Soupçonné de méconduite sexuelle, l'acteur Geoffrey Rush se défend et c'est assez radical

Christophe Foltzer | 4 décembre 2017
Christophe Foltzer | 4 décembre 2017

L'affaire Kevin Spacey l'a montré de manière terrible, un scandale peut détruire une carrière bien avant que la justice ne se saisisse du dossier. Raison de plus pour prendre les devants.

Si on ne sait toujours pas ce qu'il en est vraiment des actes terribles reprochés à Kevin Spacey, puisqu'aucune conclusion judiciaire n'a été dévoilée après une quelconque enquête de police, la justice sociale a cependant fait son office et détruit en moins de temps qu'il ne fallait pour le dire la carrière du comédien. Si l'on est assez partagé sur la méthode, on ne peut que reconnaitre son efficacité qui s'est trouvé là un bon exemple pour les futurs personnalités qui se retrouveraient bientôt en ligne de mire.

 

Photo Johnny Depp, Keira Knightley, Geoffrey Rush

 

Dont le comédien Geoffrey Rush, connu mondialement pour son rôle de Barbossa dans la saga Pirates des Caraïbes, qui s'est vu accusé mercredi dernier de "comportement inapproprié" lors des représentations théâtrales du Roi Lear il y a deux ans, après que la Sydney Theatre Company ait révélé qu'elle avait reçu un certain nombre de plaintes sans toutefois rentrer plus dans les détails.

Le problème, c'est que Geoffrey Rush est actuellement le président de l'Australian Academy of Cinema and Television Arts (AACTA) et si l'affaire gagnait en importance, le scandale serait énorme du point de vue du business et de la politique interne. C'est pour cela que le comédien a préféré prendre les devants en démissionnant de son poste si l'on en croit le communiqué diffusé par ses avocats samedi dernier :

 

Photo Geoffrey Rush

Geoffrey Rush (à gauche) en a gros

 

« Certains médias ont avancé des allégations intenables à l'encontre de ma position dans la communauté du divertissement. Il est déraisonnable que mes collègues puissent être associés à ces accusations. Dans ces circonstances, j'ai décidé de me retirer de mon rôle de Président de l'AACTA, avec effet immédiat, jusqu'à ce que cette affaire ait été tirée au clair. Cette décision n'a pas été légère. Bien que le climat actuel soit des plus fouillis, je pense que cette décision apportera une clareté nécessaire pour tous les gens concernés. »

Sachant qu'en parallèle le comédien avait accusé la Sydney Theatre Company de vouloir salir son nom, l'AACTA a, pour sa part, accepté et respecté cette démission :

« Nous sommes profondément touchés par cette situation et apportons tout notre soutien à cette action qui respecte à la fois la présomption d'innocence due à Geoffrey Rush ainsi qu'à la bonne manière de gérér la situation dans ces circonstances. »

Et il est vrai qu'en cette période de préparation des cérémonies annuelles de récompense, un scandale de cette taille n'est évidemment pas souhaitable. Pour personne.

 

Photo Geoffrey Rush

commentaires

sylvinception
05/12/2017 à 11:37

"Cette décision n'a pas été légère."
"Bien que le climat actuel soit des plus fouillis"

STOP A LA TRADUCTION LITTÉRALE!!
C'est pas possible, et c'est même pas un stagiaire débutant!!

Mordhogor
04/12/2017 à 13:56

Cela commence franchement à être lourd...

juliasouch
04/12/2017 à 13:16

plein le dos de cette mode nauséabonde

votre commentaire