Bohemian Rhapsody : sans surprise la censure chinoise a bien passé le film à la javel avant sa sortie en salles

Camille Vignes | 28 mars 2019 - MAJ : 28/03/2019 12:36
Camille Vignes | 28 mars 2019 - MAJ : 28/03/2019 12:36

Fort de ses Oscars et de son succès auprès du public, Bohemian Rhapsody continue sa carrière en Chine… version édulcorée.

Avec plus de 889,3 millions de dollars récoltés au box-office, le film sur Freddie Mercury et Queen est entré dans l'histoire des biopics musicaux, écrasant tous les précédents films sur son passage et ouvrant la voie à pléthore de nouveaux projets (Rocketman, un biopic sur Prince, un autre sur David Bowie...).

Et si ce grand coup de pied dans le genre n’est pas forcément au goût de tout le monde – notamment à cause du traitement bancal de l’homosexualité (qu’on avait relevé dans notre critique), il n’en a pas moins séduit un acteur principal du box-office international contemporain : la Chine.

 

photoL'exellent Rami Malek en Freddie Mercury

 

L’homosexualité de Freddie Mercury a beau connaître un traitement particulier, elle reste une des trames de fond de l’histoire. Et quand on sait qu’un film comme Call Me by Your Name n'a pas eu de sortie à cause de l'homosexualité ou que Alien : Covenant a été allégé de la scène de baiser entre les deux Michael Fassbender, la décision de la Chine d’offrir des salles à Bohemian Rhapsody paraît d’autant plus absurde.

Sans date de sortie précisément arrêtée pour l’Empire du milieu, on apprenait en février dernier que le pays avait obtenu son visa d’exploitation. Or, compte tenu de la tolérance de l’industrie cinématographique de Pékin vis-à-vis des contenus à caractère homosexuel (pour ainsi dire inexistante), la grande gagnante de cette sortie est la censure.

 

photo, Rami MalekCe qui reste du film une fois qu'il est China approved

 

Ainsi, depuis le 22 mars dernier, les Chinois peuvent découvrir la performance de Rami Malek, version China Approved édulcorée où « orientation sexuelle » a été troqué contre « vie sexuelle ». À la surprise de personne, le coming out du chanteur auprès de sa petite-amie Mary Austin a tout simplement été supprimé ainsi que l’introduction de Jim Hutton (Aaron McCusker), le futur petit-ami du chanteur, et toutes les scènes de baisers entre homme.

On ne parlera même pas de la séquence du shooting drag du groupe sur les notes de I want to break Free, ou celle où Freddy Mercury apprend au groupe qu’il est atteint du sida, passées sous silence…

 

photo Bohemian RhapsodyOn garde ça ?

 

Et si vous pensiez que la censure ne pouvait pas aller plus loin, vous vous mettez le doigt dans l’œil jusqu’au coude puisque le discours même de Rami Malek alors qu’il recevait l’Oscar du meilleur acteur a été censuré lors de sa diffusion en Chine. Alors qu’il disait que le film était centré sur une personne gay, les chinois ont pu entendre « un homme appartenant à un groupe spécial ».

Bref, d’après CNN, le film aurait tellement été retouché pour entrer dans le carcan rigide des codes chinois que sa narration n’aurait plus vraiment de sens. Mais ça n’a pas empêché le pays d’augmenter le box-office international de Bohemian Rhapsody de plus de 6,5 millions de dollars en à peine quatre jours.

 

Affiche chinoise

commentaires

jaroh
28/03/2019 à 18:32

On est en 2019 c'est cool la censure ça ne choque plus personne. Surtout quand c'est pour faire de la thune.

bob57
28/03/2019 à 16:40

C'est...abusé..Et le film de base était déjà très prude et édulcoré, j'imagine même pas cette version..

A
28/03/2019 à 14:27

Freddie Mercury et la sexualité débridée.
(pardon)

votre commentaire