45 ans après L'Exorciste, William Friedkin nous offre la bande-annonce de son documentaire sur la possession

Christophe Foltzer | 21 mars 2018 - MAJ : 09/03/2021 15:58
Christophe Foltzer | 21 mars 2018 - MAJ : 09/03/2021 15:58

Oubliez Conjuring, oubliez Insidious, bref, oubliez tous les films d'horreur modernes qui vous parlent de possession démoniaque. Parce qu'aujourd'hui, on va parler de la réalité. Même que ça s'appelle The Devil and Father Amorth et que c'est réalisé par le grand William Friedkin.

Quand L'Exorciste sort dans les salles de cinéma en 1974, c'est une véritable onde de choc. L'horreur vient d'avancer d'un grand pas, traumatisant une génération entière de spectateurs, causant pas mal de syncopes dans les salles et installant le film sur la plus haute marche des productions du genre. Ce qui a concouru à ce succès, au-delà d'être excellent à tout point de vue, c'est qu'on racontait que le livre dont il était tiré se basait sur une histoire vraie. Une information à nuancer évidemment, même si William Peter Blatty s'était grandement inspiré d'un cas réel.

 

Photo

 

Alors forcément quand, 45 ans plus tard, William Friedkin revient aux affaires, on ne peut être qu'impatients. A la différence toutefois que cette fois nous ne parlons pas de fiction mais de réalité puisque son nouveau film, The Devil and Father Amorth est un documentaire suivant le neuvième et ultime exorcisme du Père Gabriele Amorth, exorciste officiel du Vatican, décédé en 2016 des suites de complications pulmonaires et qui qualifiait à l'époque L'Exorciste de film fiable sur la question.

 

Photo Father AmorthLe Père Gabriele Amorth

 

Après une première affiche, le film nous dévoile enfin sa bande-annonce et ce n'est rien de dire que cela s'annonce particulièrement corsé et impressionnant. En effet, Friedkin a eu la chance incroyable de filmer de l'intérieur une séance d'exorcisme dirigée par le prêtre de 91 ans et les premières images annoncent le meilleur. Bien entendu, il ne s'agit pas que d'un compte-rendu vidéo et on peut s'attendre à ce que Friedkin en profite pour poursuivre son étude sur le Mal, comme il l'a toujours fait et il semble d'ores et déjà acquis que le documentaire ne sera pas forcément pro ou anti quoi que ce soit, mais avant tout humain.

On peut donc ajouter The Devil and Father Amorth à la liste de nos films les plus attendus de 2018 puisque le documentaire devrait arriver au format digital dans l'année, après une projection à Los Angeles et New York le 20 avril prochain.

 

Tout savoir sur The Devil and Father Amorth

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
amdsfilms
22/03/2018 à 15:53

Donc pour toi Dirty Harry les gens possédés existent, c'est cool. ;)

amdsfilms
22/03/2018 à 15:51

d'acord avec bah quoi ;)

Bah quoi ?
21/03/2018 à 19:16

C'est du racolage ... Triste ...( la fin de la BA avec la voix modifié de la femme qui hurle c'est juste nul et tue le peu de crédibilité du truc)

Dirty Harry
21/03/2018 à 16:05

amdsfilms : Blatty s'est bien évidemment inspiré (pas retranscrit) d'un événement arrivé à...un petit garçon, l'auteur a changé pour ne pas ennuyer la famille (et le Vatican n'aime pas la publicité de tout ce qui surnaturel, alors que ce devrait être pour eux un argument alors ils mettent de coté). Petit garçon qui en grandissant a travaillé à...la Nasa

amdsfilms
21/03/2018 à 14:23

(au-delà d'être excellent à tout point de vue, c'est qu'on racontait que le livre dont il était tiré se basait sur "une histoire vraie". quand un argument commercial devient une vérité. :)

amdsfilms
21/03/2018 à 14:19

William Peter Blatty s'était grandement inspiré d'un cas réel. mais bien sur :)

votre commentaire