Godzilla vs Kong : le crossover monstrueux ne serait que le début d'un projet beaucoup plus ambitieux

Christophe Foltzer | 27 mars 2019 - MAJ : 09/03/2021 15:58
Christophe Foltzer | 27 mars 2019 - MAJ : 09/03/2021 15:58

Pour qui a grandi dans les années 80-90, ce qui se passe actuellement a tout du rêve éveillé. Impensable en effet à l'époque de voir un jour des gros films de gros studio se la jouer crossover à ce point.

Parce que oui, les petits jeunes trouveront ça normal parce qu'ils ont grandi avec mais, pour nous, les vieux cons, c'est un peu l'hallucination constante depuis quelques temps. Imaginez qu'il y a une vingtaine d'années, tout ce qui était de l'ordre du gros crossover inter-franchises relevait plus du cinéma d'exploitation fauché et qui ne s'embarrassait pas des propriétés intellectuelles concernées.

 

Photo Tom Hiddleston, Brie LarsonSkull Island

 

Ouais, c'était du gros bis, souvent ringard, et qui passait entre les mailles du filet de la justice. Alors fatalement, quand on se retrouve avec la perspective d'un Godzilla vs. Kong, on sent une grosse pointe d'excitation qui nous étreint, pour ne pas dire un passage en mode "kiki tout dur". Même si bon, c'est Adam Wingard qui s'en occupe et que donc, méfiance (parce que Blair Witch, parce que Death Note).

Après un Kong : Skull Island de sinistre mémoire qui posait les bases de l'univers étendu et avant Godzilla II : Roi des Monstres qui sortira sur nos écrans le 29 mai prochain, voilà qu'on reparle de Godzilla vs Kong, prévu pour le moment le 11 mars 2020. Figurez-vous que l'un des producteurs du Monsterverse, Alex Garcia, vient tranquillement de balancer au micro de Toho Kingdom que le film de Wingard ne pourrait en réalité n'être que le début d'un projet plus ambitieux, à condition évidemment que le film ne trouve son public :

 

photoLe roi des monstres, bientôt de retour

 

"Nous faisons un film après l'autre. Nous travaillons sur Godzilla vs Kong avec Adam Wingard, même si le plus important est actuellement Godzilla II... C'est une brique après l'autre. On a bien sûr un objectif concernant l'ensemble de tout ça, mais chaque pièce de ce puzzle doit être aussi bonne que possible. Pourrait-il y en avoir plus ? Bien sûr, mais ça dépend du succès des films."

Des propos rassurants finalement, qui montrent que le studio ne cherche pas aveuglément à concevoir son univers étendu en dépit du bon sens. Mais il est vrai qu'avec l'univers de Godzilla, il y a largement de quoi faire pendant quelques années. Donc, si vous voulez voir ça, pas le choix, faut faire péter la carte UGC au bon moment.

 

Affiche teaser

Tout savoir sur Godzilla vs. Kong

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Jean Neige
29/03/2019 à 14:59

Ayant grandi dans les 80's c'est pour moi le jeu d'arcade "Rampage" qui prend vie !!

Megamind
28/03/2019 à 14:07

"Imaginez qu'il y a une vingtaine d'années, tout ce qui était de l'ordre du gros crossover inter-franchises relevait plus du cinéma d'exploitation fauché et qui ne s'embarrassait pas des propriétés intellectuelles concernées."

Ce genre de film aurait du rester dans ce domaine au moins c'étaient des plaisirs coupables qui ne coûtaient pas cher alors que là c'est mauvais et ça coûte les yeux de la tête... Je me demande souvent ce que penseront les cinéphiles du futur de la période actuelle...

Rudy Mako
27/03/2019 à 18:19

Trop de monstres tuent les monstres

Mad
27/03/2019 à 14:04

Bien vu Hugo ! The Guest réconcilie n'importe qui avec le travail de Wingard. Ce film est fabuleux !

Flemmard
27/03/2019 à 13:18

Tiens, je vais me revoir Skull Island moi

Hugo_Le_Blaireau
27/03/2019 à 12:08

Même si ses derniers films ne sont pas très heureux, Wingard a quand même réalisé You're Next et surtout The Guest qui est une petite un peu passée sous les radars.

votre commentaire