Minority Report : comment la suite de Total Recall est devenue un grand Spielberg

Ange Beuque | 4 octobre 2020
Ange Beuque | 4 octobre 2020

Retour sur le film de Steven Spielberg avec Tom Cruise, adaptation brillante de Philip K. Dick.

Et s’il était possible d’intervenir avant que les crimes ne soient commis ? Ce fantasme sécuritaire est devenu réalité dans Minority Report, une nouvelle de Philip K. Dick parue en 1956 et transposée à l'écran par Steven Spielberg en 2002, avec Tom Cruise dans le premier rôle.

Né dans les années 90, le projet a failli voir le jour d'une tout autre manière, suite au succès de Total Recall de Paul Verhoeven, lui aussi adapté du célèbre écrivain. Le début d'un développement compliqué, qui a finalement mené à un fantastique film de science-fiction. Retour sur cette grande aventure.

 

Photo , Tom CruiseGet your ass to Mars (ou pas)

 

Total RePORT

Les œuvres de Philip K. Dick constituent depuis une quarantaine d'années un terreau d'inspiration cinématographique particulièrement fertile, du classique Blade Runner de Ridley Scott à sa suite Blade Runner 2049 réalisée par Denis Villeneuve, en passant par les plus obscurs Confessions d'un Barjo et autres Impostor. Ses récits de science-fiction se sont également prêtés au format série, avec l'anthologie un peu ratée Philip K. Dick's Electric Dreams, l'uchronique The Man in the High Castle et... Minority Report, produite par Spielberg, qui décline en 2015 l'univers de sa propre adaptation.

Tel un passage de témoin, Philip K. Dick s'est éteint en 1982, quelques jours à peine avant la sortie d'un Blade Runner dont il n'a pu savourer l'aura mythique, après l'échec en salles. L'auteur voyait d'un œil sceptique l'adaptation de son roman Les androïdes rêvent-ils de moutons électriques ?, au point de se tenir éloigné du projet. Mais la Warner le convia à visionner une copie de travail qui lui fit forte impression, en raison notamment de ses effets spéciaux qui donnaient corps à ses visions créatives.

À l'inverse de Blade Runner, qui essuya un semi-échec au box-office avant de devenir culte, la seconde grosse adaptation d'un récit de Philip K. Dick rencontre un succès instantané. Il s'agit de Total Recall, réalisé par Paul Verhoeven en 1990 et porté par Arnold Schwarzenegger. Après un développement très compliqué, c'est un carton, qui donne bien évidemment des idées...

 

Photo Arnold SchwarzeneggerLAISSEZ-MOI TRANQUILLE

 

K. Dick Universe avorté

Le plus simple aurait été de partir sur une suite en bonne et due forme, sauf que la fin du premier film ne dégage pas vraiment de ligne claire. Personne ne pense à un Total Recall 2, sauf Verhoeven lui-même. Lorsque le scénariste Gary Goldman (crédité sur Total Recall) lui parle de son envie de passer derrière la caméra pour adapter Minority Report, et lui demande de le soutenir en étant producteur, le cinéaste derrière RoboCop a une autre idée : mixer les deux récits de Philip K. Dick.

Et si Total Recall 2 était à la fois une suite, et une adaptation de Minority Report ? Et si Quaid en était le héros, à la tête de Précrime, sur Mars ? Et si les mutants de Mars, dotés de pouvoirs étranges, étaient les précogs ?

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ?

Accèder à tous les
contenus en illimité

Sauvez Soutenez une rédaction indépendante
(et sympa)

Profiter d'un confort
de navigation amélioré

commentaires

PatrickJammet
04/10/2020 à 20:20

... Mission Alpha; Thomas Pesquet, Mars (Patrick le Film) 2021 devance Tom Cruise (Top Gun, Jour de Tonnerre) anagramme Costumier Octobre 2021 dans la Conquête de l'Espace; Nobliaux, NASA !? -Le Film... Déjà une Co'incidence... De'Wilhelm le Casque Millenium, tout ce qui le porte... Hard. https://youtu.be/vnaQZhluzE4

Geoffrey Crété - Rédaction
04/10/2020 à 18:19

@Ethan

On explique clairement le lien (forcé par Verhoeven) dans l'article. Parce que justement, il n'y a rien en commun à l'origine.

Laurent
04/10/2020 à 17:33

Seul bémol de ce film visionnaire:

La fin

Laurent
04/10/2020 à 17:32

@kyle reese

J'attends aussi une autre collaboration entre les 2.

Ils ont fait deux grands films de sf. J'aimerais qu'il en fasse un 3e.

Cruise devrait revenir sur les grands réals. Mcquarrie et Liman sont bons mais.pas du niveau de Spielberg

Kyle Reese
04/10/2020 à 15:24

@Laurent

Merci pour l'info, du coup ça donne un peu d’espoir quand à une possible nouvelle collaboration entre ces mastodontes Hollywoodiens. Car perso j'en redemande, ces 2 personnalités réunies offrent un potentiel de défi créatif et dynamique incroyable.
Faut-il encore qu'un projet fou arrive entre leur main.

Blason
04/10/2020 à 15:17

Par rapport à Impostor de Gary Fleder qui se rapproche du meme theme que Minority Report, et dont l'histoire a beaucoup de point commun, surtout que c'est aussi une adaptation de K Dick, je prefere largement Impostor, Gary Sinise dans le role de fugitif m'apparait plus attachant et plus humain que les pirouette de Tom Cruise, qui fait encore dans le surhomme.

La réalisation simple et sans fioriture de Gary Fleder m'est plus agréable à regarder que la réalisation pompeuse, et grandiloquente de Spielberg, qui sait pas mesurer les effets.

Eddie Felson
04/10/2020 à 14:42

Un chef d’œuvre du genre aussi maîtrisé sur le fond que la forme. Une pépite éclatant dans la filmo de Tonton Spielby et un fleuron du genre SF. Un classique instantané, grand souvenir en salle.

Nico1
04/10/2020 à 14:38

Ambitieux mais pour moi ça reste un clip de pub géant

Laurent
04/10/2020 à 13:26

@kyle reese

Leur soit-disant dispute est fausse car on a vu cruise montrer un de ses avions à Spielberg il y a quelques années.

Et Cruise a rendu visite à Spielberg sur le plateau de Ready Player One.


Un journaliste a même révélé que Spielberg envisageait cet acteur pour Interstellar lorsqu'il était encore sur ce projet.
Afin de cloturer une trilogie sf sur le père.


Leur clash est invention des medias

Ethan
04/10/2020 à 12:26

C'est marrant mais je trouve rien en commun entre ces 2 films
Je comprends pas vraiment l'autre récit
C'est pas très clair

Plus

votre commentaire