Bohemian Rhapsody : Rami Malek commente les nouvelles accusations d'agression sexuelle sur mineur contre Bryan Singer

Christophe Foltzer | 25 janvier 2019 - MAJ : 09/03/2021 15:58
Christophe Foltzer | 25 janvier 2019 - MAJ : 09/03/2021 15:58

Décidément, le sort s'acharne sur Bryan Singer depuis plus d'un an. Déjà sous le coup de plusieurs attaques pour agressions sexuelles sur mineurs, le réalisateur a été débarqué du tournage de Bohemian Rhapsody. Et voilà que de nouvelles accusations apparaissent.

Et là, on ne peut pas vraiment dire qu'il s'agisse d'une rumeur ou d'une attaque gratuite puisque les nouvelles accusations dont fait l'objet Bryan Singer sont quand même le résultat d'une enquête de plus d'un an par deux journalistes de The Atlantic qui ont recueillis les témoignages de quatre hommes, tous mineurs au moment des faits, et qui accusent clairement le réalisateur d'avoir abusé d'eux.

Bien entendu, cela ne veut pas dire qu'il soit coupable, ce sera à la justice de le déterminer si l'affaire est portée devant les tribunaux mais on peut dire, sans craindre de se tromper, que Singer n'avait clairement pas besoin de ça.

 

photo Bohemian RhapsodyAnother one bites the dust

 

S'il nie évidemment toutes ces accusations, il n'empêche que Singer aurait bien besoin d'un coup de main. Et c'est là que le miracle se produit puisque Rami Malek, la star de Bohemian Rhapsody, avec qui il était en conflit ouvert sur le tournage et qui a été l'une des causes du départ du réalisateur, vient lui prêter main forte dans les colonnes du L.A. Times. Encore que, on ne sait pas trop au fond :

"De ce que j'en sais, j'étais considéré bien avant l'arrivée de Bryan Singer pour faire le film. Donc j'étais plongé dans la préparation de mon personnage bien un an avant le tournage, et je n'ai pas vraiment relevé la tête à ce moment-là. Je ne savais pas grand-chose sur Bryan. Je pense que toutes ces accusations et allégations étaient, croyez-le ou non, quelque chose dont je n'avais absolument pas conscience.

 

photoBryan Singer

 

Qui sait ce qui s'est passé et ce qui va se passer. Mais je pense que d'une certaine manière nous avions trouvé une façon de persévérer malgré tout ce qui s'est dressé contre nous. C'était un témoignage du courage de chacun et ce que je peux dire de chacun, enfin presque de chacun, c'est que nous n'avons jamais baissé les bras."

Donc oui, si Malek avoue ne rien savoir de cette histoire au moment du tournage on ne peut pas non plus dire qu'il prenne la défense du réalisateur. Cela dit, malgré tout le bordel que cette nouvelle affaire va générer pour lui, il reste pour le moment rattaché à la réalisation de Red Sonja.

 

photo, Rami Malek

Tout savoir sur Bohemian Rhapsody

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
corleone
25/01/2019 à 23:25

Ouais on sent surtout que le gars veut pas commettre une gaffe avant les oscars d'où le cul entre 2 chaises dans ces propos malin l'ami.

Olivier637
25/01/2019 à 20:59

Sa phrase est beaucoup trop compliquée

dostac
25/01/2019 à 18:33

Je pense que toutes ces accusations et allégations étaient, croyez-le ou non, quelque chose dont je n'avais absolument pas conscience.

C'est une traduction mais il ne dis pas qu'il ne savait pas mais il dit qu'il n'avait pas conscience. C'est complètement différend pour moi, en gros lui était à fond dans son rôle, isolé dans sa bulle en faisant abstraction des choses extérieurs au film.

votre commentaire