Lucasfilm réfléchirait à une manière différente de gérer l'avenir de Star Wars

Christophe Foltzer | 24 juin 2018 - MAJ : 09/03/2021 15:58
Christophe Foltzer | 24 juin 2018 - MAJ : 09/03/2021 15:58

Depuis quelques jours existe un petit débat autour de l'avenir de la franchise Star Wars telle que Lucasfilm nous l'a présenté au départ. Et oui, Solo a quelque chose à y voir.

L'une des grosses rumeurs de la semaine, ça a été bien entendu celle relative à l'avenir de la franchise Star Wars, à l'aune des résultats décevants de Solo : A Star Wars Story . Si le film n'est pas un échec abyssal, il n'a clairement pas rencontré autant son public que l'espéraient les patrons de Lucasfilm. Ce qui nous a valu une belle frayeur lorsqu'il a été avancé que le studio mettrait ses spin-offs en pause le temps de se refaire.

Une information démentie dès le lendemain via ABC News qui confirmait que 9 films étaient toujours en préparation dans les couloirs du studio et que certains d'entre eux ne seraient pas rattachés à la prochaine trilogie de Rian Johnson , sans pour autant en dire plus. On pensait l'affaire réglée mais voilà qu'un nouveau doute survient.

 

photo, Alden EhrenreichSolo : A Star Wars Compliqué

 

En effet, si l'on en croit le Hollywood Reporter, dont le sérieux et l'intégrité professionnelle ne sont pas à remettre en cause, Lucasfilm et Disney seraient en train de tenter de se dépatouiller de leurs plans initiaux pour rattraper le coup. Si  Les Derniers Jedi  a cartonné en salles, il a quand même déclenché une énorme polémique chez les fans, suivi du résultat bof-bof de Solo, cela met un sacré coup à l'image de la franchise. Et voilà qu'une source anonyme révèle que, si le plan n'est pas à remettre en question, il pourrait quand même subir quelques modifications :

"Ils n'ont pas du tout ralenti le développement des prochains films, mais ils sont en train de panser leurs blessures. Au vu des réactions sur Les Derniers Jedi et des résultats de Solo, ils vont regarder de près ce qui arrive et en juger la qualité avant de dater quoi que ce soit."

 

Photo Daisy Ridley, Mark HamillLes Derniers Jedi

 

Donc pas d'annulation quelconque mais plutôt une reconfiguration du planning et des sujets. Ce que tend à confirmer une autre source, tout aussi anonyme :

"Cela ne veut pas dire qu'ils ne vont pas faire les spin-offs. Cela signifie juste qu'ils vont d'abord réfléchir à la façon de les produire et de les vendre différemment."

Donc, que l'on soit rassurés, les spin-offs sur Boba Fett et probablement Obi-Wan sont toujours d'actualité mais le studio est peut-être en train de se dire que sortir un film tous les ans et rusher les productions n'est peut-être pas la meilleure solution pour pérenniser une franchise qui doit se remettre en question de façon obligatoire. Il était temps. 

 

Photo Star Wars : Les Derniers Jedi, Adam DriverLes fans se préparent

Tout savoir sur Solo : A Star Wars Story

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Farfadet
25/06/2018 à 11:25

Il ne sert à rien de caricaturer la réalité de ce qu’est l‘industrie du divertissement : une machine bien huilée et bien rodée dont la seule fonction est de survivre à tout prix dans un contexte hyperconcurrentiel, tout en s’attachant la loyauté inconditionnelle du public. Ce qui inclue le fait de consacrer beaucoup d’argent au marketing et à la communication, et moins à de véritables idées de cinéma.

Aucun complot à l’horizon : il s’agit simplement de business, et de politique culturelle impérialiste. Le divertissement est une composante majeure de la politique US, et Star Wars est un rouage essentiel de cette construction idéologique : ce qui explique probablement pourquoi on se tape depuis 6 ans des produits vintage ou présentés comme tels, et pas de nouvelles histoires inédites, loin en amont ou en aval de l’existant. C’est sans doute aussi pour cette raison que les idées jugées « farfelues » de Lucas ont été snobées pour une troisième trilogie, parce qu’elles ne convenaient pas à une logique traditionnelle d’exploitation de franchise. On le voit bien aujourd’hui : le paquet est mis sur une communication retro / vintage et sur l’attachement des fans à la trilogie classique – un procédé qui pénalise les idées, et enferme toujours un peu plus l’univers de Star Wars dans le formol. Il ne sert à rien de le nier, ou de mettre cela sur le compte d’un malentendu ou d’un complot : Kathleen Kennedy travaille pour Bob Iger, et Bob Iger travaille pour les actionnaires. Et les actionnaires veulent rentrer dans leurs frais. Quand Lucas était actionnaire majoritaire de Lucasfilm et décisionnaire à 360°, Kathleen Kennedy n’est plus aujourd’hui qu’une simple employée chargée de trouver le meilleur compromis. On se souvient d’ailleurs que le président de la 20th Century Fox, Alan Ladd Jr, a été débarqué de son poste par les dirigeants du studio, en grande partie à cause de son soutien de l’époque à George Lucas. Ce qui est sûr, c’est que le courage est l’ambition ont depuis bien longtemps quitté les productions Star Wars et que les leçons de l’échec Solo ne semblent pas être tirées.

Jahjahone
25/06/2018 à 10:28

Star wars est mort et enterré depuis longtemps.... L hystoire à montrer que très peu de franchise peuvent survivre au temps. Stars wars également. Précurseur un temps aujourd'hui ce ne sont que des blocs buster comme les autres.

MeshKat
25/06/2018 à 09:45

C'est à dire que 200 millions de recettes c'est bien, mais quand le film en a coûté 250 bah c'est un peu raté !!

SuperChicken
25/06/2018 à 00:47

Tant mieux, ce sont globalement des bonnes nouvelles pour l'avenir.
Pour ce qui est des "mécontents", la franchise continuera son expansion avec ou sans leur approbation et tout simplement avec ou sans eux. À l'image de la pétition pour refaire le 8, peut-être qu'avec des réactions un peut moins "fanboys" Lucasfilm prendrait tout ces avis en considération mais meme dans ce cas de figure, il y en aura toujours pour croire que tout ceci n'est qu'une conspiration pour faire de Star Wars une version édulcorée de la première trilogie qui a pour but de vampiriser le cinéma via ce monstre qu'est Disney.
La ferveur populaire pour cette franchise n'est pas près de mourrir, la majeure partie des gens qui constituent les résultats du box-office ne prêtent pas réellement attention aux critiques et encore moins pour Star Wars. Ça ne sert donc à rien de s'exciter sur un détail ou un autre. Prudence est mère de sûreté.
Star Wars va vivre encore longtemps, regardons vers l'avenir en espérant y voir des chefs-d'oeuvres comme Lucasfilm a déjà put en produire.

Blackkkman
24/06/2018 à 21:22

Des reflexions et des reflexions,...seulement quand le boxoffice n'est pas doré. Quand par contre c'est juste la critique qui parle, ils s'en foutent. Bonne chance à la franchise galactique.

H.B
24/06/2018 à 21:19

Franchement je suis pour qu’il réfléchissent à faire de bon films au lieu de la quantité je suis un très grand fan de la saga et je suis pour qu’il continue me films star wars mais pas aussi régulièrement pour moi le 7 était moyen le 8 bien rogue one pas terrible et solo j’ai bien aimé c’est nouveau personnage sont parfait et j’attend une suite pour solo qui tente des chose et qu il invente des bons films

dixnez
24/06/2018 à 20:59

je ne sais pas pourquoi george lucas a vendu sa saga, mais j'aurrai préféré 1000x voir SES idées a l'écrans plutot que ces etrons cinématographique. J'adore la prélogie et toute la promo de disney est basée sur la haine de ces 3 films, ça m'écoeur...

Fredworf
24/06/2018 à 19:29

Star Wars 9 sans Luke, ni Leia, et sans savoir qui est Snoke, ni d'où sort le 1er Ordre ; ça va être juste une gros merde cette nouvelle trilogie ????

dixnez
24/06/2018 à 18:20

A quand ils arretent de faire des nouveau star wars et laisse la saga en paix??

Mithrune
24/06/2018 à 17:20

Je pense que cela ne sert plus à grand chose de tirer sur la corde, ils devraient travailler sur un passé plus lointain ou dans un futur.

Plus
votre commentaire