Avatar 2, 3, 4 et 5 ne seraient pas juste des suites, mais la preuve que James Cameron est super-malin

Mise à jour : 03/12/2018 17:03 - Créé : 3 décembre 2018 - Camille Vignes
James Cameron
412 réactions

Avatar de James Cameron fait languir ses fans quant à ses suites. Mais à en croire Oona Chaplin, cette longue attente est payante car les films à venir seraient époustouflants.

On connait Oona Chaplin pour son rôle dans Game of Thrones, où elle jouait la fiancée de Robb Stark (Richard Madden vu dans Bodyguard récemment), mais l’actrice est aussi la petite-fille de Charles Chaplin. Le cinéma coule dans ses veines et il n’est pas étonnant que James Cameron ait misé sur elle pour jouer dans les nombreuses suites qu’il donne à Avatar.

 

photo, Oona ChaplinOona Chaplin dans Game of Thrones

 

Après un silence de dix ans, on est en droit de se demander les motivations de James Cameron pour donner quatre suites à Avatar. Oona Chaplin s’est exprimée à propos de cette nouvelle franchise hollywoodienne dans une interview récente pour IndieWire :

« Je pense que ce que James Cameron veut faire… c’est surfer sur cette tendance, sur cette culture de la franchise pour explorer ce qui lui semble important… comme nos interactions avec la nature, avec les autres, avec nous-mêmes, avec les esprits. C’est par ce biais qu’il raconte une histoire qui le passionne ».

Et si l'actrice admet qu'une nouvelle super-franchise n'a rien de vraiment incroyable dans le paysage actuel, elle décrit la saga Avatar comme un "cheval de Troie de cinéma". En somme : le cinéaste utiliserait voire détournerait le système hollywoodien, au service de ses ambitions purement artistiques.

 

PhotoNeytiri dans Avatar

 

Tout au long de l'interview, l’actrice n’a pu s’empêcher d’être dithyrambique au sujet des suites d’Avatar et de leur créateur James Cameron, évoquant comment la nature y était « grandiose », « grandiloquente » et « théâtrale ». Se jouant de la réalité terrestre, le réalisateur serait animé par une seule et unique chose : la recherche de la vérité des sentiments et des interactions, de « la structure physique des choses, de leur âme ».

Des louanges qui annoncent – on espère – un aussi beau spectacle dans les quatre suites que dans le film d’origine. Avatar, sorti en 2009, est devenu le record du box-office international avec 2,78 milliards de dollars encaissés à travers le monde. Il a également été récompensé de plusieurs Oscars celui de la meilleure photographie, celui des meilleurs décors et celui des meilleurs effets visuels.

 

James CameronJames Cameron sur le tournage d'Avatar

 

Deux des quatre suites sont déjà en post-production tandis que les deux autres sont en plein tournage. Oona Chaplin jouera une jeune femme nommée Varanga et avec un nom pareil il y a des chances pour qu’elle soit une Na’vi.

En attendant la sortie d’Avatar 2 en 2020, Oona Chaplin sera à l’affiche d’un film qui sort directement nos écrans de télévision le 30 décembre. Elle donnera la réplique à Peter Dinklage (Game of Thrones également) et Jamie Dornan dans My Dinner With Hervé de Sacha Gervasi.

 

Photo Jamie Dornan, Peter DinklagePeter Dinklage et Jamie Dornan dans My Dinner With Hervé

commentaires

zimmerfan 04/12/2018 à 22:50

complètement ok avec manu!!quand a la zic pour les prochains,pourquoi cameron ne reprendrait t'il pas le grand alan Silvestri???leur association pour le mythique abyss était fantastique.c'est vrai qu'Howard serait un choix magnifique au niveau de l'émotion,du romantisme et de l'épique.faite vous tous plaisir en ré écoutant sa splendide et merveilleuse partition de wyatt earp!un western immense...

King of the world 04/12/2018 à 12:50

Deux ans... C'est long... Budget colossal, réalisateur génial, carte blanche (enfin j'espère) sur toute la production. Comment ne pas y croire !!!
James Cameron m'a toujours étonné mais jamais déçu et cette fois encore, je suis sur que le concept de "suite" risque d'en prendre un coup.

Manu 04/12/2018 à 12:01

J'adore ces jaloux qui viennent cracher leur haine sur Cameron, le mec à défoncer le BO mondial avec son Avatar et se permets d'attendre + de 10 ans pour nous sortir la suite, qui à part lui peut faire ca ? Avec un J.J. Abrams on sera déjà à Avatar 10 et 5 spin-off merdiques....

Traxler 04/12/2018 à 05:27

Ouech, paye ton bescherelle !

Fans jc 04/12/2018 à 00:10

Je trouve sa anormal ceux qui vienne sur ce forum pour critiqué ouvertement les suites avatar vous aimez pas venaient pas le critiqué merci.

flow 45 03/12/2018 à 23:30

en annonçant autant de suite d'un coup je trouve que ça diminue l'effet de surprise des films et leur intérêt surtout apres une si longue absence et une histoire pas trés relevé , pour ma part si je le voit c'est plus pour la technologie qui sera utilisé par Cameron parce que visuellement le premier était magnifique au cinéma !

Number6 03/12/2018 à 22:16

@zimmerfan

Je parierais bien sur un petit Howard Shire ou James Newton Howard

Cdr26 03/12/2018 à 22:12

Je ne fais qu'attendre encore et encore : 2020 c'est bien loin quand même !
J'avais l'espoir que James Cameron nous donnerait un beau cadeau de Noël
et bien non :(
Ceci dit je ne comprends toujours pas pourquoi ça fait de lui un super-malin ?

zimmerfan 03/12/2018 à 21:49

après l'inoubliable james horner,tragiquement disparu...qui va reprendre les rènes de la musique?élément vitale de toutes les sensations magnifiques qu'on a ressenties avec le premier opus.j'ai vraiment hate d'avoir des infos….

lambdazero 03/12/2018 à 21:10

J'ai du mal à comprendre l'envie de voir Cameron se planter. Ok, le premier Avatar ne brillait pas par son déroulé bien trop balisé et archétypal, mais punaise, c'est quand même une sacrée bonne expérience de cinéma et pas seulement pour la 3D (magnifique, par ailleurs), On voit qu'il y amis ton son cœur. Rien que le découpage, c'est une grosse leçon.
Donc, oui, j'espère qu'il va être un peu plus audacieux dans son scénario, mais si le mec a décidé de faire autant de suite, c'est parce-qu’il a quelque chose à dire (je ne pense pas qu'il soit financièrement dans le besoin). Cameron ne fait pas de film pour rien (sa filmo parle pour lui). Quand ce gars prend un caméra, c'est toujours un événement cinématographique. C'est assez rare pour être apprécié et mettre son cynisme de côté.

Plus

votre commentaire