Suicide Squad : le réalisateur David Ayer confirme que sa vision était très différente du film sorti en salles

Créé : 24 septembre 2018 - Christophe Foltzer
Photo
114 réactions

Bon, les copains, accrochez-vous parce qu'il va (encore) falloir reparler de Suicide Squad. Ça ne fait plaisir à personne, ni à vous, ni à nous, mais il faut bien le faire.

S'il fallait citer un film qui soit symptomatique du naufrage dans lequel s'est pris Warner et DC en voulant concurrencer Marvel et son MCU, on citerait sans hésiter Suicide Squad. Plus encore que Justice League d'ailleurs, qui n'en est qu'une conséquence. Si le film de David Ayer a été un gros carton en salles, il a cependant révélé toutes les fragilités du DCEU qui n'arrivait pas à se décider sur son identité.

 

Affiche miniatureIs this the real life....

 

On se rappelle en effet à quel point le film avait changé de ton entre deux bandes-annonces, qu'une partie du film avait été totalement retournée pour satisfaire les financiers qui flippaient de livrer un produit trop sombre et pas assez rigolo, des personnages censés être les pires ordures du monde en mode Bisounours (merci Will Smith au passage) et surtout du résultat clinquant et flashy, illogique d'un point de vue dramatique et totalement artificiel avec sa BO qui tentait de caser le maximum de morceaux populaires en un minimum de temps.

 

Photo Will Smith, Margot RobbieIs this just fantasy...

 

Bref, on appelle ça un gros ratage et alors que Suicide Squad 2 n'a pas donné de nouvelles depuis un petit moment et que le DCEU tel qu'on le connait est de plus en plus remis en question, on se dit qu'on tient là l'explication de ce terrible moment qu'on a tous vécu. Mais surtout, ce que l'on retient de tout ça, c'est la position ultra contradictoire de David Ayer, un temps glorifiant Warner avant de nous apprendre que le film avait été salement charcuté, notamment en ce qui concerne le Joker.

On se dit que cette attitude est logique vu que le gars avait quand même d'autres films prévus au sein du studio et de cet univers. Par conséquent, il fallait montrer patte blanche pour ne pas s'attirer les foudres du patron. Mais comme son Gotham City Sirens ne donne plus de signe de vie et qu'il semble parasité par Birds of Prey, on ne s'étonne pas qu'il risque de se lâcher un peu plus à présent.

 

Photo David Ayer, Will SmithDavid Ayer et Will Smith sur le tournage

 

Et c'est plus ou moins ce qui vient de se passer sur Twitter lorsque certains internautes ont remis en question le lien qui unissait Harley Quinn au reste du Squad à la fin du film, arguant du fait que la vraie Harley Quinn n'aurait jamais fait copain-copain avec eux et les aurait trahi sans hésiter pour aller rejoindre le Joker. Une affirmation que Ayer n'a pas du tout réfuté avant de compléter :

"Il s'agit vraiment de deux personnages différents. L'arc narratif d'Harley a été énormément simplifié. Il est facile de pointer les erreurs mais rappelez-vous que le film qui est sorti en salles était très différent de celui qui avait été fait à l'origine."

Si maintenant les choses sont très claires concernant la destinée de Suicide Squad, on aurait aussi aimé que Ayer rentre un peu plus dans les détails pour nous expliquer ce qui avait sauté au montage final. Mais on le sent bien, il a envie de cracher le morceau. Il faut juste prendre son mal en patience, il le fera sans doute un jour.

 

Photo Will Smith, Margot RobbieTristesse de l'instant

commentaires

fedor85 24/09/2018 à 20:44

J'imagine que Netflix lui a laissé la liberté pour son film bright qui était un navet. et Fury n'était qu'une sombre merde. Sabotage s'en était pas mal pris aussi.

Alors oui les prods d'aujourd'hui ne sont plus que des comptable qui je pense, n'ont pas de vrai amour pour le cinéma, mais Ayer n'est pas Fincher non plus.

En parlant de prod, Gary Kurtz est mort. Un homme sans qui les premiers star wars ne serais pas ce qu'ils sont. (a ce que j'ai lu)

corleone 24/09/2018 à 14:28

Exact jorgio! Une supertar sur un role principal dans un film de super-héros n'est très souvent pas une bonne idée! Et ça Marvel l'a bien compris en utilisant subtilement leurs acteurs "VIP"(Samuel L. Jackson, Michael Douglas, Michelle Pfeffer, Robert Redford…) se contentant de les insérer dans des seconds rôles de luxe, leur présence savamment calibré pour un certain public! Sacré Kevin Feige.

jorgio69 24/09/2018 à 13:23

Il aurait surtout fallu que les producteurs mettent plus d'argents dans le scénario et moins dans la pléthore de stars.
Et ils n'aurait pas du engager Will Smith pour jouer un bad guy. Ce mec est avant tout une entreprise portant intérêt à son image qu'un acteur.

Zanta 24/09/2018 à 12:19

Mouais... Faut pas oublier que Sabotage et Street Kings portaient déjà tous les défauts de son Suicide Squad.

Pseudo1 24/09/2018 à 11:33

@Grunt

Je m'excuse, je ne savais pas ce que je disais. Je tiens à te dire que tu avais en fait totalement raison. Je suis un minable.

Christophe Foltzer - Rédaction 24/09/2018 à 11:30

@Grunt :

Compliqué de se battre quand on n'a pas le Final Cut. Enfin, nous on dit ça... ;)

Andarioch 24/09/2018 à 11:29

Je comprends qu'il veuille se dédouaner du résultat. Ce film, tout fun qu'il puisse être par certains aspects, est un des pires foutage de gueule de l'histoire du cinéma.

Pseudo1 24/09/2018 à 11:25

@Grunt

Ta première phrase pourrait s'appliquer à toi.
Ce film a beau être une sombre bouse, on sent bien qu'à l'image de Justice League, il aurait dû être tout autre chose à l'origine, avant que les producteurs ne reprennent le bébé parce que bien sûr, ils savent mieux que tout le monde comment faire un bon film !
Ayer a beau être un bon réal (oui oui), il reste aux ordres des producteurs. Si un Snyder n'a rien pu faire contre les producteurs, c'est pas un Ayer qui aurait pu leur tenir tête.

Grunt 24/09/2018 à 10:50

Mieux vaut qu'il se taise. S'il avait une conception aussi bonne et déterminée, il se serait battu pour qu'elle soit respectée. Elle ne devait pas mieux valoir que celle du film en salles.

votre commentaire