Firefly - L'équipage

Zorg | 18 octobre 2005
Zorg | 18 octobre 2005

Capt. Malcolm « Mal » Reynolds (Nathan Fillion)
Vétéran d'une guerre civile du côté des perdants, le Capitaine Malcolm Reynolds (Mal pour les intimes) est le charismatique chef de clan, le skipper un peu rude aux entournures qui préside aux destinées de Serenity et de son équipage, le rugueux berger qui veille sur ses brebis avec affection et diligence (plus efficacement encore que Book, l'ecclésiastique du bord), et dont l'aptitude à s'attirer les inimitiés de ses relations d'affaires n'a d'égale que sa faculté à déclencher volontairement les rixes et bagarres les plus variées.
Antihéros central de Firefly, Mal est véritablement au cœur de la série. Non content de cristalliser autour de lui toutes les aspirations de ses compagnons, il assume, au-delà de son statut de vétéran ravagé par la guerre et ses atrocités et de ses airs de Han Solo de contrebande (non, ce n'est pas un pléonasme), le rôle du patriarche à l'américaine. Un peu à la manière d'un Charles Ingalls qui aurait laissé sa foi en la civilisation et en l'espèce humaine sur un champ de bataille de Géorgie, et qui serait rendu à la vie civile inadapté, amer et revanchard.

Épris de liberté et d'indépendance, n'aspirant qu'à vivre sa vie comme bon lui semble et en dehors de toute contrainte, il est le mauvais garçon qui n'hésite pas à trancher dans le vif pour se conformer à ses idéaux, sans se soucier de la légalité dans la conduite de ses affaires. Tout spécialement si ces lois sont imposées par une Alliance victorieuse qu'il n'a jamais acceptée, et qu'une petite incartade lui donne l'occasion de créer une belle confrontation bien virile. Mais il est en même temps le père attentionné qui prend soin de sa progéniture et met tous les moyens en œuvre afin de la protéger, non seulement des dangers extérieurs, mais aussi d'elle-même quand le besoin s'en fait sentir.

Nathan Fillion, qui avait auditionné pour le rôle d'Angel quelques années auparavant, prête ainsi avec aisance et malice ses airs fermiers à Mal. Larges épaules, mâchoire carrée, dégaine de cow-boy et accent légèrement sudiste (en VO donc, bien que le comédien soit d'origine canadienne) donnent véritablement l'impression qu'il a passé la majeure partie de son existence au fond d'un ranch, à dormir avec son cheval et à chiquer le tabac. Joss Whedon, qui n'aime rien tant que recycler ses anciens employés, a d'ailleurs fait appel à lui pour incarner Caleb, le maléfique curé qui s'opposa à Buffy lors du final de la série mère du Whedonverse (néologisme anglo-saxon désignant l'ensemble des univers créés par Joss Whedon à la télévision), et qui donnait lui aussi l'impression de sortir d'un trou perdu de l'Arkansas profond.

Zoë Warren (Gina Torres)
Capitaine en second, Zoë est l'archétype de la guerrière qui n'a pour ainsi dire peur de rien. Ancien compagnon d'armes de Mal, elle voue à ce dernier ce type de respect qui ne peut être forgé que sous le feu ennemi, et sera toujours prête à le suivre jusqu'au fin fond de l'Univers contre la promesse d'un bon gunfight bien couillu. Mais sa dévotion s'arrête cependant là, son cœur appartenant tout entier à Wash, le pilote de Serenity. Zoë n'est probablement pas le personnage le plus fantasque ni le plus charismatique du casting, mais elle est un atout essentiel du business de Serenity, de même qu'elle prolonge une longue lignée de femmes à poigne sortis du cerveau de Joss Whedon.

Outre ses apparitions dans Matrix Reloaded et Revolutions et dans d'autres productions mineures, Gina Torres incarna Jasmine, la vénéneuse divinité de fin de niveau dans la 4e saison d'Angel, perpétuant ainsi la longue tradition qu'a le sieur Whedon de réembaucher ses nouveaux chômeurs.

Jayne Cobb (Adam Baldwin)
Brute épaisse du bord, Jayne est un sympathique personnage à la psychologie plutôt intéressante. Il ne connaît en effet que deux langages : l'argent et les flingues. Celui qui possède alternativement le plus gros calibre ou le plus gros larfeuille aura toutes les chances de s'attirer ses bonnes grâces. Mais au delà d'une réelle efficacité dans la bagarre et d'un mercantilisme primaire qui ferait honte à un banquier suisse, Jayne sait aussi faire preuve d'une finesse d'esprit extraordinairement limitée et primitive, ce qui le rend immédiatement détenteur d'une bonne partie du pouvoir comique de la série. Ses capacités à mettre les pieds dans le plat ou à se retrouver complètement largué par les événements sont désormais légendaires.

À l'instar des ses deux prédécesseurs, Adam Baldwin (aucun lien avec les autres Baldwin du paysage hollywoodien) a lui aussi eu droit à son apparition dans le Buffyverse en tant qu'homme de main stylé des Associés Principaux de Wolfram & Hart lors du final de la 5e et ultime saison d'Angel

Hoban « Wash » Washburne (Alan Tudyk)
Fougueux, mais néanmoins très talentueux pilote de Serenity, arborant de superbes chemises hawaïennes et vouant une passion sans limite envers ses dinosaures de plastique autant qu'envers sa femme, Wash est un personnage haut en couleur. Il occupe le poste de gai luron du bord et de grand enfant qui s'émerveille encore jour après jour de voyager dans l'espace. C'est un peu le Fonzie local, le blouson noir et les santiags en moins. Le mec cool et un peu lunaire (ça se passe dans l'espace je le rappelle… humour, décalage…) qui s'éclate à faire du rase-mottes de temps en temps, et qui dédramatise les situations d'atterrissage d'urgence ou de collision imminente par une remarque bien décalée.

Son couple avec Zoë est assez curieux de prime abord car les deux personnages n'ont à priori rien en commun. Néanmoins, comme on peut s'y attendre, les deux s'avèrent plutôt complémentaires et permettent de contraster les personnalités de l'un et de l'autre. Cette « opposition » ne va pas d'ailleurs sans poser quelques petits désagréments à Wash de temps à autre, particulièrement vis-à-vis de Mal.

C'est Alan Tudyk qui confère au personnage sa bouille de bon copain et de p'tit gars bien sympathique qui aide les mémés à traverser sur les passages cloutés. Outre des voix dans L'âge de glace, et des apparitions mineures dans Chevalier ou Wonder Boys, son rôle le plus en haut de l'affiche à ce jour est celui du robot Sonny dans le I, robot d'Alex Proyas. Non, ne cherchez pas, contrairement à ses petits camarades de chambrée, Alan Tudyk n'a pas été recyclé dans Angel ou Buffy.

Kaylee Frye (Jewel Staite)
Si vous êtes mécano de l'espâââce et que vous bossez pour Gene Roddenberry, vous êtes un petit irlandais moustachu et jovial, pour ne pas dire rubicond, et vous vous appelez Scotty. Si vous êtes mécano de l'espâââce et que vous bossez pour Joss Whedon, vous êtes une séduisante et joviale jeune baba-cool et vous vous appelez Kaylee. Vous êtes alors la preuve vivante qu'on peut être naturellement douée pour la bricole et la mécanique et avoir un sourire à faire fondre un Iceberg en 5 minutes chrono.

Si Mal est l'âme de Serenity, Kaylee en est sans aucun doute le cœur. Il suffit de voir la décoration de sa chambre et de constater l'attention qu'elle porte au bien-être de son vaisseau pour se convaincre qu'elle vit une relation quasi charnelle avec elle (oui, Serenity est une fille). Loin d'une caricature de midinette, elle est définitivement le second atout charme de la série derrière Inara et n'est pas insensible à celui un brin amidonné de Simon, le toubib.

Jewel Staite est une enfant de la télévision qui a débuté sa carrière à 10 ans dans des téléfilms et des séries diverses. Elle n'a depuis cessé de travailler, essentiellement pour le petit écran.

Inara « The Ambassador » Serra (Morena Baccarin)
Inara est une « Compagne ». En clair, une courtisane patentée, et certainement la seule personne à bord de Serenity à exercer une activité commerciale non seulement parfaitement licite, mais surtout extrêmement prestigieuse. La présence d'une représentante de cette Guilde si particulière à bord d'un vaisseau de contrebande est nappée d'un certain mystère. Tout juste sait-on qu'elle loue une navette à Mal afin de vaquer à son business, mais elle fait cependant partie de l'équipage au même titre que n'importe lequel de ses autres membres. Elle assume de par sa position sociale élevée un rôle de notable, et le prestige dont elle jouit auprès des autres (tant les hommes et femmes de Serenity que les étrangers) fait d'elle une autorité morale particulièrement révérée.

Même si Firefly est sans conteste le rôle le plus développé de sa jeune carrière, la brésilienne Morena Baccarin prête ses traits délicats à cette professionnelle particulièrement noble et raffinée, et confère au personnage une grâce incendiaire tout à fait exceptionnelle. Cependant, malgré son entraînement et ses multiples talents, elle n'est pas totalement insensible au charme fermier et néanmoins délicat de Mal, le capitaine. Ses relations avec ce dernier sont sans aucun doute parmi les plus amusantes tant ces deux là passent le plus clair de leur temps à se chercher des poux dans la tête.

Shepherd Meria Book (Ron Glass)
De tous les personnages de Firefly, le père Book est certainement celui qui aura le plus souffert de la mort prématurée de la série. Missionnaire monté à bord de Serenity pour arpenter la galaxie, c'est un homme au passé nimbé de zones d'ombres. Ses motivations sont discrètes et l'on sent bien qu'il n'a pas toujours été qu'un homme d'église.

Sa présence à bord du vaisseau n'est pas fondamentalement superflue, mais elle n'est pas indispensable pour autant, du moins à ce stade de l'évolution des personnages. Il se retrouve donc régulièrement en retrait, même s'il aide souvent ses compagnons à prendre du recul sur les événements.

Ron Glass, qui semble être un homme naturellement de bonne humeur si l'on en juge par ses interventions sur les maigres bonus du DVD, est un de ces vieux routiers de la télévision américaine qui n'ont jamais accédé à la renommée internationale.

Dr. Simon Tam (Sean Maher)
Simon est l'archétype du garçon sage qui écoutait la maîtresse en classe, qui ne dit jamais un mot grossier et qui ne met pas ses coudes sur la table en mangeant. Brillant jeune chirurgien à l'avenir plein de promesses, il plaque tout pour arracher sa jeune sœur River aux griffes d'une maléfique organisation qui pratiquait sur elle des expériences qu'on devine fort déplaisantes. Traqué par les autorités, tous deux trouvent refuge à bord de Serenity, même si leur présence n'enchante guère certaines personnes, du moins au début, et au premier rang desquelles figure Mal, le Capitaine.

Cependant, même s'il y est autant dans son élément qu'un poisson hors de son bocal, Simon finit par trouver sa place à bord de Serenity. Passé une période « d'adaptation », ses talents de docteur sont rapidement mis à contribution. Les bagarres et confrontations armées font partie du quotidien de l'équipage, et il s'occupe de sa petite sœur le reste du temps. Il en vient aussi à développer une non-relation tout à fait réjouissante avec Kaylee, la chef mécano (ok, elle est la seule mécano, mais l'un n'empêche pas l'autre).

Comédien pour ainsi dire inconnu, Sean Maher est avec Morena Baccarin un des jeunes premiers de Firefly. Il a fait quelques guests dans la série La Vie à Cinq en 2000, mais il a aussi figuré la même année au casting de The Street, la série sur les brokers de Wall Street en compagnie de Jennifer Connelly et Adam Goldberg.

River Tam (Summer Glau)
River, pour rester politiquement correct, est une jeune fille perturbée. En clair, elle bénéficie d'une intelligence qui dépasse l'entendement mais elle s'est faite essorer la cervelle par une organisation gouvernementale aux motivations pas très nettes alors qu'elle n'avait rien demandé. La pauvre est secourue par son frère Simon, et la clandestinité à bord de Serenity s'avère être sa seule planche de salut. Son instabilité ne va d'ailleurs pas sans poser quelques problèmes (doux euphémismes) à Mal et à ses hommes.

Elle est clairement un des deux personnages phares de la série. Si Mal incarne à lui tout seul l'esprit de Firefly, River est au cœur de l'intrigue qui sert de fil rouge à la première saison. Les questions sont bien évidemment plus nombreuses que les réponses, mais malheureusement, la série n'a pas vécu assez longtemps pour y répondre de façon claire.

Summer Glau est une ballerine, et cela se voit. Elle apporte à River une grâce toute féline qui donne parfois l'impression qu'elle flotte légèrement au dessus du sol, au lieu de simplement marcher comme tout le monde. Sa première apparition devant une caméra remonte d'ailleurs à un épisode de la série Angel (fichtre, comme c'est étonnant) où elle incarnait une ballerine prise dans un piège spatio-temporel (Waiting in the Wings, aka Les Coulisses de l'éternité ; 3e saison, épisode 13 pour être exact)

commentaires

Aucun commentaire.

votre commentaire