Max Landis en dit plus sur son remake du Loup-Garou de Londres

Christophe Foltzer | 12 décembre 2017
Christophe Foltzer | 12 décembre 2017

On l'avait annoncé il y a plus d'un an, et ce qui devait arriver, arrive puisque l'extraordinaire Loup-Garou de Londres de John Landis va avoir droit à son remake. Mais pour une fois, ça reste en famille puisque c'est son fils, Max, qui s'en occupe.

Et rien que pour ça, le projet intrigue. Parce que bon, des remakes, il en sort à la pelle tous les jours et la plupart du temps, nous n'avons plus que nos yeux pour pleurer. Entre viol organisé et manque cruel d'idées, Hollywood tourne à vide depuis un bon moment et ce n'est pas la période actuelle qui va nous contredire. Alors quand un projet de remake est fait par le fils du réalisateur du film original, forcément, ça intrigue, on a envie d'en savoir plus et on espère qu'il est le digne rejeton de son père.

 

Photo Le loup-garou de Londres

 

Parce qu'on ne plaisante pas avec Le Loup-Garou de Londres. Bon, ok, c'est une comédie, qui vire franchement au drame horrifique, mais le film est tellement précurseur dans ses effets spéciaux, est tellement mélancolique dans son propos et... tellement bien (disons-le franchement), qu'on n'a pas envie que cela devienne n'importe quoi. On a déjà eu Le Loup-Garou de Paris, ça va comme ça, merci bien.

Très au fait de cette crainte légitime et de l'énorme attente que suscite son projet, Max Landis a donc décidé de donner un petit update sur son compte Twitter, histoire que l'on soit au courant des avancées du machin :

"J'ai fini ma première version du script aujourd'hui. Cela m'a pris plus longtemps que prévu parce qu'à chaque fois que j'ouvrais Final Draft, mon ordinateur se fermait tout seul, écrasé par les attentes de mon père."

 

Photo

 

Une phrase pleine d'humour et qui montre bien que Max Landis est conscient de l'enjeu. Un peu plus tard dans la journée, un fan lui a posé une question sur le film original et plus particulièrement sur les villageois, qui prennent en chasse les héros, soulignant le fait qu'ils auraient peut-être dû prendre les choses en main un peu plus tôt s'ils étaient au courant de la présence d'un loup-garou dans les landes. La réponse de Landis nous permet de constater les premiers changements apportés au script par rapport au film de son père :

"Répondre à cette question et sur la nature du rôle des villageois dans le deuxième et le troisième acte du film constitue les plus grands changements que j'ai apportés à la structure du film original. Je me suis toujours posé des questions sur le Pentagramme. Alors j'ai fait des trucs marrants."

On le voit, Max Landis semble totalement investi dans le projet et compose avec l'ombre de son père. Et on serait presque tenté de lui accorder notre pleine confiance pour le coup. Presque...

 

Photo

Tout savoir sur Le loup-garou de Londres

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Rosha
13/12/2017 à 19:33

Le loup garou de Londres est un film magnifique à bien des égards mais quasiment au même moment sortait sur les écrans hurlements de Joe santé qui a mon sens était mieux réussi et nous offrait pour des loup garou bipède bestial et effrayant et malheureusement ce film est toujours passer en second plan mais pour revenir au rejeton de John landis c clair que s'il foirait le film se serai le peleton d'exécution mani militari

Kouak
12/12/2017 à 14:05

On tourne en rond...

votre commentaire