Simetierre : c'est officiel, le remake sera classé R et bien putride comme il faut

La Rédaction | 22 mars 2019
La Rédaction | 22 mars 2019

Les super-héros sont encore dans les starting blocks, et les films d’auteur attendent Cannes pour pointer le bout de leur nez, heureusement, Simetierre débarque pour nous faire flipper.

À l’époque des succès planétaires de sagas horrifiques grand public telles que Conjuring, produire un métrage horrifique adulte, c’est-à-dire classé R sur le sol américain, est un enjeu complexe. En effet, la plupart des métrages du genre visent la classification PG-13 (grosso modo l’équivalent de notre -12), afin de viser l’assiette de spectateurs la plus large possible.

 

photoChat va faire mal (désolé)

 

Une orientation qui contredit possiblement le traitement mature d’un matériau original violent et graphique. Or, c’est précisément le cas de Stephen King, qui a renouvelé l’horreur anglo-saxonne en sortant les monstruosités des arcanes Lovecraftiennes pour les livrer à la lumière crue du jour. Un bouleversement qui s’accommode mal du hors-champ, de la suggestion, et donc des productions tout public.

C’est pourquoi on est plutôt satisfaits d’apprendre que Simetierre sera officiellement classé R pour « violence horrifique, imagerie sanglante et langage grossier ». Il faut dire qu’avec son récit à base de morts brutales, de résurrection craspec et de découpage de voisinage, il y a de quoi faire.

Verdict dans les salles obscures le 10 avril 2019.

 

commentaires

prof west
24/03/2019 à 08:20

hate de voir que vaudra ce remake avec ce chat puant encore revu l'ancien hier toujours quelques scènes qui glace ^^

@tlantis
22/03/2019 à 13:55

bonne nouvelle deja

votre commentaire