American Nightmare : le réalisateur James DeMonaco donne enfin des nouvelles de la série télé

Christophe Foltzer | 7 mai 2018 - MAJ : 16/07/2018 15:15
Christophe Foltzer | 7 mai 2018 - MAJ : 16/07/2018 15:15

A l'heure où les gros blockbusters pètent tout au box-office, il est rassurant de voir que d'autres films fonctionnent, tout aussi bien, à leur niveau évidemment. Qu'il est possible de créer des franchises avec moins de pognon et de pouvoir faire ce qu'on veut dans son coin.

Et à ce petit jeu, la franchise American Nightmare a rapidement prouvé son potentiel. Si les qualités intrinsèques des différents opus pourraient être remises en question par pas mal de monde, critiquant un refus évident de jusqu'au boutisme alors que c'est la formule rêvée pour le faire, il n'empêche que la recette fonctionne.

 

 

Et c'est à une double actualité que nous avons affaire puisque vous n'êtes pas sans savoir qu'un nouvel épisode cinéma, American Nightmare 4 : Les origines, sortira bientôt sur nos écrans (le 4 juillet prochain) mais qu'une série télévisée est également en cours d'élaboration. Ce qui est intéressant, c'est que c'est l'instigateur de la franchise, James DeMonaco, qui en tient les commandes en assurant la fonction de showrunner et, s'il a fait un petit point sur les personnages en février dernier, force est de reconnaitre que nous ne savons pas grand chose à son sujet.

C'est probablement pour cela que DeMonaco a saisi l'opportunité d'une interview accordée à Entertainement Weekly pour faire un petit point sur la série en précisant notamment qu'elle sera constituée aux deux tiers des événements qui se déroulent durant la nuit de la Purge :

 

Photo

 

"Le format télévisé nous laisse réellement analyser qui tomberait dans la violence à l'occasion de la nuit de la Purge. On prend donc plus notre temps. Là où les films sont comme un coup de poing en plein visage, la série nous donne la possibilité d'analyser la psychologie de quiconque prendrait un revolver ou un couteau pour régler un problème.

Nous allons vraiment examiner cette nuit, et les différents types de personnes qui parcourent les rues à ce moment, d'une manière telle que je n'aurai jamais pu le faire dans les films."

Parce que oui, qui dit deux tiers de la série pendant la Purge, dit aussi un tiers avant, histoire de bien voir à qui on a affaire, de s'attacher à des gens qui vont irrémédiablement mourir dans d'atroces souffrances histoire de simplement nous divertir. On leur souhaite donc bien du courage, tout autant qu'on attend impatiemment une première date de diffusion.

 

Photo

commentaires

Aucun commentaire.

votre commentaire