Le Loup-Garou de Londres aura finalement droit à un remake

Christophe Foltzer | 8 novembre 2016
Christophe Foltzer | 8 novembre 2016

Classique parmi les classiques, Le Loup-Garou de Londres avait jusqu'ici échappé à la malédiction du remake, malgré plusieurs tentatives. Il semblerait qu'il vienne pourtant d'y succomber.

Petit rappel des faits : en août dernier, Max Landis, le fils du réalisateur John Landis, avait laissé plus ou moins entendre au détour d'une intervention qu'il travaillait sur le remake du Loup-Garou de Londres, réalisé par son père et sorti en 1981, avant de tout démentir suite à une petite enquête menée par le site Bloody Disgusting. Les fans soulagés reprenaient leur souffle, le film n'ayant clairement pas besoin d'une nouvelle lecture tant il tient encore la route plus de 30 ans après sa sortie.

 

 

Sauf que voilà, le pire vient d'arriver puisque le site Deadline vient de confirmer qu'un remake était bien en projet. Et il semblerait que Max Landis ait menti puisqu'il est non seulement annoncé en tant que scénariste du film mais aussi en tant que réalisateur. Le nouveau Loup-Garou de Londres sera également produit par John Landis lui-même (en tant que producteur exécutif) et distribué par Universal, dans le cadre d'un deal entre le studio et la société de production Skybound qui a racheté les droits du film.

Si une telle annonce risque de faire sauter quelques fans au plafond, nous les premiers, essayons quand même de garder notre calme en nous rappelant que, finalement, ce remake reste en famille. Et quitte à ce qu'il voit le jour, autant qu'il reste dans le giron de John Landis. Cela dit, à un moment où Universal monte un univers étendu d'après ses monstres légendaires, on peut se demander si cela ne cache pas autre chose. Si vous voyez ce que l'on veut dire. Mais ce n'est qu'une intuition.

 

Photo Le loup-garou de Londres

 

 

Tout savoir sur Le loup-garou de Londres

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

Baneath88
08/11/2016 à 15:20

Le Wolfman de Johnston répond bien à la définition du "film maudit" qui en l'état demeure plutôt satisfaisant. Vu les sérieux problèmes rencontrés (réalisateur qui claque la porte juste avant le tournage, direction artistique hésitante), Wolfman aurait pu tout simplement être une catastrophe industrielle. Il y échappe car on sent le respect du mythe, et une ambiance gothique bienvenue. Il faut aussi se rappeler qu'à ce moment-là, le mythe du lycanthrope se faisait massacrer dans Twilight. Wolfman est bancal certes, mais qui pourra se plaindre d'avoir enfin retrouvé un loup-garou au summum de sa sauvagerie?
Le film sorti est loin d'être déshonorant (c'est encore plus vrai en version longue). Il lui manquait juste une incarnation plus "complète" et cohérente (la transformation devait au départ être un compromis entre le numérique et les méthodes plus "traditionnelles"). Mais pour ça, quelques mois de travail supplémentaire aurait été nécessaire (pour améliorer le script).

Champy
08/11/2016 à 13:59

Merci Baneath. J'ai vraiment aimé Wolfman dont j'ai un "exemplaire" et j'ai jamais compris son échec au box-office... Et je ne suis également pas contre une relecture moderne du mythe du loup-garou si c'est bien fait.

Baneath88
08/11/2016 à 13:38

Offrir un peu de sang-frais au mythe du lycanthrope n'est pas bien compliqué (à sa façon, le Wolfman de 2010 était plutôt réussi). Mais pour passer derrière un tel film va s'avérer complexe rien que pour la fameuse scène de transformation. Il serait de bon aloi d'éviter la bouillie digitale et de trouver un entre deux entre le maquillage, l'animatronique et le numérique.

votre commentaire