La liste des films les plus rentables de 2018 a été dévoilée, et le grand vainqueur n'est pas Les Tuche 3

Camille Vignes | 18 février 2019 - MAJ : 09/03/2021 15:58
Camille Vignes | 18 février 2019 - MAJ : 09/03/2021 15:58

À la surprise générale, Les Tuche 3 n’a pas été le film français le plus rentable de 2018.

Parce que le succès d’un film ne se calcule pas qu’en terme de millions d’entrées ou d’euros/dollars encaissés mais aussi grâce à sa rentabilité. Ainsi, Le Film Français a réalisé un classement des films français les plus rentables de 2018.

Et la comédie française mettant en scène la famille dégénérée préférée des Français n’est que deuxième du classement. En effet, avec plus de 5,6 millions d’entrées pour un budget estimé à près de 14 millions d’euros, Les Tuche 3 affiche une rentabilité de 151%. Un très beau score qui, malgré tout, ne lui a pas assuré la place de leader.

 

Photo Jean-Paul Rouve"J'suis déjà président, j'peux pas être partout moi"

 

C’est l’auto-fiction de Romane Bohringer et Philippe RebbotL'amour flou, qui a réussi à détrôner le favori. Avec son petit budget annoncé de 437 000 euros, cette comédie fougueuse a comptabilisé 194 356 entrées. Et si ce chiffre paraît dérisoire comparé à celui des Les Tuche 3, il a quand même assuré une rentabilité de plus de 155% au film.

 

photo, Romane Bohringer, Philippe RebbotMais, on fait un film là ?

 

Loin derrière ces deux films mais quand même troisième du classement, la comédie à 10 millions de Franck Dubosc, Tout le monde debout, a été rentabilisée à hauteur de 84%. Elle est suivie par le premier drame du classement, Mademoiselle de Joncquières (Emmanuel Mouret) qui, avec un budget de 5 millions d’euros, a été rentabilisé à 79,96%.

Mais on ne refera pas l’amour du public français pour la comédie. La cinquième place est attribué à celle de Gilles LelloucheLe Grand Bain (78,28 %). Suivent derrière La ch’tite famille (73,07 %), Le Jeu (71,54 %), Taxi 5 (62,47 %), Première année (57,49 %) et Les Vieux Fourneaux (55,77 %).

Et en parlant de comédie, la prochaine de Bertrand Blier, Convoi exceptionnel, sera en salles le 13 mars prochain. Si elle est bonne héritière d'anciennes productions de son réalisateur comme Les Acteurs, elle devrait insuffler un vent nouveau à la comédie française (dont en parle ICI). 

 

Affiche

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Olivier637
19/02/2019 à 13:24

Merci à la précision.

Donc ok ce n'est pas le carton qu'a été Taxi 2 par exemple, mais ca reste super rentable, assez pour qu'on se tape un Taxi 6.

MystereK
19/02/2019 à 12:15

@maxleresistant

C'est comme dans la vente de service, par exemple chez nous 0% signifie qu'on est remoboursé et à partir de 0.01% on commence à gagner.

Geoffrey Crété - Rédaction
19/02/2019 à 11:49

@Olivier637

On avait consacré un dossier à cette question

https://www.ecranlarge.com/films/dossier/1023664-taxi-5-a-t-il-vraiment-ete-un-succes-ou-un-bon-gros-echec

RiffRaff
19/02/2019 à 11:39

@olivier637: taxi 5 es très en dessous des attentes d'Europacorp. Son BO est satisfaisant et le film est rentable mais très loin de ses prédécesseurs qui étaient de "petits" films qui engrangeaient énormément d'argent(taxi 2 a coûté 2 fois moins et fait 2 fois plus d'entrées)

Olivier637
19/02/2019 à 08:58

Si je suis bien le raisonnement, Taxi 5 n'est donc pas le semi échec comme je crois l'avoir lu ici.

Ou le film a eu un box office très satisfaisant, ou alors il n'a pas coûté grand chose au regard des entrées.

charlie
19/02/2019 à 01:08

"elle devrait insuffler un vent nouveau à la comédie française" le vent nouveau de la comédie francaise : Depardieu et Christian Clavier.. Christian fucking qu'est qu'on afait au bon dieu Clavier. Christian fucking à bras ouvert Clavier...

theindominusalex
18/02/2019 à 23:20

Alad 2 à fait un four, c'est bien. Quel dommage que quece qu'on a fait au bon dieu 2 n'est pas eu le même sort...

The Moon
18/02/2019 à 22:00

Ce classement démontre bien qu'il devrait y avoir plus de place pour les budget inférieur à 1 Millions d'euros.

Ps: "Tu portes bien ton nom Plissken" ????

tenia
18/02/2019 à 21:42

Je suppose que seules les rentrées en salles sont prises en compte, alors que c'est loin d'être la seule source de rentabilité d'un film, qui pourra se compléter avec les ventes et audiences TV et la vidéo.
Cela étant, j'ai moi aussi du mal à comprendre exactement à quoi correspond ce %. Est-ce que 100% correspond au seul point d'équilibre ? Est-ce qu'au contraire, c'est le doublement du budget initial (+100%) et c'est 0% qui serait le point d'équilibre ?

maxleresistant
18/02/2019 à 21:25

Je suis le seul à trouvé les formulations un peu bizarre?

Le seuil de rentabilité, c'est à dire quand le film commence à gagné de l'argent, c'est 0% ou 100%?
Parce que si c'est 100, il y a que deux films qui ont fait des bénéfices en 2018.

Plus
votre commentaire