La suite de Godzilla : La planète des monstres dévoile ses premières infos et une affiche

Christophe Foltzer | 20 mars 2018 - MAJ : 09/03/2021 15:58
Christophe Foltzer | 20 mars 2018 - MAJ : 09/03/2021 15:58

Si on ne sait pas trop pourquoi il règne en ce moment un tel engouement autour de Godzilla, on ne va pas trop s'en plaindre parce que au moins, comme ça, on peut voir notre gros lézard préféré plus souvent.

Sorti il y a déjà 2 mois sur Netflix, Godzilla : La Planète des Monstres était une bonne surprise quoi qu'un peu frustrante (la critique ici, d'ailleurs). En effet, le premier film sur le lézard atomique en animation nous promettait une guerre totale contre la créature et qu'elle ne fut pas notre surprise qu'il ne s'agissait en réalité que du premier volet d'une nouvelle trilogie. Alors oui, on était un peu resté sur notre fin mais le postulat qu'il installait rendait la perpective plus qu'intéressante. 

 

Monster Planet

 

C'est donc en toute logique que nous avons aujourd'hui les premières infos concernant sa première suite. Godzilla-movies.com vient en effet de dévoiler le titre de cette suite et qui s'appellera donc Godzilla : City on the Edge of the Battle, que l'on pourrait traduire grossièrement par Godzilla : La ville au bord du combat (on a dit que c'était grossier hein). Ce second volet sera toujours réalisé par Hiroyuki Seshita et Kobun Shizuno et devrait atterrir dans les salles japonaises le 18 mai prochain avant d'être disponible sur Netflix à une date pour le moment encore inconnue (même si on peut parier sur l'été).

 

Monster Planet

 

En parallèle, un long synopsis a été dévoilé et, apparemment, le film se posera moins de questions philosophiques que le précédent :

"Un nouveau type de monstre se lève des profondeurs de la planète, Godzilla Earth. Il évolue depuis 20.000 ans, fait 300 mètres de haut et pèse 10.000 tonnes et détient un pouvoir de destruction tel qu'Haruo et ses amis n'ont pas d'autre choix que de s'enfuir. Mais Miana arrive à leur rescousse et c'est une aborigène de la tribu Houtua. Ils sont le premier peuple humanoïde que les survivants rencontrent depuis leur retour sur Terre. Sont-ils des descendants des humains ?

 

Monster Planet

 

La tribu dit à Harou : "Notre dieu a été détruit par Godzilla. Tout ce qu'il nous en reste, ce sont ces oeufs. Quiconque a essayé de le combattre ou de lui résister a péri dans les flammes." Mais pour Harou, c'est le dernier espoir pour que l'humanité récupère son foyer natal. Pendant ce temps, Galu-Gu découvre que les pointes de flèches de la tribu sont faites de nano-métal, qui a été développé au 21ème Siècle comme une arme Anti-Godzilla et qui a été utilisée dans la bataille décisive du Mont Fuji. Malheureusement, cette technologie a été détruite avant son activation sous la forme d'un Mecha Godzilla. Le nanometal est donc la preuve que l'usine de fabrication peut toujours être utilisée."

Bref, un synopsis copieux qui confirme les pistes lancées par le premier film et nous promet quand même un sacré spectacle. Surtout si Mecha Godzilla n'attend pas le troisième film pour montrer le bout de son nez. Et comme on aime bien les cadeaux, on a même droit à la première affiche de ce sequel.

 

Photo City on the Edge of the Battle

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Lolo Pecho
20/03/2018 à 12:50

La projection de Pacific Rim 2 a eu lieu ce matin et d’après les premiers avis, c'est une nouvelle purge made in Hollywood. L'embargo prendra fin à 18H00 heure française.
Surtout que Warner france(distributeur du premier) a décidé de montrer Ready Player One....aujourd'hui.

Sharko
20/03/2018 à 12:42

A Totoro:
D’après le compte Twitter de Simon Riaux, la critique sera publié ce soir.

https://twitter.com/SimRiaux/status/976022770051178496

totoro
20/03/2018 à 12:14

Tiens, puisqu'on est dans les monstres géants, une idée de la mise en ligne de la critique de Pacific Rim: Uprising ? J'ai hâte de lire un avis sur ce film autant craint que profondément attendu (par moi en tout cas). Merci d'avance !

votre commentaire