Superman, Captain America, Spider-Man... 5 versions dark et cultes des super-héros tant aimés

Prescilia Correnti | 14 juillet 2019 - MAJ : 15/07/2019 10:28
Prescilia Correnti | 14 juillet 2019 - MAJ : 15/07/2019 10:28

Après la sortie en catimini de Brightburn – L'Enfant du mal, la version horrifique et dark de Superman estampillée James Gunn, nous sommes nous aussi revenus sur ces versions dark de ces célèbres super-héros.

Initialement, l’image qu’on se fait d’un super-héros c’est celle d’un justicier aux pouvoirs hors du commun, doté d’un sens de la justice accru et qui est prêt à donner sa vie pour sauver la veuve et l’orphelin. C’est des responsabilités et des sacrifices. Des moments de doutes et d’égarement, mais au bout du compte, un super-héros gagnera toujours.

Cependant, que se passerait-il si au lieu d’inspirer de l’espoir, un héros se faisait craindre ? Parmi les pléthores d’histoires inventées par les différents scénaristes au cours des années, certains se sont amusés à imaginer un univers alternatif où les super-héros les plus connus auraient franchi la limite du Bien. C’est donc parti pour un tour d’horizon de cinq arcs entre DC et Marvel qui mettent un avant un avenir dystopique ou parallèle où les super-héros ont dérivé vers le côté obscur.

 

Superman NaziEn route pour casser des mères (et l'Amérique)

 

1. MARVEL ZOMBIE

Imaginé par Robert Kirkman et Sean Phillips, le premier numéro de Marvel Zombie sorti en 2006 était au départ une vaste blague. Littéralement. Apparu historiquement pour la toute première fois dans Ultimate Fantastic Four #21 en septembre 2005 et chronologiquement dans Marvel Zombies Vs. Army of Darkness #1 écrit par John Layman et dessiné par Fabiano Neves en mai 2007, l’histoire de ces super-héros devenus des mangeurs de fraîches a très vite fait de devenir un arc monstrueusement génial et culte.

Car, au lieu de sauver la veuve et l’orphelin, cette fois Captain America, Iron Man, Wolverine ou encore Miss Hulk choisissent plutôt de les dévorer. Dans cette toute première histoire du comics, les Quatre Fantastiques débarquent dans cette réalité parallèle (la Terre-2149) où un virus à priori inconnu a transformé tous leurs congénères en mangeurs de viande façon The Walking Dead. À la suite de cette réussite inattendue, Marvel a donc eu l’idée de faire perdurer la poule aux oeufs d'or.

 

photo Marvel ZombieUn look bien plus sympa que l'ordinaire

 

Army of Darkness est donc le premier crossover de la saga qui fait apparaître nos super-héros Marvel avec en prime Ash Williams, le fantastique et démesuré personnage dans Evil Dead. Pour clarifier les choses, on nommera par la suite ce crossover comme étant le Marvel Zombie 0. 

Cette suite est surtout l’occasion de revenir un peu plus en détail sur le début et les origines de la contagion des super-héros, de remettre le super-héros Sentry au goût du jour, d’introduire Magneto et de renvoyer par la même occasion les Quatre Fantastiques originaux dans leur dimension (la Terre-616). Force est de constater que le succès est toujours au rendez-vous, que plusieurs suites ont été écrites dont principalement Fred Van Lente en duo avec Kel Walker.

 

photo Marvel ZombieIron Man doit le sentir passer

 

2. INJUSTICE : THE GODS AMONG US

Avant de devenir un comics assez cultissime, Injustice c’est en premier lieu un premier petit mensuel qui sert d’introduction au jeu vidéo du même nom sorti en avril 2013 sur PS3 et Xbox 360. Cet arc prend place dans un univers alternatif dans lequel le Joker, lassé de jouer avec Batman qui devine le moindre de ses faits et gestes, décide de s’en prendre à Superman.

Après l’avoir dupé grâce à un gaz hallucinogène, le terrible Clown du Crime amène l’Homme d’Acier à tuer sa femme, Lois Lane, alors qu’elle était enceinte de lui. Blessé, furieux, abattu, l’Homme d’acier n’a désormais plus qu’un objectif : tuer le Joker. Alors que Batman tente tant que bien mal de l’en empêcher, Superman lui transperce le torse devant les yeux du Chevalier Noir.

 

comics injusticeEt la réalité frappe Superman

 

Encore blessé d’avoir perdu l’être le plus cher de sa vie à cause d’un bouffon aux cheveux verts, Superman décide dans un élan de rage de tuer tous les dictateurs, les terroristes, les protestataires, somme aux dirigeants de chaque nation de faire la paix et d’arrêter toutes les guerres. Par le biais de son immense pouvoir, Superman impose la paix dans le monde entier et se proclame leader suprême de la Terre afin que plus jamais de telles choses ne se reproduisent.

Peu à peu, Superman sombre dans la tyrannie, oblige les super-héros à prendre un parti : le sien ou la mort. Les rebelles qui refusent la dictature d’un alien choisissent alors le camp de Batman qui tente coûte que coûte de renverser le règne anarchique de Superman. 

 

comics injusticeComme une vision de déjà-vu

 

Dans cette sublime histoire écrite par Tom Taylor et Brian Buccellato, Superman apparaît au sommet de sa superbe, révélant à la fois toute la puissance du personnage et à la fois son impensable faiblesse : celle de n’avoir jamais appartenu au bon monde. Le duel qui oppose deux idéologies bien distinctes entre l’Homme d’acier et le Chevalier Noir reste aujourd’hui comme l’une des plus iconiques au même titre que The Dark Knight de Frank Miller. Ce qui de base devait simplement être un prélude à un jeu vidéo fait désormais partie des titres phares là où la dystopie prend l’ascendance et où le super-héros le plus iconique de tous les temps sombre dans une violence extrême. 

 

comics injusticeUne histoire à lire de toute urgence 

 

3. BLACKEST NIGHT

Aujourd’hui, la seule chose que peut retenir le grand public de Green Lantern, c’est son adaptation au cinéma sous la réalisation de Martine Campbell et avec Ryan Reynolds dans le rôle-titre. Pourtant le super-héros est terriblement passionnant et a connu une très belle réécriture en 2012 grâce à Geoff Johns qui lui a démontré tout son amour dans son run.

C’est dans cet arc, qui explore à merveille la mythologie de Green Lantern, que se trouve la partie qui nous intéresse et qui est intitulée « Blackest Night ». Tirée en huit numéros mensuels (deux en France) parus entre juin 2009 et mai 2010, écrit par Geoff Johns et dessiné par Ivan Reis, Blackest Night prend place directement après les évènements de Final Crisis et les numéros 39 et 42 de Grand Lantern Saga.

 

comics Green Lantern Blackest NightEncore un scénario sorti tout droit de Geoff Johns

 

Dans cette histoire, Black Hand, dernier membre du corps des Black Lantern réussi à créer de nouveaux anneaux pour faire ressusciter d’anciens super-héros morts au combat. Ainsi, la série montre la résurrection sous forme de zombie contrôlé par Black Hand de Batman, Aquaman, Deadman, Le Limier et ainsi que d’autres personnages transformés en Black Lantern comme Hawkman ou Hawkgirl.

Une ère sombre où les super-héros les plus populaires sont transformés en morts-vivants, revenus d’entre les morts, et qui ne désirent qu’une chose : tuer des gens. Une histoire bien sombre qui poursuit d'ailleurs avec le crossover Brightest Day. 

 

comics Green Lantern Blackest NightUn Batman qu'il vaut mieux ne pas contrarier

 

4. WHAT IF SPIDER-MAN HAD KILLED KRAVEN ?

De grands pouvoirs impliquent de grandes responsabilités. Mais et si Peter Parker avait fini par succomber à son tour à la partie d’ombre qu’il y a en lui ? S'il avait fini par tuer un de ses ennemis notoires, que se passerait-il pour lui ? Si vous tuez la bête, vous devenez comme elle. C’est cette version d'un super-héros sombrant dans ses peurs les plus obscures qu’aborde la série What if Spider-Man killed Kraven the Hunter ?

 

comics Grim HuntUn Kraven en mode Spider-Man ou un Spider-Man en mode Kraven ? 

 

Pour comprendre comment il en est arrivé là, il faut remonter un petit peu dans le schéma des comics. Dans le one-shot Amazing Spider-Man : Grim Hunt – The Kreven Saga Spider-Man fait un rêve assez étrange dans lequel il entraperçoit un avenir sombre pour lui et sa famille. C’est dans The Amazing Spider-Man, les numéros #634, 635 et 636 que la trame se définit un peu plus.

Dans cette histoire on découvre un peu plus en détail le charmant Grim Hunter alias Vladimir Kravinoff, le fils de Kraven le chasseur, qui est revenu d’entre les morts. S’en suit une chasse à l’araignée afin de récupérer le sang de Peter Parker pour ressusciter à son tour Kraven le Chasseur. Dans The Amazing Spider-Man #635, Spider-Man meurt et Kraven sort de sa tombe.

 

comics Grim huntEt Spider-Man ...

 

Bien évidemment, Peter n’était pas mort. Nous passons donc à The Amazing Spider-Man #637 dans lequel Peter Parker rendosse son ancien costume et décide de prendre sa revanche sur la famille Kravinoff. Après tout ce qu’il avait subit, logique. Quelques pages plus tard, Spider-Man réussit à battre Kraven et tandis qu’il pointe une lance vers son torse, se demande si oui ou non, il va décider de le tuer. Alors que Kraven le supplie de mettre fin à sa vie, une petite voix dans la tête de Spider-Man lui murmure de ne pas le faire.

Pour cause, une femme dénommée Arachne lui fait entrevoir un futur chaotique où il devient un paria à cause du meurtre de Kraven. À contrecœur, Spider-Man décide de lui laisser la vie sauve.

C’est là que notre comics en question entre en jeu. En 2011, le scénariste Marc Sable et le dessinateur Paul Azaceta se sont amusés à réinventer cette histoire. Cette nouvelle version commence donc avec la décision de Spider-Man de tuer Kraven sous sa demande. Après l’avoir assassiné, Peter Parker reste tiraillé par sa décision et retourne dans les bras de MJ. Très vite, les journaux commencent à titrer « Spider-Man : l’assassin de Kraven ? » et les choses s’enveniment. Peter tombe dans la dépression et le dédoublement de personnalité tandis que la famille Kravinoff avec l’aide de Spider-Woman et Anti-Venom vont tenter de neutraliser Peter Parker. L’histoire ne finit que trop mal avec un nombre conséquent de morts et un Peter aveugle et définitivement seul.

 

comics Grim huntLa fin originelle

 

5. SECRET EMPIRE

Secret Empire est un comic book dont on vous a parlé il y a peu de temps à l’issue du dossier sur Avengers : Endgame. Sorti en 2017 et écrit par Nick Spencer et dessiné par Rod Reis (entre autres), Secret Empire s’inscrit peu après le crossover d’Avengers : Standoff. Dans cette nouvelle histoire, Captain America est « devenu » un super-héros maléfique travaillant en tant qu’agent double.

Alors qu’il est à la tête de l’Hydra, Steve Rogers se révèle aussi être un agent travaillant secrètement pour l’Hydra, complotant en secret pour que la terrible association s’installe comme première puissance mondiale.

 

comics Secret EmpireUn Captain/Agent double

 

Dans cette Amérique dirigée par la haine et les super-vilains, quelques héros tentent tout de même de sauver leur Terre d’une dictature imposée et menée de front par Captain America. Évidemment nous n’allons pas vous décrire le plot twist du comics concernant Steve Rogers et nous allons plutôt nous attarder sur ceci.

Dans cet arc, Nick Spencer et Andrea Sorrentino parviennent admirablement à créer une histoire aussi belle que dynamique, malgré quelques petits couacs lors des scènes des combats. Secret Empire c’est surtout l’occasion d’assister à la véritable renaissance de Sam Wilson en tant que nouvelle idole de l’Amérique. Dans cet arc où ce nouveau Captain America Noir réussit à sauver le monde et représente l’espoir, on peut y voir un certain parallèle avec la fin d’Avengers : EndgamePeut-être une prochaine piste lors de la phase 4 du MCU ?

 

comics Secret EmpireGrosse baston en approche

commentaires

TomTom
15/07/2019 à 11:36

J'aurais ajouté l'excellente BD "Irrécupérable" écrite par Mark Waid et dessinée par Peter Krause, Diego Barreto, Eduardo Barreto.

Zyvrox
14/07/2019 à 17:23

PEtite rectification pour le Marvel Zombi, les 4 fantastiques venant de l'univers ultimate, ils ne retournent pas dans la Terre 616 mais bien la Terre 1610

JayT
14/07/2019 à 15:57

Dossier sympa (même si je déteste Marvel Zombies) auquel j’aurais ajouté la trilogie culte Batman Vampire qui donne une histoire jouissive et bien sombre au Dark knight et que je vous recommande.

Twenty cent
14/07/2019 à 12:44

Yep et les marvel zombie c'est pas un concept sortie de l'esprit de kirkman, mais c'est une idée de Mark millar et greg Land dans ultimate FF (21 en VO, 12 en VF) pour écrire un article il ne faut pas ce contenter des page wiki, et franchement secret empire est à mille lieux de ce que l'on peut appeler un bon cross over, le spiderman qui tue kraven n'a pas franchement marqué les fan surtout qu'il y a des spiderman dark beaucoup plus intéressant, et où est passé l esquadron suprême

Danny Madigan
14/07/2019 à 12:00

Je pense qu'il y a une coquille dans la 5ème partie du dossier, sur secret empire. Captain America est à la tête du S.H.I.E.L.D. et il travaille secrètement pour Hydra.

Andarioch
14/07/2019 à 10:43

Encore une fois, n'oublions pas Supreme Power, ou quand Marvel perverti l'univers DC avec un début qui n'est pas sans rappeler Brigthburn.

Anto.
14/07/2019 à 10:37

Sauf erreur de ma par Brightburn est produit par James Gunn et non James wan.

votre commentaire