Festival de Sarlat 2009 : Palmarès

Didier Verdurand | 15 novembre 2009
Didier Verdurand | 15 novembre 2009

Le 18è Festival de Sarlat se termine avant l'indigestion de films (27 longs y étaient présentés en avant-première pendant 5 jours) et a dévoilé son palmarès, décerné en grande partie par le public qui pouvait voter à l'issue des projections :

Grand prix de la ville de Sarlat : Mensch, de Steve Suissa 

Grand prix spécial du conseil général de Dordogne : Le Soliste, de Joe Wright 

Prix du conseil régional d'Aquitaine : Le Siffleur, de Philippe Lefebvre 

Prix du meilleur scénario : Mensch, de Steve Suissa

Prix coup de cœur du public : Tengri, le bleu du ciel, de Marie-Jaoul de Poncheville

Prix découverte : Sumo, de Scharon Maymon et Dany Cohen-solal 

Prix du jury jeune « TPS Star » : Le Temps de la kermesse est terminé, de Frédéric Chignac

Prix pays d'accueil touristique du Périgord Noir : La Famille Wolberg, d'Axelle Ropert

 

Trois autres récompenses ont été attribuées par des professionnels du cinéma présents à Sarlat :

Prix d'interprétation masculine : Clovis Cornillac pour La Sainte victoire de François Favrat 

Prix d'interprétation féminine : Catherine Frot pour Le Vilain, d'Albert Dupontel 

Prix de la meilleure production : François Kraus et Denis Pineau-Valencienne pour La Sainte victoire, de François Favrat

 

Courts métrages

Prix Coup de coeur du public : Le Lit près de la fenêtre, de Michael Barocas

2è Prix : Toute ma vie, de Pierre Ferriere

3è Prix : 7h57 am-pm, de Simon Lelouch

4è Prix : La Baie du renard, de Grégoire Colin

 

C'est donc Mensch qui succède à Pour elle, Grand prix en 2008. Un choix qui laisse dubitatif l'auteur de ces lignes, tant l'accumulation de clichés lui a été pénible. On peut quand même se réjouir de la présence d'Anthony Delon dans un petit rôle à qui il apporte une grande aura... Et pour être honnête, l'ensemble des festivaliers a vraiment aimé le film (sans pour autant s'enthousiasmer avec passion comme pour Le Soliste qui a récolté bon nombre de superlatifs au comptoir) alors attendons d'autres avis de rédacteurs d'Ecran Large avant de l'enfoncer peut-être encore plus.

Le festival a encore brillé par sa convivialité et nous a permis de rencontrer quelques comédiens de passage dans des conditions sympathiques (même si Thierry Lhermitte a clairement montré que les interviews l'emmerdent, il est resté souriant). Vous pouvez retrouver ces entretiens en cliquant sur leur autoportrait :

 Anthony Delon - Clovis Cornillac

 

 Thierry Lhermitte - Virginie Efira

 

Albert Dupontel - Catherine Frot

 

Et puisque nous en sommes aux autoportraits, vous savez qui a été le premier à nous en faire un (de sa propre initiative, d'ailleurs) il y a 5 ans ? Un acteur qui était au festival pour parler d'un excellent court-métrage, Toute ma vie, de Pierre Ferriere... Un acteur que tous les journalistes trouvent cool... Cliquez et vous saurez ! 

   

Et pour finir, un dernier lien vers quelques mots sur un gros coup de coeur, le nouveau film de Wes Anderson :

 

Un grand merci à Jérémy Marque, la Présidente du Festival Joëlle Bellon et ses trois petits-enfants ainsi qu'à tous les bénévoles.

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Aucun commentaire.
votre commentaire