Annabelle 3 dévoile une partie de son casting et aura des faux airs de Conjuring 3

Christophe Foltzer | 17 octobre 2018 - MAJ : 17/10/2018 07:36
Christophe Foltzer | 17 octobre 2018 - MAJ : 17/10/2018 07:36

On a l'impression que James Wan et Warner peuvent sortir n'importe quoi et, du moment que c'est estampillé Conjuring, ça fonctionnera. Il n'y a qu'à voir les scores de La Nonne.

Alors, fatalement, avec de tels résultats, il est hors de question qu'ils s'arrêtent en si bon chemin. Tandis qu'un Conjuring 3 est d'ores et déjà en préparation et que, et c'est une première, ce ne sera pas James Wan qui le réalisera, l'univers horrifique étendu nous réserve aussi un Annabelle 3 qui devrait arriver sur nos écrans le 3 juillet 2019.

 

photoAnnabelle, l'autre poupée maléfique

 

Et tout laisse penser que ce film pourrait être en quelque sorte le Captain America : Civil War du Conjuring Universe puisque nous apprenons aujourd'hui via le site Deadline que Patrick Wilson et Vera Farmiga y seront de retour dans le rôle des célèbres époux Warren. En effet, pour sa troisième aventure solo, la poupée maléfique devrait chercher des noises à la fille des Warren, âgée de 10 ans, ce qui nous donne déjà un gros indice chronologique. Après deux prequels, Annabelle 3 devrait donc se dérouler après Conjuring, puisque le début de ce film nous montre la "capture" de la poupée par les Warren et son enferment dans le petit musée des horreurs personnel du couple.

C'est donc la première fois que les deux héros participeront à un spin-off, qui sera aussi l'occasion pour Gary Dauberman, le scénariste des deux Annabelle et de La Nonne, de passer enfin à la réalisation. Avec également l'espoir de faire encore mieux au box-office que les précédents, même s'il semble déjà évident que l'on s'éloigne quand même de plus en plus de "l'histoire vraie" vécue par le couple tout au long de ses investigations paranormales.

 

photo, Conjuring : les dossiers WarrenVera Farmiga et Patrick Wilson, prêts pour un troisième round

commentaires

Aucun commentaire.

votre commentaire