Nicolas Cage : rien que pour ses cheveux

Ilan Ferry | 11 janvier 2011
Ilan Ferry | 11 janvier 2011

Etre le neveu de Francis Ford Coppola ne vous met pas nécessairement à l’abri du ridicule. Exemple : jouer les amoureux éconduits de Cher dans Eclair de Lune est déjà en soi un signe extérieur de loose, même quand on est un jeune acteur débutant ! Mais s' il y a bien une chose à retenir de la carrière de Nicolas Cage c’est son insistance à offrir des performances capillaires toujours plus fortes, comme si l’acteur voulait à tout prix décrocher  « le prix Schwarzkopf de l’année » ! Retour sur une carrière sinueuse et remplie de poils !!

 

 

 

Du punk au premier de la classe

Nicolas Cage commence  très  fort en adoptant un style punk proche d’un Billy Idol sous amphéts dans Valley Girl (1983) ou Arizona Junior : c’est la période pétard tendance tektonik avant l’heure ! Peu convaincu par son look de bad boy dans Rusty James , tonton Francis décidera de le changer en premier de la classe version blond platine dans Peggy Sue s’est mariée ou gominé jusqu’aux orteils dans Cotton Club .

 

   

 
 
 
   

 

La fin d’une époque

Les 80’s, c’est chic, mais ça touche à sa fin, Nico se cherche : cheveux courts ou mi-longs tendance clubber ringard dans Embrasse-moi vampire ? Bon aller on arrête de déconner, Lynch c’est du sérieux et pour l’occasion l’acteur endosse sa tenue de crooner : cheveux plaqués en arrière et clope au bec, Nic a enfin la classe dans Sailor et Lula.

 

     

 

That’s 90’s show

Une année sans exactions capillaires à la Cage, c’est comme un Noël sans sapin, ça n’existe pas et dans ce cas là les 90’s furent fastueuses. Bouseux malgré lui dans Amos et Andrew ou sosie de Gilbert Montagné dans Deadfall, il ne recule devant rien ! Cage s’essaye ensuite au bouc avec des cheveux mi longs genre mousquetaire dans Zandalee ou des yeux globuleux dans Kiss of death.

 

   
 
 

 

Bruckheimer et plus si affinités

Viendra ensuite la période Bruckheimer où dès The Rock, l’acteur affiche déjà une calvitie naissante qu’il essaie tant bien que mal de camoufler. Un an plus tard, visiblement marqué par le look de Lorenzo Lamas dans la série Le Rebelle, Nico décide de lui rendre un subtil hommage dans Les Ailes de l’enfer : cheveux mi longs de biker dépassé et marcel glorifiant ses biceps, l’acteur s’amuse comme un petit fou ! La consécration est là et Mr Cage décide de raser tout ça pour une coupe au bol genre moine dans Volte / Face. Les années 90 se terminent sagement et il décide de se la jouer classique pour De Palma ou Schumacher.

 

 

Mais ce serait vite oublié notre ami Jerry Bruckheimer qui lui demande de retourner chez le coiffeur se refaire une petite couleur pour 60 secondes chrono. Le résultat : Nicolas Cage et Angelina Jolie représentants fashion de la blonde power sous l’œil attentif de Dominic Sena. Pour le fun, Brett Ratner décide de lui redonner une crédibilité capillaire dans Family Man mais trop tard le mal est déjà fait !

 

 
 

 

L’aventurier de la moumoute perdue

Le nouveau millénaire approche et Nic se voit obliger de changer de coiffeur : fini les coupes à la Jacques Dessanges et place au hairstyling façon Saint Algue ! L'occasion pour l'acteur de nous offrir un catalogue de moumoutes à faire pâlir de jalousie la ligue des coiffeurs hype ! On commence fort avec Adaptation où Nico adopte pour la bonne cause les bouclettes et la tronche d’huitre avec zèle ! On lui pardonnera aisément sa raie sur le coté et son regard de cocker abusé sexuellement dans The Weather man, moins sa participation à Wicker man.

 

   

 

En 2007, l’acteur essaie de se racheter une conduite en arborant moustache et coupe réglementaire dans World Trade Center, peine perdue Nico ressemble plus à un pédophile déguisé en flic qu’à un héros du 11 septembre ! Dégouté il cherche un exutoire et  ne sait plus quel look adopter : biker casse-cou mal coiffé dans Ghost Rider ou adepte de la secte des brushings mal foutus dans Next rien n’arrête notre Nico qui persiste dans sa quête perpétuelle du look le plus abscons tel un irréductible ayatollah du mauvais goût. Derniers exemples en date  avec Bangkok dangerous et Bad Lieutenant, ou le point d’orgue du hair styling made in Nicolas Cage. D'ailleurs, dans L'apprenti sorcier, on sent que la moumoute fileuse le démange. Heruesement, il porte le plus souvent un chapeau !

 

 

 

 

 

Conclusion fumeuse

Tout au long de sa carrière Nicolas Cage n’aura eu de cesse de se chercher et de cacher une calvitie plus que naissante. Si certains acteurs se tournent vers la psychanalyse ou l’abus de secte (qui est mauvais pour la santé rappelons-le) lui aura préféré passer par tous les relookings possibles et imaginables, adepte qu’il est de la méthode Actor’s studio tendance Vivelle Dop ! Ainsi, nul doute que l'on reverra bientôt Nico tenir le rôle titre dans The Grudge 3 ou encore foutre une perruque au colonel Kurtz s’il venait à jouer dans le remake d’Apocalypse now !

 



Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Aucun commentaire.
votre commentaire