Ocean's 8 : Sandra Bullock revient sur la campagne de haine contre le reboot de SOS Fantômes

La Rédaction | 8 juin 2018 - MAJ : 09/03/2021 15:58
La Rédaction | 8 juin 2018 - MAJ : 09/03/2021 15:58

Ocean’s Eight, le spin-off féminin de la saga de Steven Soderbergh, arrive à grands pas. Sandra Bullock en a profité pour revenir sur l’hostilité à l’égard d’un autre casting féminin…

De son annonce, en passant par sa promo, jusqu’à sa brève carrière dans les salles, le reboot de S.O.S. Fantômes aura été la victime d’une campagne de dénigrement d’une extrême violence, à base de sexisme, de délire paranoïaque et de racisme.

En témoigne la réception du film, très imparfait mais en rien honteux comparé aux standards contemporains de la comédie. Réception qui a manifestement marqué Sandra Bullock, qui en a parlé dans les colonnes de Variety.

 

photo, Sandra Bullock, Sarah Paulson, RihannaDes fantômes, mais pas de SOS

 

« C’était d’une injustice telle que je n’arrive même pas à me mettre en colère pour en parler. Elles se sont littéralement retrouvées devant un peloton d’exécution. »

Et pour l’artiste, peu importe finalement que ces licences accueillant des relectures féminines soient ou non des produits marketing, quand bien même, ils relèveraient d’une avancée sociale et industrielle qui doit être prise en compte.

« Vous avez cinq des comédiennes les plus talentueuses de la planète, ne serait-ce que ça. Et il ne suffit pas de cinq personnes pour faire un film. Il en faut environ 300, alors vous savez quoi ? Arrêtez un peu avec la méchanceté. Donnons-nous une année de gentillesse.

Les femmes sont là – on ne va pas s’en aller. Mais ce n’est pas seulement une question de femmes. Nous aimons nous assoir à la table avec les hommes. Nous voulons être invitées à leur table à notre tour, parce que justement nous aimons les avoir à la nôtre. »

 

photo, Awkwafina, Sarah Paulson, Cate Blanchett, Sandra Bullock, RihannaDrame du trolling

Tout savoir sur Ocean’s Eight

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Kéké
26/06/2018 à 16:36

Faire un reboot de cette licence culte a vraiment été l'erreur fatale qui a mené ce film à l’échec et puis quand le féminisme (à la mode en ce moment) s'en mêle alors là... C'est la catastrophe assurée!
Pourtant c'était simple et le socle de base était solide, les personnages étaient déjà bien écrits. faire appel aux quelques anciens, passation de connaissance à une nouvelle génération, garder le même ton, montrer où en est leur affaire de chasseur de fantômes au 21ème siècle, leurs difficultés, leur relation à la nouvelle technologie, les amélioration techniques faites à Ecto-1, les enfants des héros pourquoi pas, il y avait vraiment de quoi faire... Remplacer les personnages originaux par les mêmes en version féminine et clamer haut et fort que c'est super cool yeaaahhh! Ben non, ça ne marche pas. Eh oui, vous vous adressez à des trentenaires en majorité les gars. Un vrai ratage de public et un échec comme prévu.

Mechanic
11/06/2018 à 01:24

@Murata

Non, le seul argument n'a pas été de le refaire avec des filles. A la base, c'est prendre Paul Feig sorti du succès de Mes meilleures amies, avec quelques comiques américaines plutôt bien populaires aux USA grâce au SNL. Ca, c'est une part non négligeable de la chose. C'est même compréhensible, d'un point de vue business (quand on parle d'un tel budget, oui c'est du business, mais tout comme un bon blockbuster) et artistique (je suis parmi ceux qui pensent que Kristen Wiig est très, très talentueuse, voit dans Paul Feig un réal capable d'emballer de très bons trucs, et trouve que McKinnon vole souvent la vedette dans les sketches du SNL).

Et non, la seule réponse n'a pas été alerte misogynie. Faut pas mélanger en plus : d'un côté, y'a les réactions d'un public qui, peu importe femmes ou hommes à l'écran, déplore le manque d'imagination, voit dans ça un produit qui de base est bof (au même titre que la moitié, minimum, des grosses prod chaque année au passage) ; et de l'autre, y'a des attaques très violentes notamment aux USA, visant le fait que ce soit des femmes, et une noire.
Ce sont deux niveaux différents. Ces derniers sont je l'espère très peu nombreux, mais très puissants sur internet-caisse de résonance, ce qui a poussé les actrices et le réal à réagir. Peut-être pas parfaitement mais en même temps, qui peut blâmer des gens de mal réagir à de vraies insultes de ce type (qui ne sont pas du "on s'en fout des héroïnes si c'est un film de merde", mais de pures insultes qui aux yeux de lois seraient pour certaines très problématiques, si on n'avait pas le sujet de l'anonymat sur les réseaux et du manque de contrôle de Twitter et compagnie). Pareil, je ne peux m'en tenir à blâmer simplement une actrice qui dit des trucs bien simplets sur ce sujet, sans prendre en compte l'état actuel et surtout récent de l'industrie hollywoodienne. Certains diront que c'est de la propagande féministe, des exagérations vénales, du n'importe quoi, mais pas moi.

Murata
10/06/2018 à 22:05

Hé mais ma réponse à Altair a disparue. Donc j'ai trouvé que Kate McKinnon était celle qui s'en sortait le mieux ; cela dit je maintiens que Chris Hemsworth est irrésistible dans son rôle de secrétaire blonde inversée qui fait ce qu'il veut quand il veut. Et qu'il vole la vedette.

Murata
10/06/2018 à 21:11

@ Mechanic : Il y a méprise, je ne parlais pas des commentaires mais des actrices elles même ! Pour rappel, le seul argument du remake de SOS fantômes était : youpi on le refait avec des filles ! Et devant les premières critiques, la seule réponse a été : misogynes ! Et ça m'attriste, mais Sandra Bullock prépare déjà le terrain pour prendre la même ligne de défense.

Coldy Fubuky
10/06/2018 à 11:28

Personnellement, j’ai trouvé que ce film était une purge autant sur le scénario, que sur la forme, les fx dégoulinants et l’image bien propre, les blagues just naze, le jeu forcer comme skn casting, je ne retire absolument rien de positif de ce film si ce n’est que peut-être les producteurs apprendrons que faire un film reboot avec juste des ingrédients de la mode du moment n’est jamais gage de succès...

Hervé
10/06/2018 à 08:17

J'ai adoré le remake de ghostbusters. Les actrices étaient désopilantes. Mais il est vrai que je préférerais toujours voir des équipes mixtes au cinéma comme dans les séries.

roberto
10/06/2018 à 08:13

« Vous avez cinq des comédiennes les plus talentueuses de la planète, ne serait-ce que ça...»

Sorter les oscars de l 'humilité !?

Plus, 300 personnes pour le film,! Le prochain sera peut être une bataille historique de bodybuildeuses :)

lax69
09/06/2018 à 20:15

Homme ou femme on s'en fout ce qu'il faut c'est un bon scénario !!!
Si c'est pour faire un remake sans saveur alors oui il va se planté même s'il n'y a que des femmes.

Hildegarnic
09/06/2018 à 15:43

Moi, j'ai juste surkiffé ce film les fans sont nettement plus nombreux que vous ne le pensez. Déjà que je gueule sur le fait que même dans le milieu du cosplay, les Ghostbusters féminines sont limite inexistantes, je les ai toutes trouvées attachantes et drôles, parce que (m'en fiche si ça choque) autant les 2 films originaux sont de très bons films fantastiques, autant je trouve que ce sont des comédies très très moyennes

Mechanic
09/06/2018 à 14:31

@Murata

"On va avoir de nouveau droit à l'argument : si vous n'aimez pas le film, vous êtes misogynes..."

Jusque là, sur ces deux articles et pas mal de commentaires, je lis plein de gens qui critiquent le fait qu'on sort des films avec des femmes pour de mauvaises raisons, que ce film est bien évidemment raté, etc. Je ne lis absolument rien qui sorte l'argument sexiste. Sur le post Facebook, même chose : quelqu'un prétend qu'on va encore y avoir droit... or, il n'y a que des gens venus dire comme vous.
Après, c'est sûr qu'en cherchant on va trouver ça quelque part sur internet. Tout comme on trouvera quelqu'un qui pense qu'Avengers 3 est xénophobe vu que Thanos est un méchant alien.

Plus
votre commentaire