Helena Bonham Carter parle du "tyran" Harvey Weinstein, et comment il a essayé d'écraser Jean-Pierre Jeunet

Créé : 9 octobre 2018 - La Rédaction
photo, Helena Bonham Carter
54 réactions

Helena Bonham Carter a eu, elle aussi, quelques mésaventures avec Harvey Weinstein, moins graves que d'autres, mais tout aussi révélatrices.

Jean-Pierre Jeunet l'avait raconté en 2015 : sa collaboration avec Harvey Weinstein sur L'Extravagant voyage du jeune et prodigieux Spivet a été particulièrement houleuse. Parce que le réalisateur du Fabuleux Destin d'Amélie Poulain et Alien, la résurrection a refusé de plier et remonter son film, le célèbre producteur hollywoodien a sacrifié la sortie du film, comme une sorte de vengeance. Jeunet n'hésitait pas à qualifier Weinstein de "chien qui a besoin de pisser sur un arbre", pour illustrer la manière dont il tentait de contrôler et asservir les artistes. Un comportement bien connu, notamment relaté dans le passionnant livre Sexe, mensonges et Hollywood de Peter Biskind.

C'était plus de deux ans avant que le scandale n'éclate, et détruise pour de bon Harvey Weinstein, accusé de harcèlement et viol par de nombreuses actrices. Depuis, le comportement du producteur superstar a été discuté, détaillé et questionné par quantité de personnes. De nombreux artistes se sont exprimés sur leurs relations et expériences avec Weinstein.

La dernière en date est Helena Bonham Carter, qui a cotoyé l'homme à de nombreuses reprises, jusqu'aux Oscars pour notamment Le Discours d'un roi.

 

Helena BOnham Carter

 

Dans une interview avec The Guardian, dans le cadre de la promo de 55 Steps, l'actrice vue récemment dans Ocean’s Eight a décrit Harvey Weinstein comme un "tyran" :

"Je trouvais que la manière dont il traitait certaines personnes glaçait le sang. Sans aucune sorte de respect. Il y a eu de nombreuses fois où je n'étais pas d'accord avec la manière dont il se comportait, et je ne veux pas dire sexuellement. (...) Il y a eu des moments où Harvey me demandait de faire certaines choses, et je disais non. Je savais que j'étais sur une corde raide. Lui résister n'était pas une chose facile parce que je savais que je pouvais potentiellement perdre du travail."

 

Image 541079Dans Le Discours d'un roi, boosté jusqu'aux Oscars par Weinstein

 

L'actrice revient notamment sur l'expérience L'Extravagant voyage du jeune et prodigieux Spivet de Jean-Pierre Jeunet où elle tenait un second rôle. Elle explique ainsi que lorsque le réalisateur a refusé de remonter son film selon les directives de Weinstein, celui-ci a tenté de l'utiliser :

"Harvey voulait que je dise à Jeunet de changer le film. Il y a une scène où le héros fait de l'auto-stop et Harvey disait que dès que l'enfant monte dans le camion, tout le monde allait penser que le chauffeur était un pédophile et que tous les enfants en Amérique allait paniquer. J'ai répondu : 'Je ne pense pas que ce soit vrai, et je ne vais pas dire à Jean-Pierre que je sais ça mieux que lui'. Harvey m'a répondu : 'Tu vas dire à ce trou du cul arrogant qu'il est un connard, il ne connaît pas le marché américain comme moi'. J'ai trouvé ça révoltant."

 

Photo Helena Bonham CarterMarla Singer, l'inoubliable

 

Helena Bonham Carter continue en déclarant qu'elle savait que des actrices couchaient avec Weinstein, mais pensait que c'était consensuel. Et elle reconnaît que le producteur avait un immense pouvoir : 

"Il y a beaucoup de raisons pour lesquelles il était si puissant. Il savait comment vous avoir des nominations aux Oscars. Mes deux nominations, c'est lui. Et il avait de très bons goûts en matière de film."

Elle est la première étonnée par la situation actuelle, puisqu'elle pensait qu'un homme si installé était quasi intouchable. L'actrice termine en disant tout le bien qu'elle pense de #MeToo, tout en disant que cette parole doit être utilisée avec précaution, pour honorer le mouvement et sa valeur.

Helena Bonham Carter sera prochainement dans la saison 3 de The Crown.

 

Image 663354

commentaires

Hasgarn 10/10/2018 à 12:33

Peut être mais c'est fou le nombre de gens qui disent ne pas s'en être rendu compte aussi.
Faut se retrouver face à un mec comme ça pour avoir une idée claire de ce que c'est.

Je me suis retrouvé dans une situation ou j'avais affaire à un malade sociopathe et il m'a fallu 3 mois pour me poser des questions. Ceux qui nous ont sauvé de ce malade sont nos conjoints qui avaient une vison extérieur à nous.

Il faut vivre une expérience pour la comprendre.

Chris 09/10/2018 à 18:27

Fou à quel point les gens ont du mal avec le concept de psychopathe.
Un moment donné il faut appeler un chat un chat.

votre commentaire