The Expanse saison 5 : un retour à la hauteur pour la série de SF d'Amazon ?

Lino Cassinat | 19 décembre 2020 - MAJ : 19/12/2020 16:44
Lino Cassinat | 19 décembre 2020 - MAJ : 19/12/2020 16:44

On a regardé les trois premiers épisodes de la saison 5 de The Expanse, diffusée sur Amazon Prime Video, et sans l'ombre d'un doute, celle-ci s'annonce radieuse.

Chez Ecran Large, on aime The Expanse. Mieux même, on la chérit d'amour, d'ailleurs on a même fait un article exprès pour vous expliquer pourquoi il ne faut surtout pas passer à côté, à fortiori si vous êtes en manque de SF pure et dure. Pour autant, quand bien même l'enthousiasme nous gagnait indéniablement à mesure que la nouvelle saison 5 se rapprochait, une ombre demeurait au tableau. Malgré toutes ses qualités propres, la précédente saison 4 nous avait un peu déçus. Prenante, mais inégale et très transitive, elle était selon nous la plus faible de la série jusqu'à présent, et nous laissait espérer que The Expanse n'ait fait que reculer pour mieux sauter.

 

photo, Steven StraitFaites que ce soit bien, faites que ce soit bien...

 

THE EXPANSE : FLEXION

Arrivent donc les trois premiers épisodes de la saison 5, et le constat est clair, net et précis : les espérances sont récompensées, et encore, le meilleur de la saison est encore probablement à venir, à tel point qu'on a envie de vous dire d'arrêter cet article immédiatement et de foncer sur votre téléviseur si vous n'avez encore rien vu. Faites-nous confiance, vous ne serez pas déçus, et ce, pour plusieurs raisons.

La première qui vient à l'esprit, c'est que nous sommes bien en peine pour le moment de trouver un élément négatif. Tout au plus pourra-t-on soulever un rythme un poil lent, mais le récit reprenant à un moment très éclaté de la narration, avec des personnages géographiquement très dispersés et de nombreuses sous-intrigues personnelles, faire de cela un reproche en bonne et due forme relèverait un peu de la mauvaise foi. Malgré ce qu'annonçaient les dernières images de la saison 4 et la catastrophe annoncée, The Expanse est, au cours de ces trois épisodes, dans une phase de regroupement et de convergences des différents points d'intrigues.

Pour autant, la série se veut rassurante, à tel point qu'elle affiche même le compte à rebours de cette convergence à l'écran. Celui-ci finit même par atteindre le zéro fatal lors des ultimes secondes de l'épisode 3, et l'on quitte ce démarrage à vitesse de croisière avec une certitude : Sainte Mère de Dieu, la bamboche, c'est terminé. L'épisode 4 est donc attendu de pied ferme et avec grande impatience, signe que l'objectif a été atteint : on veut la suite, et vite.

 

photoThe bamboche is terminée on a dit

 

THE EXPANSE : EXPANSION

Mais, outre cette note conclusive, cet apéritif ne nous a pas comblés seulement parce qu'il nous a mis en appétit pour la suite, mais également pour ses qualités gustatives intrinsèques. Si l'aventure est peu présente, malgré quelques péripéties fort bien troussées, elle laisse place à l'exploration intime des personnages, l'occasion pour le spectateur d'en apprendre parfois plus que ce qu'il n'en a jamais su sur les différentes personnalités qui peuplent l'univers de The Expanse et de gonfler les enjeux.

Bien entendu, l'appréciation de ces développements sera certainement liée à l'appréciation de tout un chacun pour tel ou tel personnage, mais The Expanse en profite pour soulever certains coins de voile et enrichir encore un univers narratif déjà fourmillant, et même renouveler ses décors et sa tonalité au passage. Les séquences consacrées à Amos, de retour sur Terre, devraient à ce titre emporter l'adhésion de la plupart des spectateurs du show, tant elles contribuent à étoffer ce personnage déjà hautement atypique et révèlent une facette mélancolique inédite, en plus de détailler l'un des trois décors majeurs de The Expanse (avec Mars et les Ceinturiens).

 

photoUn segment qu'on ne croirait pas sorti d'une série de SF

 

Indéniablement, ces trois premiers épisodes ne sont "qu'une" introduction, mais The Expanse sait ce qu'elle fait. Annoncée comme l'avant-dernière saison avant une ultime saison 6, la série peaufine ces enjeux, aiguise ses derniers couteaux narratifs et annonce le clou du spectacle, consciente qu'elle amorce le dernier tiers de son existence, et qu'il est désormais temps de sortir le bouquet final avant de tirer sa révérence.

The Expanse prend son temps, mais ne palabre pas, au contraire. Il s'agit plutôt de nous inviter à nous assoir confortablement sur une terrifiante poudrière et de nous laisser admirer la quantité de poudre qui a été réunie pour mieux nous laisser présager de l'ampleur de l'explosion à venir, littéralement atomique, et de nous faire observer la mèche qui raccourcit inexorablement, petit à petit, jusqu'à arriver à son funeste terme en toute fin d'épisode 3 et de laisser son spectateur dans un état de fébrilité insoutenable.

 

photoVers les étoiles

 

THE EXPANSE : LE PLANTÉ DU BÂTON

 Un mot tout de même sur la partie technique. On l'a souvent dit dans nos colonnes, avec ses ambitions astronomiques et ses origines low-cost sur SyFy, The Expanse s'est souvent retrouvée quelque peu limitées par ses moyens, malgré une direction artistique solide et ce, même après son passage sur Amazon Prime Video en saison 4, pourtant déjà une nette amélioration. Pour la première fois de la série, The Expanse semble cette fois-ci avoir eu accès à des ressources à la hauteur de ses besoins.

Si les modélisations de vaisseaux spatiaux restent un peu bon marché, The Expanse propose désormais et avec régularité des plans créatifs avec quelques trouvailles qui augmentent le plaisir de visionnage, et qui mettraient légèrement la honte à sa rivale aussi fainéante que friquée, la peu passionnante Altered Carbon. C'est avec grand plaisir par exemple que l'on découvre le premier plan post-générique du premier épisode, un petit plan séquence ludique, ou encore que l'on se promène dans les bars de Mars et dans les rues de Baltimore, l'occasion pour la série d'étendre sa palette de couleurs et de varier les teintes. Une diversité nouvelle et qui apporte un vent de fraîcheur bienvenu.

Il y a encore du chemin à parcourir, mais tout de même, quel petit miracle que cette série. Peu nombreuses sont celles qui peuvent se targuer de continuer à surprendre et à ravir, de maintenir en haleine et en sueur après cinq saisons, et la généreuse The Expanse fait indéniablement partie de celles-là. Quel bonheur que de se dire qu'il reste encore sept épisodes...

Un nouvel épisode de la saison 5 The Expanse chaque mercredi sur Amazon Prime Video depuis le 16 décembre 2020

 

photo

Tout savoir sur The Expanse

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

Appolo
14/01/2021 à 14:47

Je viens de voir l episode 7 de la saison 7.
Quelle deception vs les autres saisons. Passer de heures sur une relation mere fils alors que des millions de personnes ont ete exterminees sur terre. La seule explication , les scenaristes sont en panne. Ou est la fresque epique des saisons precedentes ?. Bref, on s ennuie ferme.

Scalex
14/01/2021 à 02:17

Les épisodes sont très lents et commencent à devenir intéressants à partir de l’épisode 5

Ender37
30/12/2020 à 19:03

La saison 5 a laissé de coté tout ce qui faisait le sel des précédentes. Tout se passe désormais dans un petit monde étriqué, ce n'est plus qu'une petite fable sociale basique ou il ne se passe plus grand chose. A force de vouloir faire durer le filon, la série se perd dans une histoire qui n'a plus grand interet. Quelle déception....

Yal
23/12/2020 à 19:07

Vivement que vous parliez de l'épisode 4... C'est une dinguerie. J'étais scotché de bout en bout.

Sascha
20/12/2020 à 10:52

@floravol : jamais étant donné que c'est une série Amazon Prime

Floravol
20/12/2020 à 09:14

A quand une diffusion sur netflix ?


19/12/2020 à 22:11

@ sascha.

Ils sont obligés de toute façon de mettre le 5 et le 6. Le tome 7 se déroulant de mémoire une 30aine d'années après.

Pareillement, en terme de SF pure en terme spacial, dans mon top 3. En fait, n°1 même. 1) expanse 2) BSG et 3 j'ose carrément Stargate universe.

Sascha
19/12/2020 à 19:52

@the prisoner

9 tomes normalement (au lieu de 8 prévus à la base).

Les péripéties de Holden et son équipe continuent dans le Tome 8. A voir ce qui se passera dans le tome 9.

Et je me rappelle que le tome 1 se terminait dans la saison 2 pour enchainer ensuite.

Là, avec 10 épisodes, il y a moyen d'adapter les tomes 5 et 6 je pense. Surtout avec des épisodes de 50 à 60min :-).

Mais je suis comme toi, très envie de voir la série se poursuivre encore et encore tant la qualité est là


19/12/2020 à 18:24

@ sascha

Effectivement. Mais 6 saisons = 6 livres. Il reste le soulèvement et la colère. D'ailleurs, Covey doit faire 10 bouquins je crois non ?

Ce sera une frustration par rapport au fait qu'on sait qu'il reste des livres à adapter. Après l'arc d'holden et de son équipage peut très bien être clôturer en tome/saison 6.

Sascha
19/12/2020 à 17:13

@The Prisonner : normalement, l'intégralité sera tournée. La saison 6 sera la dernière sachant qu'il reste 2 tomes à paraitre

Plus

votre commentaire