Après Spider-Man, Marvel pourrait accueillir de nouveaux super-héros Sony, comme Venom

Mise à jour : 10/08/2018 15:31 - Créé : 10 août 2018 - Prescilia Correnti
Affiche japonaise
183 réactions

Le deal entre Sony et Marvel Studios va bientôt toucher à sa fin. Si ce n’est pas encore l’heure des comptes, le temps est venu de penser à l’avenir.

Avant de se lancer directement dans l’explication, remettons rapidement les choses dans leur contexte. Dans les années 1990, Marvel Studios est au plus mal. Histoire d'échapper à la banqueroute, la société vend des super-héros à d’autres studios (X-Men pour la Fox, et Spider-Man pour Sony, et Hulk pour Universal par exemple).

Par la suite, Marvel se fait racheter par Disney. L’argent coule à flot, les super-héros sont relancés, le MCU est au sommet de son art/business. Sauf que le studio paie ses erreurs de jeunesse et tente de racheter ses anciens héros costumés afin de créer un univers étendu interconnecté. En 2015, un accord est signé entre Disney et Sony. Le tisseur de toile aura le droit d’intégrer le MCU pour trois films solos et trois apparitions (ce qui serait donc quasi terminé avec Avengers 4 et Spider-Man : Far From Home), à condition que Sony soit co-producteur des films solos. Jusqu'ici tout va bien, mais du coup, c’est quoi les plans pour Spider-Man après tout ça ?

 

Photo , Tom Holland, Tony Revolori"Tu vas me faire rentrer chez Marvel maintenant !"

 

C’est dans un long article publié par Variety, qui recoupe les informations lâchées par Sanford Panitch, l’actuel président de Columbia Pictures (studio du groupe Sony), qu’il faut trouver les réponses. Première information dévoilée par le site américain : le partenariat entre les deux studios ne concernerait pas que Spider-Man mais plus de 900 personnages, du plus gros au plus inintéressant.

Si Disney va de toute évidence récupérer une partie du catalogue de la Fox, et qu’on verra très certainement Les 4 Fantastiques et les X-Men interagir avec les héros du MCU dans un futur proche, Sony est encore le seul studio à détenir les droits de licence de certains personnages Marvel. La firme s’apprête à rentrer dans la cours des grands et à lancer dans très peu de temps Venom , sa carte maîtresse d’un univers étendu au cinéma, à l’instar du MCU et du DC Universe.

Silver Sable, Black Cat, Silk, Morbius, Kraven, Jackpot, Nightwatch (vous pouvez retrouver notre petit guide savant ici) sont toujours prévus. Ce futur univers étendu porte même un nom, toujours selon Variety : le SUMC ou Sony Universe of Marvel Characters. "Nous sommes attachés à être fidèles aux comics" a d’ailleurs déclaré Sanford Panitch.

 

Photo Marisa Tomei, Tom HollandC'était sympa de t'avoir avec nous, va falloir repartir chez Sony maintenant

 

Autre grande nouvelle : le studio a affirmé ne pas être contre l’idée de "voir apparaître d’autres personnages de ses films issus de l’univers Spider-Man dans les films Marvel produits par Disney". Une phrase pas si innocente que ça, qui ouvre de nombreuses portes mais pose de grosses questions sur les limites du MCU. Kevin Feige contrôle l'univers d'Iron Man, Captain America, Thor et les autres pour assurer sa cohérence, et si Sony devait ouvrir une brèche et en avoir un certain contrôle, ce serait avec des conditions.

Marvel pourrait alors laisser passer un caméo ou deux de ses personnages dans leurs films. Par exemple, faire apparaître un éventuel Tom Holland dans la peau de Peter Parker dans Venom (ou les futurs spin-offs). Faisant de l’anti-héros (ou des futurs héros Sony) un personnage faisant partie intégrant de l’univers du MCU par procuration.

 

 

Pour l’heure, nul ne sait comment l’avenir de Spider-Man évoluera au cinéma. Au terme du contrat qui lie Sony et Marvel, il reste peu probable que Kevin Feige (manitou de Marvel Studios) accepte de renouveler cet arrangement. Néanmoins, après avoir installé aussi efficacement son super-héros, on verrait difficilement Marvel lâcher l'affaire aussi rapidement. Selon des rumeurs, Marvel devrait signer un contrat film par film pour utiliser ce super-héros. Marvel perdrait forcément au change puisque Sony resterait encore co-producteur du film et engrangerait les recettes du box-office, à l’instar de Spider-Man : Homecoming. Idéalement, Marvel voudra donc racheter une bonne fois pour toute son super-héros, mais Sony ne sera pas prêt d’abandonner son meilleur atout.

Deuxième option, beaucoup plus casse-gueule : Sony pourrait garder Spider-Man et en faire un quatrième reboot. Le studio prendrait alors le risque de se manger un revers de manche monumental auprès des fans qui attendaient depuis des années la venue de l’homme-araignée au sein du MCU. Bref, on n’est pas prêt de voir cette histoire se conclure.

 

Photo Tom HollandSpider-Man qui tente de s'infiltrer chez Marvel

commentaires

Marvel's Geek 13/08/2018 à 12:15

Je sais rien à voir avec le sujet, mais si ça intéresse quelqu'un un petit test Marvel (personnalité) ;) https://domoandgeek.fr/quel-super-heros-marvel-etes-vous/

Jérémy 12/08/2018 à 12:00

Bonjour. Merci pour cette article très intéressant Prescilia Correnti. Cela dit, il faut que je répare une petite erreur. Vous dite : "Sony est encore le seul studio à détenir les droits de licence de certains personnages Marvel." C'est faux. Universal possède toujours les droit pour Hulk. C'est un deal avec Marvel et Disney qui permet de faire apparaitre le personnage dans les les films du MCU.

Ashe30 10/08/2018 à 21:48

Quoi de plus simple,
Sony possède les droits, et continueront les aventures de Spidey et la saga "Home" de même que leur spin off afin d intégrer leurs personnages secondaires plus simplement dans les aventures du tisseur, par ailleurs un nouveau contrat avec Marvel le laissant l opportunité de l utiliser occasionnellement suivant leur besoin en échange de héros pour consolider l'univers des personnages du Spidey verse comme dans les comics.
Et réciproquement pour le MCU. Sony sera gagnant en notoriété et crédibilité pour ses films, alors que Marvel garde un regard sur le contenu et le respect de l univers des comics.

votre commentaire