Ben Affleck est assez d'accord avec les critiques contre Batman v Superman

Christophe Foltzer | 4 octobre 2017
Christophe Foltzer | 4 octobre 2017

Dans un peu plus d'un mois Justice League arrivera sur nos écrans après une gestation on ne peut plus compliquée et il faut préparer le terrain pour qu'il soit un succès. Quitte à défoncer ce qui a été fait précédemment.

Franchement, on espère que Justice League sera à la hauteur du calvaire qu'il a vécu et que nous aurons droit à une résurrection flamboyante digne des meilleurs scénarios hollywoodiens. Même si on a quand même quelques gros doutes. Cela dit, l'équipe du film ne lésine pas sur les moyens pour rattraper le coup maintenant que la promotion est officiellement lancée.

 

Photo Henry Cavill

 

Mais on ne s'attendait pas forcément à ce qu'ils se permettent également de descendre ce qui a été fait avant dans le DCEU. C'est pourtant ce que vient de faire Ben Affleck au micro d'Empire il y a peu de temps alors qu'on lui demandait de revenir un instant sur Batman v Superman :

"Je peux comprendre que les gens aient trouvé Batman v Superman trop sombre, où qu'il soit trop éloigné du ton propre aux histoires de Batman. Je trouve que c'est une critique assez juste."

 

Photo Ben Affleck

 

Bon, on le trouve un peu gonflé le Affleck quand même, et on l'imagine surtout soumis à un bon gros damage-control imposé par le studio, qui a laissé progressivement tomber cette orientation dark et adulte pour aller chatouiller les pieds aux Avengers puisqu'on se rappelle que le Batman qu'il devait réaliser ne s'annonçait pas non plus comme une pure comédie lumineuse. Mais le comédien tient son discours et en a profité également pour préciser ce qui, selon lui est une erreur d'appréciation à corriger à propos de Justice League :

"Ce changement de ton était prévu bien avant que Batman v Superman ne sorte. L'approche a de toute façon été modifiée pour le second film. C'était une progression naturelle. Zack voulait faire un film plus divertissant, qui ait un peu plus de lumière et qui ne soit pas encombré avec du mélodrame un peu lourd."

C'est marrant, mais on a beaucoup de mal à le croire sur ce coup. Ca nous rappelle ces gens qui, plutôt que d'assumer leurs faiblesses refont l'histoire à leur avantage alors que personne n'est dupe. 

 

batman

commentaires

Altair
04/10/2017 à 22:50

@je ne sais qui
(difficile de comprendre qui s'adresse à qui)

Pour ceux que ça intéresse de consommer autre chose que de l'info sur les blockbusters : un site, ça publie aussi des critiques, des dossiers, des machins appelés articles. Y'a pas que le flux de news. Et sur ces dossiers, on n'a tellement mais tellement moins de ces "grands" débats de fond, ça me désole. Il suffit de parler Batman ou Spider-Man pour avoir une avalanche quasi automatique de commentaires. Bordel que j'aimerais qu'on ait cette vigueur sur la critique de Faute d'amour ou le pilote de The Deuce ! M'enfin bref, passons.

Oui on a bien vu la presse US revenir y'a quelques jours sur l'origine du DCEU, sorti par un mec dans un article limite au second degré y'a des années. Sauf que le studio a depuis intégré le terme, et n'a absolument rien fait pour le reprendre en main. Donc je vois pas en quoi on peut sortir cette "info" tout fièrement comme si ça signifiait qu'utiliser le terme DCEU était une pièce à conviction.

Je ne vois personne ici boire ce qu'il lit sans le questionner. Mais y'a une nuance entre tout gober à partir d'une source qu'on n'interroge pas, et pointer du doigt de tous les côtés.
Un studio ne dit pas que la vérité, un journaliste ne dit pas que la vérité (sachant que par ex on fait le procès constant de l'objectivité : grosse plaisanterie que d'utiliser ce terme à tout va, quand on a un site de critique, qui revendique une opinion, que ça plaise ou non, sinon on lit l'AFP et encore), un cinéphile ne dit pas que la vérité, un fan non plus, etc.
Un rédacteur traduit les sites américains, puisque toutes les infos sortent des mêmes sources, qui ont des exclu et reçoivent les éléments en premier, car envoyés par les studios. Ce système n'a rien d'opaque ou de fou, on le connaît tous ou presque.

Les médias ne sont parasitaires que parce que toi, lecteur, le lui permet. Si demain on va tous cliquer en masse sur la critique d'un film d'auteur, et qu'on des débats intenses sur le dossier d'une série Arté, et qu'on se détourne de la moindre news sur le DCEU (cadeau)... on dirige, de loin, mais réellement, un paquet de choses. Un clic, comme une place de cinéma, ou comme un bulletin dans une urne, a une valeur.
Faut arrêter de taper sur le pseudo-monstre des médias, et ne pas assumer sa responsabilité. Un média doit vivre (tu viens ici gratos, donc oui y'a des impératifs de chiffres, comme dans n'importe quel truc où des gens travaillent), et il vit en s'adaptant à ce qui marche, en (grande) partie. Comme un producteur qui va voir un film cartonner et en faire une suite, ou une copie.

@Pseudo
Et tu vas en faire quoi de tes screenshots ? Monter un dossier devant la cour d'assise ? Parce que là ton message on l'a bien, et en double

Pseudo
04/10/2017 à 22:06

Est ce que ce site peut arrêter de censurer les réponses qui ne leur plaisent pas? C'est le 4 eme et dernier message que je screenshot. C'est chiant sérieux de taper des pavés pour rien et je ne dis rien d'offensant, même si les réponses ne vous plaisent pas, au nom de quoi vous la censurez?

Apola
04/10/2017 à 22:02

@Apola

#Sauf que

Le but de mon commentaire n est pas de dédouaner la Warner de ses responsabilité (j'ai d'ailleurs pointé du doigt le cahier de charges impose par le studio comme raison de l échec du film) mais de dévoiler un système de média qui est parasitaire dans la production et la réception d'un film. Parce que non dans le vrai monde ecranlarge n est pas au coeur du système. C'est un site qui embauche des salariés qui sont paye a dénicher des infos sur des sites américains pour en faire une traduction attives et pas forcément exact. Pour info la Warner et le redacteur "bien informe" pourra te le confirmer ne fait pas de communiquer de presse comme c est le cas de Disney par exemple. Il ne valide ni ne nie aucune information dans les medias durant la mrod de leir film. Dernier exemple en date: l utilisation du terme dceu qui n a jamais été utilise en interne chez la Warner et qui est présenté comme un terme officiel par des milliers de rédacteurs a traver le monde. La preuve même toi tu l utilise a force de l avoir lu ça et là a travers le net. Je ne cherche donc pas à infantiliser qui que ce soit seulement a démontrer a tout à chacun qu'il ne faut pas prendre tout ce qu' on lit sur le net comme argent comptant.

Altair
04/10/2017 à 19:55

@Pseudo

Et à ton avis on est à combien de commentaires en moyenne sur n'importe quel truc qui concerne le DCEU (comparé à un dossier sur Villeneuve ou Blade Runner, par ex) ? Ta réponse est peut-être là.

D'autant que Batman v Superman a eu une critique super élogieuse ici, et qu'ils ont commenté le trailer de Justice League en le trouvant super cool. Donc si le film est super, ils diront que c'est super, comme pour Batman v Superman. Oui je sais, ça a l'air incroyable.

Pseudo
04/10/2017 à 19:52

On en est à combien d'articles sur batmanvsuperman et suicide squad?

vous parlez plus du dceu que de tout le reste et ceux qui adorent le film ou qui le détestent ne changeront pas d'avis pour autant. A quoi bon alors? Si justice league s'en sort bien vous allez vous faire chier sérieux

Ni
04/10/2017 à 17:24

Arretez de trasher JUSTICE LEAGUE. On a peur de... Ca risque de... fermez la.

corleone
04/10/2017 à 14:07

Le problème de BVS n'est ni sa sombreur ni son graphisme, non, mais plutôt son scénario écrit avec les pieds, sa dénaturation des principaux personnages par rapport au matériau d'origine(Superman, Luthor et Doomsday principalement ), sa publicité mensongère(comment ne pas se sentir berné quand on constate que le combat du siècle tant vendu servant de titre même au film se rèvèle n'être finalement qu'une vulgaire sous-intrigue du dit film? ). Ils sont à côté de la plaque s'ils ne se soucient que du ton et de l'ambiance. C'est vrai que le personnage de Superman devrait être retraité dans un sens plus lumineux dans ce DCCU, oui. Mais malheureusement il y'a beaucoup d'autres bémols: mauvaise écriture, personnages sans enjeux et anti-charismatiques, méchants pitoyables…

Natla
04/10/2017 à 14:00

@Apola

#complot

Donc maintenant les sites ont une grosse influence sur le BO ? C'est pour ça que BvS a démarré du tonnerre malgré la critique très négative, avant de chuter en deuxième semaine ? Alors que Wonder Woman, soutenu largement par la critique, a commencé moins bien, mais duré sur le temps ? Grâce au public et son opinion et son bouche-à-oreille en somme.
Si la presse dictait le BO, alors plein de films d'auteur plébiscités par la critique seraient des cartons chaque mois, et plein de gros films seraient des bides absolus. Sauf que non : le libre-arbitre. L'influence des médias est au moins aussi claire que celle du marketing et du passage d'un acteur au JT : même les pro dans le milieu ne peuvent le garantir et l'assurer.

Faut arrêter d'infantiliser le public et diaboliser les médias.
Y'a pas de plagiat : l'info sort de sites qui sont au coeur du système, ou le studio envoie un communiqué de presse pour que la presse le relai. Les studios participent à ce jeu, tout comme toi et tes clics.

Et un film n'a pas besoin qu'un rédacteur le commente pour l'abîmer : dès l'annonce d'un casting, un film est discuté, débattu, démonté, par le public. Voir Ghostbusters, La Momie, Star Wars... Dès qu'on annonce le projet, le casting, le réalisateur etc plein de fans et spectateurs s'emballent.
Et surtout faut ouvrir les yeux : la proportion de gens qui suivent l'actu de manière fidèle, c'est mineur par rapport au public en entier. Donc l'impact est à bien nuancer.

Tu peux bien sûr défendre les pauvres films du DCEU qui seraient victimes de tout et tout le monde, sauf les principaux concernés (prod, réal, studio), mais faudra admettre que le studio dirige la promo. Choisit les images, les trailers. Dirige la comm et a les mêmes armes que Disney ou d'autres studios.
Et qu'en plus, Ecran Large s'est fait incendier quand ils ont défendu BvS et dit que le trailer de JL était super bien. On les accuse de tout et son contraire, pour le petit procès de chacun... qui en fait a sûrement plus de problèmes avec les gens sur les réseaux sociaux et dans les forums, très énervés dans des débats stériles.

ClikClic
04/10/2017 à 13:51

BvS est juste un putain de bon film , autre chose que les daube adoubé comme Deadpool ...

Apola
04/10/2017 à 13:29

Le premier problème de Bvs c'est la démagogie effectué par les site de "Pop News" dont 80 % des audiences proviennent des réseaux sociaux afin d'accumuler des revenus générés par la publicité, et notamment par les opérations spéciales montées pour des annonceurs. Avec 15 à 20 contenus par jour, dont une dizaine mis en avant sur Facebook; ces sites tel que BuzzFeed, Melty, Kombini, EcranLarge etc... se voient dans l'obligation d'user de titres putaclic et de contenu volontairement irrévérencieux afin de générer un traffic soutenu.
Le problème, lorsqu'il faut systématiquement mettre un jour un tel site avec de nouveaux articles c'est qu'on se trouve a devoir adopter une ligne éditoriale qui privilégie le suivisme et le plagiat d'autres sites similaires (notamment outre atlantique) en embauchant non pas des journalistes compétents mais des rédacteurs (et la nuance est importante) dont le metier et de dénicher l'info en premier sans forcement vérifier ses sources. On se retrouve avec des articles écrit par des personnes qui préfèrent être premier à avoir tord que second à avoir raison. Par conséquent nombre d'idée reçues comme quoi tel film que personne n'a vu sera bon ou mauvais et cela des le début de sa pré-production, avant même qu'un casting soit effectué et ce jusqu'à la sortie d'un métrage. Les potentiels spectateurs (enfin ce qu'il en reste...) qui pourront durant deux années complètes suivre les "news" relatif aux projets qui les intéressent arriveront dans la salle avec une idée préconçue du métrage qu'il sont venu voir.
c'est exactement ce qui s'est passé pour Batman V Superman, qui deja victime d'un cahier des charges compliqué et des attentes des spectateurs difficilement atteignables s'est vu (comme c'est aujourd'hui le cas de Justice League) pourrir sa promotion par un effet d'annonce de site tel que celui ci, qui profite de la notoriété d'un projet afin de capitaliser dessus pour attirer du clic. Ils font la pluie et le beaux temps sur le Box office; en comptant sur l'avis générale qui, d'ici quelques années, aura finit de détruire toute prise de risque au sein de nos blockbusters favoris.

Plus

votre commentaire