Alien 3 : deux acteurs mythiques de la saga ressuscitent le scénario perdu de William Gibson

La Rédaction | 24 avril 2019 - MAJ : 24/04/2019 23:04
La Rédaction | 24 avril 2019 - MAJ : 24/04/2019 23:04

Il y a un peu moins d’un an, on découvrait qu’un scénario inédit et mystérieux d’Alien 3 allait se transformer en comics. Et ce n’est pas fini.

Alien 3 est probablement le chapitre de la saga initiée par Ridley Scott à avoir connu la gestation la plus chaotique, la plus douloureuse. Mais avant même que David Fincher ne fasse ses premières armes de metteur en scène sur le film, au cours d’un conflit homérique avec la Fox, Alien 3 fut l’objet d’une première mouture scénaristique, rédigée par un grand nom de la SF.

C’est rien moins que le pape du cyberpunk, celui qui cristallisé le genre, voire l’a presque inventé, William Gibson, qui rédigea la première version d’Alien 3. Refusée par le studio, il semble qu’elle était alors bien différente du matériau qu'a mis en scène David Fincher.

 

Photo Lance HenriksenLance Henrikesen

 

On savait qu’elle devait faire l’objet d’une publication chez l’éditeur de comics Dark Horse. D’après les fanatiques du site AVP Galaxy, la société Audible, propriété d’Amazon, produit une adaptation audio de ce scénario mythique.

Et une adaptation luxueuse, puisque les comédiens d’Aliens, initialement prévus dans cet Alien 3 seront de la partie. Or, depuis l’annulation de l’Alien 5 de Neill Blomkamp, la perspective de retrouver Lance Henriksen et Michael Biehn dans leurs rôles iconiques paraissait totalement illusoire.

Comble du bonheur, cet audiobook (dans la langue de Shakespeare), sera disponible le 30 mai prochain.

Retrouvez également notre dossier consacré à la version folle de Vincent Ward, abandonnée mais en partie recyclée dans le film de Fincher.

 

PhotoUn décor emblématique d'Alien 3

commentaires

FafanLeFanu
25/04/2019 à 13:39

Excellente Nouvelle !
Les autres audiodrama tirés de lromans associées à l'univers d'Alien ont été traduits en français et sont de bonnes qualités, Donc peut être que celle-ci fera aussi l'objet d'un traduction...

@pierre: Blomkamp a quand même l'audace de proposer des projets originaux, a toujours fait des films au pire spectaculaires et divertissants de mon point de vue, a toujours su créer des séquences fortes dans chacun de ses longs, et est plutôt généreux avec son public. A voir ce qu'il a fait avec sa boîte Oats Studios.
Certes District 9 est le plus abouti, mais Peter Jackson n'est peut être pas étranger à la grande qualité du film.

Mx
25/04/2019 à 11:08

Un film génial sur 3 c quand même pas si mal.

Faut pas oublier non plus que district 9, vu que tu parles de lui, ct son PREMIER, donc faire un film de ce calibre pour un premier-long, c pas non plus donner à tout le monde, sa veut quand même dire que le mec a du potentiel.

Il faut en fait qu'il sorte de sa zone de confort, son univers éloigné (robots et univers délabré post-mad max) et bosse ses scénars, c tout, bon en fait c pas mal.

Hasgarn
25/04/2019 à 11:02

@ bubblegumcrisis : si on réfléchit comme ça, comment qualifier le choix de Bryan Singer pour le X-Men, lui qui n'avait fait que des polars ou des thrillers ?

@ pierre : comment dire qu'un film aurait été pourri quand il n'existe pas et qu'on ne l'a pas vu ?

pierre
25/04/2019 à 08:14

@CatDaddy
On parle de Blomkamp, même avec les meilleures visuels au monde, le film aurait été pourie... Et puis il est hors de question de decanoniser alien 3 et 4, surtout de la part d'un mec qui n'a fait qu'un film à peut près bien !

CatDaddy
24/04/2019 à 23:39

Petite pensée pour papy Scott qui nous a privé d'un Alien 5 d'enfer par égoïsme, lors d'une crise d'égocentrisme dont il a l'habitude.
Une compote et un suppo pour papy. Merci.

Actar
24/04/2019 à 20:57

Est ce cette histoire de planète en bois avec les moines ?

Dirty Harry
24/04/2019 à 20:43

@ bubblegumcrisis : c'est justement l'intérêt de prendre quelqu'un d'éloigné de cet univers pour y apporter un regarde neuf/different. Prendre l'évidence c'est aussi ne pas savoir prendre des risques, je comprend les producteurs qui a cette époque faisaient venir des talents improbables pour écrire les scripts de leurs scénarios (Frank Miller sur Robocop 2, George RR Martin pour la Belle et la Bête....)

bubblegumcrisis
24/04/2019 à 19:31

Quelle drôle d'idée de faire écrire un scénario pour un film Alien par un gars comme Gibson - dont je suis un lecteur, au passage. Quel est le lien entre son univers et celui d'Alien ?

votre commentaire