Josh Trank, le réalisateur de Chronicle, soutient les attaques contre Max Landis, accusé de viol et d'agressions

Christophe Foltzer | 20 juin 2019
Christophe Foltzer | 20 juin 2019

commentaires

sylvinception
20/06/2019 à 15:51

lol Kouak excellent!!

@Birdy t'es un pote à Besson ??

Simon Riaux - Rédaction
20/06/2019 à 14:43

@Tom

Peut-être plus encore que le milieu, c'est la question de la position de pouvoir qui est possiblement centrale.

Aujourd'hui encore, rapporter les abus commis par une personne en position de pouvoir, c'est plus risqué pour la victime que le bourreau.

Tom
20/06/2019 à 13:30

Un cinglé pareil en circulation et aucune plainte, sacré milieu quand même ????

Kouak
20/06/2019 à 12:10

Bonjour,
@CinéGood
Moi j'ai 3 noms dans le cinéma français...Ouais, ouais...
3 mecs louches...
Y'a Claude Le Louch, Gilles Lellouche et Philippe Lellouche...
Si ça c'est pas une preuve !
;-)

soupe au lait
20/06/2019 à 12:03

et un autre prédateur sexuelle dans les bureaux de DC comics, le dernier ils ont mis 5 ans à l'éloigner de ses victimes, malgré de nombreuses plaintes. c'est les auteurs qui ont refusé de bossé avec, pour que DC comics réagisse. on peut espérer une réaction un peut plus réactive et digne.

CinéGood
20/06/2019 à 11:25

@Birdy

Ok, on veut savoir, que se passe-t-il ?
Preuves à l'appuie.

Birdy
20/06/2019 à 11:13

Les gars, si vous saviez ce qu'il se passe dans le cinéma/tv français, pas besoin d'aller jusqu'à Hollywood...

votre commentaire