s'est déroulé dans sa tête, il quitte l'appartement de Sophie chez qui il s'était rendu quelques minutes plus tôt et à partir de ce moment, le personnage ainsi que sa petite fille ne réapparaissent plus à l'écran. 

 

photo, Joaquin Phoenix, Zazie BeetzArthur Fleck (Joaquin Phoenix) qui pense se promener avec sa petite-amie Sophie (Zazie Beetz)

 

Dès lors, même si rien n'a été montré, les fans se sont imaginé que Sophie avait été une des nombreuses victimes d'Arthur dans le film. Une théorie que rien ne pouvait alors étayer ou contredire jusqu'à récemment. Le directeur de la photographie, Lawrence Sher, qui a travaillé aux côtés de Todd Phillips sur Joker a mis fin au mystère dans une interview pour SlashFilm :

"Nous avions envie de faire de ce sujet, l'interprétation du vrai et du faux, une partie importante du film. Sa relation avec Sophie est un fantasme. Beaucoup de gens m'ont demandé si elle était morte ou non, mais Todd est suffisamment explicite sur le fait qu'elle n'est pas tuée. Arthur tue pour se venger de ceux qui ont abusé de lui d'une façon ou d'une autre, ce qui n'est pas son cas."

On comprend bien la volonté de Todd Phillips de laisser les spectateurs se faire leur propre idée du destin du personnage, mais si une suite est bel et bien mise en chantier, il ne serait donc pas impossible de retrouver Sophie Dumond. Cependant, les rumeurs parlent d'une suite qui se déroulerait plusieurs années après les événements de Joker. On espère donc pour elle et sa petite fille qu'elles auront fuit Gotham entre temps. 

Joker est toujours en salles, notre critique sans spoilers est juste ici et pour les différentes influences de comics dans le film de Todd Phillips, c'est juste.

 

Affiche fr

 

commentaires

Dskkun
31/10/2019 à 19:28

@ Fredfish ça ce passe en 70’s bien sûr que ça clope a l’ancienne. Tu pense que le contemporain doit s'exprimer aussi explicitement dans ce film?

Micju
31/10/2019 à 18:11

Sizzzz
Allez dit le xxx et toi c’est la même personne et en plus j’ai fais exprès de mettre ton deuxième pseudo . Deux commentaires coup sur coup écrits presque pareil.passe une belle journée pauvre petit être fragile .

Fredfish
31/10/2019 à 15:25

Suis-je le seul que le tabagisme excessif du Joker dérange ?
Combien de millions la Warner a touchés par cigarette grillée?

Xxx
31/10/2019 à 14:30

@micju à quel moment je t’ai traité d’idiot ou même parlé ? Vas apprendre à lire tocard

Micju
31/10/2019 à 00:06

xxx
Merci beaucoup de me traiter d’idiot parce que j’ai pas la même opinion que toi. Je sais pas si c’est le vrai Joker mais je sais que tu es un véritable imbécile.

vdvcwx
30/10/2019 à 12:47

C'(est des theorie sans interet
Pas de preuve pas de raison d'y croire

static
30/10/2019 à 09:31

Film excellent, avec une prestation incroyable mais bon on nous a collé un bon gros sticker Joker pour la vente quoi (rire, référence Gotham et masque) sauf si*
L'excuse de il y a de multiples facettes au joker donc on peut raconter n'importe quoi et ou on peut interpréter çà de tel ou tel manière c'est bidon alors faisons le pour n'importe quel film et origine d'un personnage. *Allez la seule possibilité c'est Le joker qui raconte sa propre version de l'histoire à la "conseillère" dans l'asile d'Arkham avec un soupçon de vérité et on pioche ou interprète à notre manière mais de là à tout prendre au pied de la lettre... Enfin même dans ce dernier cas çà deviendrait de la masturbation intellectuelle. un peu trop amenée.

Le joker même si il cherche le chaos, fou à lié reste un putin de mastermind ! partout dans n'importe quelle facette animes, comics, histoires, (même the killing joke c'est représenté) films sauf exception mais n'ayant aucun rapport (style le joker est Alfred, le joker d'un monde parallèle est gentil... et j'en passe) ... D'où dans ce film Arthur va ou a le potentiel de devenir ce "putin de mastermind" 100 ans à Gotham ne suffiront pas, on a juste affaire à la folie du perso peut être mais voilà... Et d'ou voyez vous qu'un jour qu'Arthur pourra rivaliser avec le plus célèbre héros de l'univers DC par exemple... (idem présenté partout comme un des plus grands détectives du monde)...
Certains retiendront la phrase des comics qu'il suffit d'un jour à n'importe qui pour devenir comme lui (le joker). On est ici certes sur un point positif du film sur le personnage mais une nouvelle fois à interpréter... n'importe qui vraiment ????

COnclusion : Un de mes films préférés, avec prestation 5 étoiles, scènes cultes mais malgré tout celà je n'arrive pas à identifier un des ou le joker ou futur(s) Joker(s) (avis subjectif bien entendu) rire, masque et référence à Gotham

Basma
30/10/2019 à 07:29

Differentes interprétations peuvent étre faite certe mais le seul résultat du mépris est tjrs le mépris.

MystereK
29/10/2019 à 20:45

ARNAUD Je lis depuis mes 7 ou 8 ans et ca dure depuis plus de 45 ans....Bref, je pense connaitre un peu le sujet aussi et.... Je suis desolé moi je vois très bien le Joker dans ce film, un Joket avant qu'il deviennent le génie du mal (ou le rigolo farfelu selon les BD, parce qu'elle ne sont pas toute de al veine dark), un Joker qui commence par être un gars comme tout le monde parce qu'on ne naît pas génie du mal et qui peut pète un câble et se venge des méchants messieurs. Et les conséquence sur la société de ses actes font de lui une sorte de symbole qui éveille en lui ce fameux génie....

Ou peut-être autre chose. parce que comme je l'ai déjà dit, le Joker existe dans les comics sous des formes diverses avec des origines diverse et celle-ci ne vaut pas moins qu'une autre. Le Joker est un personnage de fiction malléable à l'envi selon le scénariste du comic ou du film. Après, on aime ou pas, mais ça reste le Joker qu'on le veuille ou non.

Criss Ri.
29/10/2019 à 19:30

Il n'y a pas que le personnage qui met mal à l'aise. Les décors et l'environnement social sont bien plantés, une dose d'insuffisance, de défaillance des systèmes sociaux et un gamin, un enfant se fait suffisamment défoncer la tête pour finir par péter un plomb lorsqu'adulte, le système de soins psychiatrique subit une coupe budgétaire et qu'il a pas accès à ses médicaments alors qu'il en réclame.
Qu'est ce qui fait peur dans ce film, c'est que ça peut être le mec de l'étage en dessous. Pourtant le système social l'a identifié, mais bon c'était ça, ou ne pas subventionner l'opéra.
C'est gênant ce film.
Joaquim le fait bien !

Plus

votre commentaire