James Bond 25 : la scénariste Phoebe Waller-Bridge veut que la saga respecte enfin les femmes

Déborah Lechner | 3 juin 2019 - MAJ : 03/06/2019 18:36
Déborah Lechner | 3 juin 2019 - MAJ : 03/06/2019 18:36

La scénariste Phoebe Waller-Bridge est venue donner un coup de main sur le script de Bond 25 qu'elle espère plus respectueux envers les femmes.

James Bond aussi se féminise. Après avoir fait ses preuves avec les séries Fleabag et Killing Eve, l'actrice et scénariste Phoebe Waller-Bridge a rejoint l'équipe de Bond 25 réalisé par Cary Fukunaga. Si elle ne participe pas directement à l'écriture du script, elle a pour mission de donner un coup de peps et d'humour au dialogue et peaufiner certains personnages.

Parmi les rôles qu'elle doit rafraichir, Phoebe Waller-Bridge va s'attarder plus particulièrement sur ceux des femmes qui entourent l'agent 007, actuellement incarné par Daniel Craig.

 

Photo Daniel Craig, Naomie HarrisPreuve que les femmes ne sont pas les seules à poils dans James Bond

 

Il est vrai que James Bond et féminisme n'ont jamais vraiment rimé. Le personnage de l'espion britannique un poil machiste est né à une époque où il était de bon goût d'appeler tous les protagonistes féminins "les James Bond Girls". A force de respecter le tristement célèbre "sois bonne et tais-toi", ces personnages secondaires ont toujours manqué de profondeur à cause d'un traitement plus que limité et sont restés cantonnés à une caricature de la femme fatale.

En même temps, Phoebe Waller-Bridge est seulement la deuxième femme à travailler sur un scénario de la saga qui aura bientôt 25 films à son actif. Au total, 56 ans se sont écoulés entre la participation de Johanna Harwood sur le scénario de James Bond 007 contre Dr. No et le relai de Phoebe Waller-Bridge. Heureusement, la scénariste est consciente que le problème n'est pas le personnage de James Bond et ne confond pas le point de vue d'un protagoniste avec celui du réalisateur. Dans une interview de DeadlinePhoebe Waller-Bridge s'est expliquée :

 

photo, FleabagPhoebe Waller-Bridge, également actrice dans la série Fleabag

 

« Beaucoup se demandent si la franchise est encore pertinente aujourd'hui à cause de sa personnalité et de la façon dont il traite les femmes. Je pense que c'est des conneries. Je crois qu'il est totalement pertinent. Ça doit juste prendre une forme nouvelle, il faut que ça évolue, et le plus important reste que le film traite correctement les femmes. Lui n'a pas besoin de le faire. Il doit rester fidèle à sa personnalité. »

Parmi ces personnages féminins secondaires, la scénariste est en train de retravailler ceux du Dr. Madeleine Swann (Léa Seydoux), de Paloma (Ana de Armas) et de Nomi (Lashana Lynch). Dans son interview, l'actrice et scénariste s'est également exprimée à ce propos :

« Je veux juste m'assurer que lorsqu'elles liront leurs pages du scénario, Lashana, Léa et Ana se disent : "Je suis impatiente de jouer ça". En tant qu'actrice, j'ai rarement eu ce sentiment au début de ma carrière. Cela me donne beaucoup de plaisir de savoir que j'offre ça à une comédienne. »

Le reste du casting sera composé de Ralph Fiennes dans le rôle de M, Ben Whishaw dans celui de Q et Naomie Harris pour continuer à jouer Moneypenny. Bond 25 sortira en France le 8 avril 2020. En attendant, notre critique de Spectre est juste ici, celle de Skyfall juste

 

Photo Léa Seydoux, Daniel Craig"A ta nouvelle profondeur"

commentaires

Alain
04/06/2019 à 19:21

Mon nom est pensante, Bien-pensance. Tada tada tadaaaaaa.

Cacouac
04/06/2019 à 12:15

Totalement d'accord avec Simon Riaux en ce qui concerne Fleabag.
Je m'en fous un peu de Bond, mais dans l'absolu, demander à Phoebe Waller-Bridge d'écrire quelque chose est forcément une bonne idée.

Simon Riaux - Rédaction
04/06/2019 à 10:18

Il faut quand même, à un moment, arrêter de fantasmer la scénariste en espèce d'idéologue sociopathique et juste lire ce qu'elle dit.

Elle n'explique nulle part que la saga n'a pas respecté les femmes ces dernières années.
N'exprime aucun désir de changer le personnage.

Elle rappelle qu'elle veut proposer des personnages féminins intéressants à interpréter. Ce qui n'a rien à voir avec des "personnages féminins forts" (lol) et oui il y a eu - vite fait - Vesper interprétée par Eva Green. Pas grand chose donc.

Et elle dit que le personnage doit rester dans son jus, et qu'il est question de changer un peu de perspective.
Au passage, c'est ce que la saga fait depuis ses débuts, au gré des changements politiques et sociétaux : se réinventer.

Et après jetez un coup d'oeil à Fleabag. Vous y trouverez une série très bien écrite, aux dialogues dingos, qui n'a aucun souci ni avec les hommes ni avec quoi que ce soit. Juste percutante et en prise avec son époque. Exactement ce qu'il faut à Bond.

Seb
04/06/2019 à 10:08

Dire que la saga ne respecte pas les femmes, surtout ces dernières années, c'est un peu étrange au regard de personnages forts comme Vesper Lind, M ou encore Moneypenny, qui en ont régulièrement remonté au Bond incarné par Daniel Craig. Bon, après, il est vrai qu'il faut un certain talent d'écriture du personnage et d’interprétation de l’actrice, tout le monde n'est pas Eva Geen ou Judith Dench.

Simon avec une connexion pourrie
04/06/2019 à 09:50

@flashback
Alors justement il faut affiner. Faire la différence entre point de vue et sujet.
Sur Griffith ça ne marche pas. Naissance d'une nation est évidemment pro KKK.
Sur Marvel, on pourrait arguer que c'est l'inverse, c'est le film qui est féministe mais pas spécialement son personnage (qui n'est pas grand chose) d'où le grand sentiment d'artificialite lié au discours.

Un meilleur exemple serait peut être Revenge de Forgeat. Le film reprend tous les codes du rape'n Revenge, genre très masculin et idéologiquement pas toujours super clean, en assume tous les schémas et l'iconographie, mais pour les ordonner différemment.

zoom7
04/06/2019 à 01:54

Donc il va maltraité les femmes avec respect si je comprends bien. Sinon le perso de lea seydoux a sérieusement besoin d être retravaillé. Quant au perso de ana de armas qui s appelle paloma ça me donne des sueurs froides ça me rappelle la mauvaise époque avec roger moore

rocky
04/06/2019 à 00:43

@Utilisateur régulier de synapses. 03/06/2019 à 19:03
"Va falloir aussi regarder les 007 où elles se font violer et cogner."

Tu nous donnes les titres, qu'on rigole ? Je connais la série sur le bout des doigts, et je ne suis capable de citer qu'un seul film où Bond se passe du consentement d'une femme (Goldfinger) et qu'un seul où il en gifle une (L'homme au pistolet d'or - et non ,gifler n'est pas "cogner", ou alors Bond s'est déjà fait cogner par des femmes aussi).

Auriez-vous l'honnêteté intellectuelle de me répondre et de me préciser dans quels autres films Bond "viole" et "cogne" des femmes ? Merci d'avance pour votre rigueur.

Number6
03/06/2019 à 22:54

Amoureux de la tagline sur la dernière photo lol

Hakimbey
03/06/2019 à 21:51

Dans la mesure ou le James Bond est une sombre ordure, un tueur en série téléguidé par une puissance impérialiste en déclin ; ça semble tout à fait cohérent que les seules femmes qu'il puisse séduire soit des femmes détruites à la recherche d'un nouveau protecteur ou des sociopathes comme lui. C'est d'ailleurs ce qui est esquissé sous l'ère Daniel Greg.

Sherlock
03/06/2019 à 21:04

Faudrait pas oublier Eva Green en Vesper, le rôle féminin le plus marquant dans les derniers Bond.
Toute façon le cinema de nos jours c'est du Pro-minorité machin chose...et oui on est pas obligé d'adhérer même si dans la vie réel on respecte les gens.
C'est juste l'hyper promotion qui donne la gerbe

Plus

votre commentaire