Marvel vs les autres : Benedict Cumberbatch essaye de calmer le jeu entre les deux camps

Christophe Foltzer | 24 octobre 2019 - MAJ : 24/10/2019 07:51
Christophe Foltzer | 24 octobre 2019 - MAJ : 24/10/2019 07:51

Ce n'est pas que ça nous fasse plaisir ce qui se passe depuis quelques jours (enfin si, un peu quand même, soyons honnêtes) mais la baston entre la team Marvel et la team Scorsese est on ne peut plus intéressante dans ce qu'elle raconte du Hollywood d'aujourd'hui.

Au fond, c'est comme d'habitude : il y a deux camps qui se tirent dessus, des gens pris au milieu qui prennent partie, d'autres qui hésitent et d'autres enfin qui flippent parce que montrer un choix pourrait nuire à leur avenir. Et dans le contexte actuel, c'est plutôt utile parce que ça permet de remettre quelques pendules à l'heure.

 

photoMarvel en guerre

 

Alors que Marvel domine le monde du divertissement depuis presque 12 ans, créant dans son sillon une cohorte de fans totalement dévoués (pour rester poli), érigeant en idoles des comédiens qui n'ont pour eux que d'avoir été choisis pour interpréter leurs rôles et des metteurs en scènes qui ressemblent plus à des techniciens de luxe, nous avons Martin Scorsese et sa bande en face, des vieux de la vieille, qui rappellent que le cinéma est avant tout un art fait par des artisans et qu'il ne saurait totalement se compromettre dans la marchandisation totale.

Bien sûr, le trait est grossi volontairement mais c'est pour que l'on comprenne bien les enjeux. Ce sont deux visions du cinéma qui se confrontent et qui déchainent les passions. Alors que chacun y va de son petit commentaire bien acide pour attaquer l'autre (et se payer un coup de promo gratos au passage), d'autres sont dans une position un peu plus délicate parce qu'ils mangent régulièrement aux deux tables. Comme Benedict Cumberbatch par exemple, alias Doctor Strange, qui a tenté de trouver un terrain d'entente au micro de SiriusXM :

 

photo, Benedict CumberbatchBenedict Cumberbatch vient-il nous faire un tour de passe-passe ?

 

"Je sais qu'il y a un gros débat actuellement avec ces très bons réalisateurs qui viennent se plaindre que les grandes franchises sont en train de bouffer tout le reste. Mais pour nous autres, acteurs qui jouent sur les deux tableaux, c'est une chance de pouvoir explorer autant de variété à des budgets radicalement différents.

Et je suis d'accord, vous savez. On ne veut pas d'un seul roi qui domine tout et soit en position de monopole. Et heureusement, ce n'est pas vraiment le cas et nous devrions vraiment continuer à soutenir les réalisateurs-auteurs à tous les niveaux."

 

Photo Benedict CumberbatchManier le chaud et le froid

 

Et c'est vrai, qu'au fond, il a raison. Pourquoi rester dans une dualité aussi manichéenne ? N'y aurait-il pas une troisième voie qui nous dispense de taper sur l'un ou sur l'autre ? Peut-être s'agit-il simplement d'une question d'époque et d'avancée naturelle des choses ? Les gros blockbusters attirent du monde en salles, au détriment de films plus modestes qui pourraient, peut-être, profiter d'une exploitation plus profitable en sortant sur des plateformes de streaming. Peut-être que c'est toute une économie à revoir ?

Peut-être aussi que les deux mondes peuvent co-habiter de façon plus intelligente. Comme pour se dire qu'au fond, il y a de la place pour tout le monde. Ce qui est certain, par contre, c'est que cette hégémonie de Marvel ne vient pas de nulle part. Si le public ne se déplaçait pas en masse à chaque nouveau film du MCU, la question ne se poserait même pas. Au final, le divertissement est autant dicté par un studio que par un public, ça en devient presque systémique. Mais, ce qui est sûr, c'est que malheureusement, nous en revenons toujours à un réflexion binaire : choisir l'art ou le commerce, résister ou se fondre dans la masse. Peut-être, qu'au fond, c'est ce mode de réflexion qui pose problème et qu'il faudrait prendre un peu de hauteur pour trouver une solution, si tant est qu'il y ait un vrai problème. Ce qui reste encore à prouver.

 

Photo Benedict CumberbatchApprendre de ses erreurs ?

Tout savoir sur Doctor Strange

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

Andraf
29/10/2019 à 21:21

Les films Marvel plaisent à des jeunes qui retrouvent ce qu’il aiment dans les jeux ou dans la littérature, les séries que l’on voit depuis près de 20 ans, et puis il y a aussi des plus anciens qui ont simplement lu les bd marvel et qui trouvent leur compte en voyant ces histoires qui les ont fait rêver il y a 30 ou 40 ans... c’est mon cas... j’étais comme un gosse quand iron man est sorti... et bizarrement j’adore pas mal de film d’auteurs egalement... il faut de tout pour faire un monde, non ?!

Lenine59
26/10/2019 à 01:09

Ce cinéma de série et de grosse production ne fera pas disparaître le cinéma d'auteurs car ce dernier aura toujours un public et il y aura toujours un producteur indépendant qui acceptera de les financer. Toute forme de cinéma à son public et souvent cela reflète la structure de nos sociétés quelque soit le pays, voyez le cinéma indien par exemple. Quant à empêcher la prédominance du cinéma "commercial" c'est une autre histoire car c'est plutôt une affaire d'éducation des masses et là cela passe par une volonté politique d'élargir l'univers culturel de la population.

Liensun
25/10/2019 à 13:20

Le cinéma est aussi large que le public dont il en faut pour tous les goûts, je ne comprends le besoin de cette polémique qui dure depuis bien assez longtemps.
Il y a des moments pour réfléchir d'autres pour rêver et d'autres pour se divertir. C'est comme se plaindre de tpmp, si ça marche c'est qu'il a trouvé son public. Alors faut il plus critiquer celui qui propose ou celui qui regarde?

Killa le panda
25/10/2019 à 02:01

Chaqu'un une vision des choses gros blockbuster ou petit film j'aime les deux ca depends de tout mais il a pas tort dans ce qu'il dit

j en prendrais pour 1 d
24/10/2019 à 19:34

enfin une parole censée, cela ne m'étonne pas de qui elle vient!
on peut arrêter les gamineries maintenant?

THX
24/10/2019 à 19:34

Le problème ce n'est pas vraiment Marvel mais plutôt Disney..
Au debut les film Marvel c'était des passionnés qui ont essayé d'adapté les comics au cinoche ce dont les lecteurs de ces bd ont toujours révé. le probleme c'est qu'il ont plutôt bien réussi dans l'ensemble et cela a aiguisé des appetits ! ils faut faire plus PLUS PLUUUUS DE POGNON !

Goulard la gifle
24/10/2019 à 15:42

Pourquoi parler de problèmes alors qu il y en a pas ?

M1pats
24/10/2019 à 15:41

Haha EL se font plaisir sur cette affaire ^^

Marc
24/10/2019 à 14:11

Au final je ne sais pas si:

-Une polémique stérile et qui s 'est déjà vue maintes fois au cours du temps, entre ancienne et nouvelle génération.

-ou alors une véritable vague de fond qui se rebelle face à Disney, qui alerte sur de vrais dangers et qui posent la question de la définition du cinéma.

J'ai l'impression de voir un peu la même chose que la révolte des artisants dans les années 70, face aux produits de la grande distribution. Ces produits sont plus standardisés, calibrés pour plaire et moins qualitatifs, mais les produits n'en sont pas pour autant merdiques. Surtout ils répondent à des souhaits du public et résultent parfois d'idées créatrives.

jorgio6924
24/10/2019 à 12:56

Et pendant ce temps... La famine dans le monde...
Et pendant ce temps... Le terrorisme...
Et pendant ce temps... Le réchauffement climatique...

Plus

votre commentaire