Joker : trois suites possibles au film sur le Clown Prince du Crime

Arnold Petit | 27 octobre 2019
Arnold Petit | 27 octobre 2019

commentaires

JAKE JOKER
30/12/2019 à 21:37

Que dire ? Je valide vos 3 scénario EL, surtout les 2 premiers LIE TO ME et MEMORIES qui paraîssent bien plus logiques ça me hype rien que de lire ça.

nogel
10/11/2019 à 08:25

tout à fait en accord avec Tim lepus / batman est il un héro ou juste le défenseur milliardaire du maintien d une société inégalitaire? toutes les histoires acceptent ce principe du milliardaire qui utilise son fric pour se payer des supers gadgets au lieu d aider 'la population'/ le top fut la fin de the dark night / ou après un discours vraiment révolutionnaire de Banes les bons citoyens vont rejoindre les bons flics et vaincre les pouilleux/
un joker non pas fou mais révolté et devenant violent peu être bien plus intéressant qu un type en armure noire. le discours de WAYNE père (à la tv) est vraiment abject.. Pauvres = jaloux= minables= sans mérite/ riches= diplômés= méritants / De plus Arthur est un enfant martyr/il est doux / poète et n est pas le comique nul présenté un peu partout/il,est décalé et maheureux/ qui n a mal jugé le fait qu'il bute les trois salops dans le métro?

beyond
07/11/2019 à 10:58

Il n'y aura pas de suite car Phoenix n'a pas envie de rebouffer des légumes vapeurs pour maigrir.

Godzi le hardy
29/10/2019 à 14:45

Perso je ne suis pas contre une suite, Joker est l'un des meilleurs films que j'ai vu de toute ma vie et aussi celui qui met en scène le Némésis de mon héro préféré de chez DC comics. Si Todd et Joaquin ne sont toujours pas d'attaque pour un deuxième volet et qu'un autre réalisateur reprend la relève...du moment qu'il prend pas un acteur à la Jared Leto pour le Joker et qu'il reprend pièces par pièces beaucoup d'événements que ça soit dans les comics, dans les films ou dans les séries pour ENFIN confronter Batman à son + grand ennemis, ou même confronté le prince du crime contre d'autre barons comme le pingouin, Black Mask ou même Double Face, avec quelques apparitions de Batman ça serais plutôt classe. Par contre je n'aime pas trop l'idée que le film nous raconte juste les allucinations d'un fou, j'étais dans l'idée que beaucoup de scène était vrais et que avant d'enfiler le costume rouge du prince du crime, ça serai un rêve prémonitoire pour Arthur Fleck, qu'il s'échappe de l'asile et deviens progressivement le Joker qui cette fois ci n'a aucune fois ni lois ¯\_(ツ)_/¯ Ou bien que certe 2-3 scènes était irréelles, comme l'a fait remarqué Todd Philips que le personnage de Zazie serais juste un fantasme pour Arthur et qu'au fur et a mesure du scénario on s'aperçoit que le Joker, seconde face démente d'Arthur Fleck, ignoré par tout le monde prennent sa place, laissant Arthur perdu dans sa propre prison mentale qu'est donc "l'asile d'Arkham" comme vu à la dernière scène.

M1pats
27/10/2019 à 19:37

Joker finira en SH de Gotham vous verrez quand le Joker 5 la menace du Penguin sortira

Flash
27/10/2019 à 17:54

Pour ma part, j'aimerai qu'il n'y ai pas de suite. Le film est définitif, pas besoin de lancer une franchise qui pourrait être décevante.

Gemini
27/10/2019 à 12:28

Il n'y aura pas d'autre Joker avant longtemps sur Phœnix n'y retourne pas. Prendre la suite de Phœnix aussi vite c'est le rôle suicide direct. Impossible.

blackchab
27/10/2019 à 11:43

Je vois Phéonix se lancer dans un franchise.
On aura un autre joker dans le batman de Reeves

Zanta
27/10/2019 à 10:19

On parie que Matt Reeves a eu un coup de fil du genre : euh...tu sais ce que Nolan avait fait à la fin de Batman Begins, le coup de la carte du Joker. Tu nous fais un truc du meme genre à la fin de ton truc. Bien flippant et excitant. Appelle Tood, il doit avoir des idées.

Tim Lepus
27/10/2019 à 09:51

Côté scénario, j'ai envie d'un flm qui présente un remplaçant à Wayne dans les élections municipales, qui promet des mesures sociales mais, dans les faits, continue de privilégier les plus ou moins riches, au détriment des pauvres, avec des médias et des forces de l'ordre qui criminalisent les pauvres qui se révoltent, notamment les chômeurs et les sans-abri, avec une société se divisant progressivement sur l'idée de justice et de héro, à se demander s'il est au service du peuple ou d'un système pourri. Et un Joker qui n'en a rien à faire de la politique et de l'argent, comme dans Joker et The Dark Knight. Côté mise en scène, ça me va s'il(s) continue(nt) dans une direction à la "Joker", je ne l'ai pas trouvé révolutionnaire mais pertinent et efficace. Juste, une musique moins dans ce surlignage balourd.

votre commentaire