Pour Simon Pegg, il manque un ingrédient essentiel à la nouvelle trilogie Star Wars

Mise à jour : 14/11/2018 09:14 - Créé : 14 novembre 2018 - Christophe Foltzer
simon-pegg
341 réactions

Quand on pense aux mots "geek" et "sympa", on ne sait pas pourquoi, mais c'est immédiatement le visage de Simon Pegg qui apparait. Bon, même s'il est dans les films Star Trek...

Car oui, Simon Pegg est probablement l'un des plus gros geeks en activité et, comme tout spectateur de sa génération fan de science-fiction, il a été plus que traumatisé par les premiers Star Wars de George Lucas. A tel point qu'il dit souvent ce qu'il pense de la direction qu'emprunte la saga et qu'on prend toujours un grand plaisir à l'écouter.

 

Simon-Pegg-Star-Wars-Episode-VIISimon Pegg a quelque chose à vous dire

 

On se rappelle encore qu'il avait activement participé à l'élaboration du Réveil de la Force dans l'ombre, tout autant qu'il ne s'est jamais gêné pour dire ce qu'il pensait des différents films de la franchise en général, avouant qu'il n'appréciait pas trop la prélogie comme beaucoup de monde. Seulement voilà, le comédien est peut-être en train de changer son fusil d'épaule puisqu'il vient de déclarer au micro du Adam Buxton Podcast que, selon lui, il manquait un élément capital aux films les plus récents et que cet élément n'était autre que George Lucas :

"Il s'est passé une chose étrange avec Les Derniers Jedi, qui était que les gens qui n'aimaient pas le film se faisaient bâcher par ceux qui l'aimaient, qui rejetaient toutes leurs critiques comme des fanboys avec un gros mal de cul. Et la chose a commencé à se manger toute seule en devenant cette soupe culturelle affreuse. C'est une honte parce que ce n'est qu'un film.

 

reyLe film de la discorde

 

Je dois admettre qu'en regardant le film, une seule pensée a supplanté toutes les autres quand je suis sorti de la salle, et c'était que George Lucas me manque. Malgré tout ce que j'ai pu dire sur lui concernant sa prélogie, son imagination était incroyable.

Les trois premiers Star Wars étaient le fruit d'une réelle collaboration. Avec la prélogie, il a davantage fait ce qu'il voulait, sans personne pour l'aiguiller dans la bonne direction. Il s'est embourbé dans quelque chose d'embrouillé et de moins élégant.... mais j'ai quand même l'impression que sa voix manque aux nouveaux films."

Et c'est bien la critique que l'on peut formuler à la nouvelle trilogie jusqu'à présent : un manque de prise de risques évident, tout comme un manque de personnalité, au-delà de belles images. Un fond un peu vide qui, au final, tout sympathique qu'il soit, ne raconte pas grand chose là où, effectivement Lucas tentait des trucs. Même dans la prélogie. Comme quoi, il faut toujours écouter Simon Pegg.

 

Simon_Pegg_Doctor_Who

commentaires

Baneath88 25/11/2018 à 14:05

Simon Pegg a tout simplement pris en maturité.
Ce qui ne l'empêche sûrement pas de continuer à abhorrer la prélogie de George Lucas.
Mais je pense qu'être au contact de l'usine Disney l'a fait relativiser sur Lucas qui lui au moins n'entendait pas presser sa saga jusqu'à en ôter toute la saveur.
Un bel élan de lucidité en somme.
Je ne vois pas où est le problème sur ce changement d'opinion. Parce qu'il a longtemps craché sur la prélo, il n'aurait pas le droit de nuancer ses propos? Ce genre de réflexion relève plutôt de l'étroitesse d'esprit.

Ixien 15/11/2018 à 13:37

PEGG... C'est le type qui a tiré à boulets rouges sur LUCAS et sa prélogie... Allant même jusqu'à dire qu'une personne aimant la prélogie ne méritait pas d'être respectée... Incapable de dissocier les erreurs d'exécution de la prélogie et les idées indéniables qu'elle apportait pour élargir l'univers SW (contexte politique, diversité des planètes, costumes recherchés, bons méchants etc.) Sans prélogie, point de Clone Wars...
Et voilà que cette personne regrette LUCAS... C'est à cause personnes comme PEGG et leurs critiques non constructives que les nouveaux films sont ratés: contexte politique bâclé, personnages bâclés, méchants ridicules et bâclés, costumes sans imagination, planètes bâclées... Et passons sur l'humour pourri faisant passer Jar-Jar pour un génie.
Non franchement, PEGG: tais-toi.

ScottMonkey 14/11/2018 à 15:50

@LeManch
Tu viens de découvrir qu'on peut... changer d'avis ? Oh mon dieu, mais c'est possible ça ?!?
INCROYABLE.

MichMich 14/11/2018 à 13:17

Le casting de la nouvelle trilogie est raté, trop peu de charisme et les rôles n'aident pas il est vrai. Sinon la plus grosse erreur à mon sens vient de la décision invraisemblable de démasquer le nouveau Vador (franchement le look Kylo Ren était réussi) à la moitié du premier volet ce qui a eu pour effet de faire s'écrouler toute l'aura mystérieuse dont il pouvait bénéficier. Toutes les attentes nées de la BA et d'un bon vieux revival de la 1ere trilo se sont écroulées en moins de 2 et c'était celle de trop.
SW n'aurait pas eu le même succès avec Vador sans casque c'est une évidence et ils ont piétiné la seule bonne idée à pomper correctement.

Jeanne 14/11/2018 à 13:17

@Birdy Moi j'aime bien les nouveux films, ils ont des défauts, comme tous les Star Wars, mais ils ont quand même une histoire sympa et des persos attachants. Le secret, c'est de ne pas s'attendre au Nirvana du cinéma (que Star Wars n'a jamais été)

Blason 14/11/2018 à 12:07

effectivement ca s'appelle la cohérence, au niveau de l'histoire, du ton de la série, de la mythologie.

Pour le moment ca ressemble à un cadavre exquis.

LeManch 14/11/2018 à 10:53

Sacré Pegg qui change son fusil d'épaule... Lucas lui manque ? On peut comprendre. Sauf qu'il fait parti des responsables qui ont fait que tonton George a décidé de revendre sa franchise.
Le mec a fait des vidéos en parlant du viol de son enfance, du crachat que représente la prelo pour Star Wars.. Et maintenant il pleure!

Et puis son point de vue comme quoi les fans qui ont aimé le film sont les plus agressifs et insultent ceux qui ont détesté.. on croit rêver. Pour être fairplay on dira que les insultes partaient des 2 camps.

Zanta 14/11/2018 à 10:24

Il va être content de ces déclarations, son pote J.J. Abrams, chargé de donner une "voix" à cette nouvelle trilogie.
Et qui le fait bosser dans Mission Impossible, Star Trek et... Star Wars.

Mama Fratelli 14/11/2018 à 09:19

Ah.... l'épisode 8.
En gros fan de SW je dois admettre que je suis encore à l'heure actuelle incapable de trancher mon avis sur ce dernier épisode.
Concernant l'histoire en elle même, ce n'est pas le film que j'aurai aimé voir. J'aime bien l'idée du film "course poursuite" entre les gentils et les méchants, avec un p'tit clin d'œil de la part du personnage joué par Del Toro "les gentils sont ils vraiment gentils en fait ?", j'aime beaucoup moins le fait que Leia passe en mode "je suis née sur Krypton" au milieu du métrage, j'aime pas Maz Kanata qui répond au tel en pleine bataille, mais à part ça grosso modo, ça va. C'est pas comme si le 8 avait été du niveau du 1, que j'ai souvent comparé à "Maman j'ai raté l'avion". J'aurai aimé que le concept de course poursuite se fasse aussi avec la partie Luke/Rey. J'aurai aimé que Luke ne fasse pas son petit con capricieux "nan ! j'veux pas!" (mais après tout, les Skywalker en fait, au regard de leurs actions dans la saga, papa comme le fiston, sont comme ça, têtus comme des banthas) mais voir plutôt un jeu de cache-cache entre eux et le premier ordre, avec des chasseurs de primes par exemple, de la trahison.... puis un vrai duel final Luke/Kilo (et pas un Kilo s'acharnant sur un hologramme de force) se terminant par la mort de Luke. Là ça aurait été top badass.
Au niveau du bestiaire (les espèces de piafs, entre autres) je rappelle aux fans (dont je fais partie) qu'à chaque nouveaux films, épisodes 5 & 6 inclus, qu'il y a toujours eu des personnages ou animaux "rigolos" ou nouveaux uniformes de l'empire qui ont fait leur apparition. Pour l'épisode 5 (on va prendre les originaux) il y a eu les Tauntaun, ces espèces de chameaux qui grincent comme une vieille porte de grange, les espèces de nains poilus ferrailleurs - ingénieurs sur Bespin, le casque des snowtrooper - oui, parce que bon, une cagoule rigide en plastoc, ch'uis pas sûr.... Quant à l'épisode 6, je ne vais pas vous faire l'affront de citer les ewoks, je vais me rabattre sur l'éleveur de rankor, la mort (?) trop naze de Boba Fett, Salacious Crumb, la garde porcine de Jabba.... bref du lourd. Star Wars n'a jamais fait l'unanimité, même parmis ses fans (souvenez vous la sortie du 6 hein...) et il n'y a pas de raisons pour que ça change.

Andarioch 14/11/2018 à 09:10

Les nouveaux starwars sont à l'image des autres blockbusters d'aujourd'hui et des tomates hydroponiques: Avec une jolie couleur mais sans saveur.

Plus

votre commentaire